Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Kabila de retour, les ministres tremblent

Article précédant | Suivant
Le Phare - 1 octobre 2007

Après avoir déployé une intense activité diplomatique, en mar­ge de l'Assemblée générale des Nations unies où il s'est adressé aux membres de la communauté internationale, Joseph Kabila Kabange a regagné Kinshasa le week-­end dernier. Après avoir déployé une intense activité diplomatique, en mar­ge de l'Assemblée générale des Nations unies où il s'est adressé aux membres de la communauté internationale, Joseph Kabila Kabange a regagné Kinshasa le week-­end dernier.

Plusieurs dossiers importants réputés urgents figurent dans son agenda de travail. En priorité, il y a le grand coup de balai attendu au gouvernement à la suite du processus d'évaluation de l'action de l'exécutif. Il y a aussi la restructuration des conseils d'administration et des comités de gestion des entreprises publiques et d'économie mixte. Deux dossiers dont la finalisation a été retardée par le dépla­cement du président de la République pour Bruxelles et New York.

Il n'est un secret pour personne qu'après plus de six mois de fonc­tionnement, Gizenga I n'a pas répondu aux attentes de la population congo­laise, en termes de l'amé­lioration de ses conditions existentielles. Il y a eu plus de discours que d'actes et encore moins de résultats palpables. Aujourd'hui, de l'avis général, l'inefficacité constatée au-delà de l'inex­périence, est aussi due au nombre inflationniste des ministres qui ne favorise ni cohésion, ni gestion ration­nelle au niveau de la coordi­nation de l'action gouverne­mentale.

Il s'agit là des faits dénoncés déjà au moment de la constitution de cette équipe, mais balayés on s'en souvient du revers de la main par quelques ap­prentis sorciers, toujours prêts à réinventer la roue là où les standards internatio­naux exigent l'efficience et l'efficacité pour obtenir des performances positives.

On se rappellera que le chef de l'Etat lui-même est revenu dernièrement sur ce sujet, à l'occasion de son point de presse, en re­connaissant la nécessité de l'évaluation de l'équipe gouvernementale jugée trop lourde. C'est sur base du rapport lui transmis que Jo­seph Kabila Kabange avait promis de se prononcer sur les mesures à prendre.

De toute évidence, il ressort des indiscrétions qui parviennent ces derniers temps à la presse, que la cure d'amaigrissement de l'équipe gouvernementale sera forte. On devrait donc assister au regroupement des ministères qui n'auraient jamais dû éclater. Ce qui fait déjà monter dangereuse­ment la température dans des bureaux occupés par certains ministres assis sur des sièges éjectables.

Le retour de Joseph Kabila va donc précipiter la clarification de cette situa­tion de plus en plus intenable pour les membres du gou­vernement plus préoccupés aujourd'hui à lutter pour la survie qu'à travailler pour la nation. La tremblotite qui caractérise aujourd'hui les actions ministérielles devrait être vite balayée par la mise à l'écart des feuilles mortes et la nomination des hom­mes qui répondent au profil et surtout qui ne soient pas gangrenés par les maux qui malmènent la nation et qui ont pour noms corruption, commissions, détournement et immoralité. Les ministres doivent être des hommes exemplaires et non des in­dividus dont le passé et le présent constituent une in­vitation générale au vol et au viol.

La tremblotite qui se­coue les ministres est aussi constatée dans les milieux des membres des différents comités de gestion et des conseils d'administration des entreprises publiques et d'économie mixte qui, tout en ayant participé aux épreuves de Copirep, sa­vent que cela n'est pas suf­fisant pour accéder au stra­pontin supérieur.

Le souhait de l'opi­nion dans tout cela est que la nation ne soit pas roulée une fois de trop.

Le pays a urgem­ment besoin d'hommes et de femmes de valeur, capables de bien gérer la chose pu­blique. Il est donc important que dans les nominations à venir, on arrête avec la logi­que d'essais et erreurs pour mettre des hommes qu'il faut aux places qu'il faut.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.