Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
William Swing et cinq Ambassadeurs du Conseil de Sécurité rencontrent Joseph Kabila à Goma

Article précédant | Suivant
MONUC - 17 octobre 2007

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général en RDC, William Lacy Swing et cinq représentants d'Etats membres du Conseil de Sécurité (Etats-Unis, France, Royaume Uni, Belgique et Afrique du Sud) ont rencontré le Président de la République démocratique du Congo, le Président Joseph Kabila, à Goma, le lundi 15 octobre 2007. Le Représentant Spécial du Secrétaire Général en RDC, William Lacy Swing et cinq représentants d’Etats membres du Conseil de Sécurité (Etats-Unis, France, Royaume Uni, Belgique et Afrique du Sud) ont rencontré le Président de la République démocratique du Congo, le Président Joseph Kabila, à Goma, le lundi 15 octobre 2007.

La situation sécuritaire et humanitaire au Nord Kivu, mais également la réforme du secteur de sécurité (SSR), le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) et la problématique des Forces de Libération du Rwanda (FDLR) figuraient à l'ordre de jour de cette réunion, qui s’inscrivait dans le cadre d’une série de rencontres régulières entre la MONUC, les Ambassades des Etats-Unis, de la France, du Royaume Uni, de la Belgique et de l’Afrique du Sud et le Président Kabila.

Les Ministres congolais de la Défense nationale et des Anciens Combattants, Chikez Diemu, de l’Intérieur, de la Décentralisation et de la Sécurité, Denis Kalume Numbi et des Affaires humanitaires, Jean Claude Muyambo Kyassa, le Gouverneur de la province du Nord Kivu, Julien Paluku et le Commandant des Forces de la MONUC, le Général Babacar Gaye ont notamment également participé à cette réunion.

A l’issue de cette rencontre, William Swing, au nom des Ambassadeurs des 5 pays membres du Conseil de Sécurité représentés, ainsi qu’en sa qualité de Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies, a fait une déclaration à la presse dans laquelle il a réitéré le plein soutien de la MONUC et du Groupe des Ambassadeurs présents au Gouvernement du Président Kabila, démocratiquement élu, ainsi que son droit et son devoir de protéger et d’assurer la sécurité de tous les citoyens de la République démocratique du Congo. "Nous lançons un appel pressant à tous les dissidents pour qu’ils se rendent au brassage, sans délai et sans condition» a-t-il également dit, « de même qu’aux FDLR, pour qu’ils rentrent chez eux immédiatement». «Nous demandons par ailleurs à tous les acteurs de la région qu’ils se comportent en bons voisins et soutiennent la reconstruction de la RDC".

William Swing a par ailleurs réitéré la préoccupation des Ambassadeurs et de la MONUC face à la situation humanitaire qui prévaut au Nord Kivu et a appelé tous les belligérants à assurer un accès total et sans restriction aucune des acteurs humanitaires aux populations civiles vulnérables.

Enfin, il a souligné l’importance que la communauté internationale accorde au respect et à la protection de toutes les communautés du Congo, lesquels sont, a-t-il insisté, «essentiels à l’instauration d’une paix durable, à la réconciliation nationale et au développement économique et social en République démocratique du Congo».

A noter que la visite du Président Kabila, des trois membres de son Gouvernement, du chef de la MONUC et du Groupe d’Ambassadeurs membres du Conseil de Sécurité de l’ONU à Goma intervient au moment même ou expire le délai donné il y a trois semaines par les autorités congolaises aux combattants du Nord Kivu non encore intégrés dans l’armée unifiée ou démobilisés pour qu’ils procèdent vers les centres de brassage ou de démobilisation.

Lors d’un point presse également tenu lundi après midi à Goma, le Ministre congolais de la Défense nationale et des Anciens combattants, s’exprimant sur l’expiration de ce délai, qui intervenait le jour même, a annoncé que compte tenu du nombre encourageant d’éléments (près de 1200) qui s’étaient rendus au cours des trois dernières semaines, en vue, soit de leur intégration dans l’armée unifiée congolaise soit de leur démobilisation, les autorités congolaises avaient décidé de continuer de donner une chance à la paix, et de prolonger la période allouée aux combattants pour procéder vers les centres de brassage et de démobilisation.

Le Ministre n’a toutefois pas précisé la durée de cette extension du délai, mais a lancé un appel pressant à tous les acteurs concernés, y compris ceux de la société civile de la province, pour qu’ils contribuent à l’intensification des efforts de sensibilisation des enfants du Nord Kivu qui demeurent au sein des troupes dissidentes du Général déchu Laurent Nkunda, et ce, afin de les convaincre de se désolidariser de ce dernier et de rejoindre sans plus tarder le processus.

William Swing, le Général Gaye et le Groupe des Ambassadeurs des Etats Membrs du Conseil de sécurité ont regagné Kinshasa lundi en fin d'après midi. Le Président Kabila et sa délégation ministérielle, en date mardi 16 octobre, poursuivaient leur visite de travail au Nord Kivu.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.