Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Un second chef de guerre transféré à la CPI

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 18 octobre 2007

Germain Katanga a été remis dans la nuit de mercredi à jeudi à la Cour pénale internationale (CPI) par la justice congolaise. Le chef des Forces de résistance patriotique en Ituri, FRPI, est poursuivi par le bureau du procureur de la CPI pour «trois chefs de crimes contre l'humanité et six chefs de crime de guerre », rapporte radiookapi.net

Germain Katanga a été remis dans la nuit de mercredi à jeudi à la Cour pénale internationale (CPI) par la justice congolaise. Le chef des Forces de résistance patriotique en Ituri, FRPI, est poursuivi par le bureau du procureur de la CPI pour «trois chefs de crimes contre l'humanité et six chefs de crime de guerre », rapporte radiookapi.net

Germain est notamment accusé de « meurtres », d' «actes et de traitements inhumains », d' « esclavage sexuel ». Selon le porte-parole de la CPI à Kinshasa, Paul Madidi, le juge de la chambre préliminaire la CPI pense que Germain Katanga a notamment planifié et mis en en ?uvre en février 2003 une attaque contre le village de Bogoro en Ituri.

M. Madidi précise que ce lundi 22 octobre, l'ancien chef des FRPI assistera à une audience de première comparution. Il s'agit pour les juges, poursuit-il, de voir si la procédure en ce qui concerne son arrestation et sa remise a été conforme aux textes de la Cour. Il s'agit aussi de voir si l'inculpé a été informé notamment sur les faits qui lui sont reprochés. Après Thomas Lubanga et Grmain Katanga, à qui le prochain tour ? A ce sujet, le porte-parole de la CPI à Kinshasa répond que le procureur de cette institution judiciaire internationale continue à travailler sur les allégations de crimes commis non seulement par d'autres leaders en Ituri mais aussi dans tout le territoire congolais.

Germain Katanga : portrait

Germain Katanga est né et grandi à Aveba, village situé à 75 kilomètres au sud de Bunia, en collectivité des Walendu/Bindi. Il est détenteur d'un diplôme d'Etat, obtenu à l'issue d'un cycle complet des humanités secondaires en pédagogie générale de l'Institut de Bazanga, une école conventionnée anglicane.
Germain Katanga avait été recruté au sein du FRPI en 2002, par un certain Mzee Kandru, un ex soldat de la garde civile du défunt Maréchal Mobutu.

Avec 4 leaders d'autres groupes armés de l'Ituri, il sera nommé général au sein des FARDC par décret du président Joseph Kabila le 11 décembre 2004. Nomination du reste contestée par Human Wrights Watch. Cette ONG internationale de défense des droits de l'homme accusait Germain Katanga d'avoir commandité le massacre de plus d'un millier de civils Hema en septembre 2002 à Nyankunde, à une quarantaine des kilomètres de Bunia. Depuis mars 2005 jusqu'à son arrestation par la CPI, il était détenu par les autorités congolaises à la prison centrale de Kinshasa.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.