Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La MONUC satisfaite de la condamnation du meurtrier de ses observateurs militaires

Article précédant | Suivant
MONUC - 14 novembre 2007 23:45

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire du 14 novembre 2007, la MONUC a exprimé sa satisfaction pour la condamnation d'Agenonga Ufoyuru, ainsi que de quatre autres miliciens, pour le meurtre de ses deux observateurs militaires. «Ces verdicts constituent une avancée réelle dans la lutte contre l'impunité, bien que beaucoup reste encore à faire dans ce domaine en République démocratique du Congo », a-t-elle dit.Lors de sa conférence de presse hebdomadaire du 14 novembre 2007, la MONUC a exprimé sa satisfaction pour la condamnation d’Agenonga Ufoyuru, ainsi que de quatre autres miliciens, pour le meurtre de ses deux observateurs militaires. «Ces verdicts constituent une avancée réelle dans la lutte contre l'impunité, bien que beaucoup reste encore à faire dans ce domaine en République démocratique du Congo », a-t-elle dit.

«Le tribunal militaire de garnison de Bunia vient de confirmer, le 12 novembre, la condamnation à la réclusion à perpétuité et pour crime de guerre, d’Agenonga Ufoyuru, alias Kwisha, membre du Front nationaliste et intégrationniste (FNI), une milice d’Ituri qui, le 12 mai 2003 à Mongwalu, avait abattu le Major Swafat Oran de nationalité jordanienne, et activement participé au meurtre du Capitaine Davis Banda, de nationalité malawite, tous deux observateurs militaires de la MONUC», a déclaré le Porte-parole de la mission, Kemal Saïki.

Arrêté et incarcéré le 29 novembre 2006 à Abibi, à environ 5 kilomètres de Mongwalu, la MONUC a rapporté que Agenonga Ufoyuru s’était évadé de prison le 19 février 2007, avant la fin d’un premier procès au terme duquel il avait été jugé coupable et condamné à perpétuité par contumace, en vertu de l’Article 8 ii c du Statut de Rome.

Avec la collaboration de la police civile de la MONUC à Bunia, Agenonga Ufoyuru était de nouveau arrêté le 06 octobre 2007 par la police nationale congolaise et traduit devant le tribunal militaire de garnison de Bunia où son procès s’est ouvert le 11 octobre 2007.

La MONUC renouvelle son engagement, conformément à son mandat, à assister le gouvernement et les instances judiciaires congolaises dans leurs efforts pour poursuivre et traduire en justice toute personne présumée coupable de crimes, particulièrement de crimes de guerre ou contre l’humanité, ou de violations graves des droits de l'homme.

La MONUC réitère son soutien aux institutions congolaises dans leurs efforts pour l’instauration d’un véritable État de droit en RDC.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.