Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le Conseil de sécurité salue le communiqué conjoint de Nairobi

Article précédant | Suivant
UN News - 22 novembre 2007

Le Conseil de sécurité rappelle que la poursuite de la présence de groupes armés illégaux, en particulier les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), les ex-FAR/Interahamwe et la milice dissidente de Laurent Nkunda, est l'une des causes profondes de conflit à l'est de la République démocratique du Congo et constitue une menace pour la stabilité régionale.21 novembre 2007 – Le Conseil de sécurité a félicité les gouvernements de la République démocratique du Congo et de la République du Rwanda pour leur communiqué conjoint sur une approche commune pour mettre fin à la menace pour la paix et la stabilité des deux pays et de la région des Grands Lacs, signé à Nairobi le 9 novembre 2007.

Ce document, « marque une étape importante vers un règlement définitif du problème des groupes armés illégaux dans l'est de la République démocratique du Congo », a déclaré aujourd'hui le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, Marty M. Natalegawa.

Le Conseil de sécurité rappelle que la poursuite de la présence de groupes armés illégaux, en particulier les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), les ex-FAR/Interahamwe et la milice dissidente de Laurent Nkunda, est l'une des causes profondes de conflit à l'est de la République démocratique du Congo et constitue une menace pour la stabilité régionale.

Le Conseil réitère son exigence que ces groupes déposent les armes et participent volontairement et sans conditions préalables au processus de démobilisation, de rapatriement, de réinstallation et de réintégration, selon le cas.

Le Conseil de sécurité encourage les autorités de la République démocratique du Congo et de la République du Rwanda à mettre en ?uvre pleinement leurs engagements du communiqué de Nairobi et à poursuivre leur coopération en vue de résoudre leurs préoccupations de sécurité communes.

Enfin, le Conseil « souligne sa disponibilité à faciliter et à soutenir la mise en ?uvre de ce plan, en particulier par des mesures contre de nouvelles personnes et entités, y compris les FDLR et les ex-FAR/Interahamwe, selon qu'il conviendra, conformément aux résolutions 1596 (2005) et 1649 (2005) ».




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.