Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Une journée de plaidoyer en faveur de la parité homme-femme

Article précédant | Suivant
MONUC - 7 décembre 2007

Une journée spéciale de plaidoyer, initiée par le Cadre permanant de Concertation de la Femme Congolaise (CAFCO), pour une représentation paritaire homme-femme au sein de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a été tenu le 7 décembre 2007 au Palais du Peuple à Kinshasa. Ce plaidoyer vise à ce que les parlementaires respectent la parité homme-femme dans le projet de loi sur la CENI. Une journée spéciale de plaidoyer, initiée par le Cadre permanant de Concertation de la Femme Congolaise (CAFCO), pour une représentation paritaire homme-femme au sein de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a été tenu le 7 décembre 2007 au Palais du Peuple à Kinshasa. Ce plaidoyer vise à ce que les parlementaires respectent la parité homme-femme dans le projet de loi sur la CENI.

A cette occasion, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC, William Swing a encouragé le CAFCO pour son plaidoyer qui «est justifié et tout à fait légitime» auquel dépend sa représentation dans les futures élections locales

L’Ambassadeur Swing a, en outre, rappelé la volonté des Nations Unies pour faire participer les femmes dans les instances de prise de décisions.

«Permettez-moi de profiter de cette opportunité pour rappeler à l’assistance que le Système des Nations Unies en Général et particulièrement le Conseil de Sécurité des Nations Unies font de la représentation paritaire homme/ femme une de leurs priorités. En témoigne le contenu de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité sur «Les Femmes, la Paix et la Sécurité», a-t-il dit.

Évoquant les engagements de la RDC sur la Convention sur l’Elimination de toutes les Formes de discriminations à l’Egard de la Femme (CEDEF) pour respecter la parité homme-femme, le Chef de la MONUC a félicité le pays pour avoir consacré l’article 14 de la Constitution à la parité.

Cependant, l’Ambassadeur Swing a déploré l’application de cette parité qui «n’a pas été effective à travers la loi électorale», à cause de l’article 13 qui stipule que «la non réalisation de la parité homme /femme au cours des prochaines échéances électorales n’est pas un motif d’irrecevabilité d’une liste».

Pour rappel, à l’Assemblée nationale, il y a 42 femmes sur 500 soit 8, 40%; à l’Assemblée provinciale: 43 femmes sur 632 soit 6,80%, tandis que dans l’ancien gouvernement, il y a 9 femmes sur 60 soit 15% de femmes. Après le remaniement ministériel du 26 novembre 2007, les femmes ne représentent désormais que 11,1% dans le gouvernement.

Le CAFCO est une plateforme qui réunit en son sein toutes les associations des femmes, toute tendance confondue, et de tout milieu à travers toute la République Démocratique du Congo.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.