Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Désarmez les rebelles de la LRA, ou nous nous en chargerons - Yoweri Museveni

Article précédant | Suivant

KAMPALA, le 30 septembre (IRIN) - Le gouvernement congolais et la Mission des Nations unies en RDC (MONUC) ont un délai de deux mois pour désarmer les rebelles de l'Armée de Résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army - LRA) qui se sont réfugiés dans l'est du Congo, ou l'armée ougandaise s'en chargera, a annoncé jeudi le président ougandais, Yoweri Museveni.

« Si la communauté internationale ne les désarme pas, nous nous rendrons là-bas et le ferons à sa place », a déclaré le président ougandais, lors d'une conférence de presse à Kampala, la capitale ougandaise.

Quelque 400 rebelles sous les ordres du commandant adjoint de la LRA, Vincent Otti, se sont installés dans le parc national de la Garamba en RDC, au début du mois de septembre, pour fuir les opérations militaires ougandaises menées dans le Sud Soudan.

Lundi, Azarias Ruberwa, le vice-président congolais en charge de la sécurité et de la défense, a annoncé à Kinshasa, la capitale congolaise, que l'armée envisageait de lancer des opérations pour déloger les rebelles de la LRA et leurs familles. Le gouvernement a lancé un ultimatum à tous les groupes rebelles étrangers, les invitant à quitter le pays au plus tard vendredi.

« Nous n'avons pas le choix, nous devons absolument les désarmer », a affirmé M. Ruberwa.

« Nous n'allons pas attendre deux mois puisque Vincent Otti et son groupe mangent les animaux du Parc national Garamba. Nous ne pouvons permettre cela », a cependant indiqué Yoweri Museveni.

Depuis 1988, la LRA mène une rébellion dévastatrice dans le nord de l'Ouganda contre le gouvernement de Yoweri Museveni, prenant des civils pour cible et prenant en principalement en otage des enfants pour en faire des rebelles et des esclaves sexuels.

M. Museveni a également critiqué la MONUC et le gouvernement du Kinshasa qui n'auraient« pas fait grand chose » pour empêcher les Forces Démocratiques et Alliées ougandaises (Allied Democratic Forces - ADF) « déchues » de se reconstituer et de consolider leur position dans l'est de la RDC, au cours des deux dernières années.

« Vous avez donné à un groupe de terroristes deux années de vacances, ce qui veut dire que vous apportez votre soutien au terrorisme. Les ADF sont présentes en RDC depuis deux ans, s'adonnant à des activités agricoles et se reposant », a-t-il ajouté.

Les ADF ont fait leur apparition en 1996, en attaquant certaines zones de l'ouest de l'Ouganda pour renverser le gouvernement de Yoweri Museveni qui a utilisé leur présence au Congo comme prétexte pour justifier le déploiement des troupes ougandaises en RDC en 1998.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.