Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Message de vœux du Chef de l’Etat à la Nation à l’occasion du nouvel An 2008

Article précédant | Suivant
Joseph Kabila - 1 janvier 2008

Joseph Kabila Kabange Mes Chers Compatriotes,

Nous voici, une fois encore, à une charnière entre deux années. Une s'achève, et une autre commence. Puissent la première s'en aller avec sa part d'inachevé et d'insatisfactions, et la deuxième nous apporter lumière et espoir ! C'est donc porté par cette grande espérance que Je viens à nouveau dans vos foyers ce soir pour, au nom de ma famille, en celui des Institutions de la République, et au mien propre, présenter à chacune et à chacun de vous, Mes v?ux les meilleurs pour l'année 2008.

Que cette année nouvelle soit, pour la Nation congolaise, l'année de la fraternité rétablie entre tous ses membres, de la paix totalement retrouvée, et de sa renaissance pleine et entière.

L'année 2007 a certes été riche en événements politiques, économiques, et sociaux porteurs d'espoirs. Elle a cependant été également marquée par des moments de grande douleur.

Au niveau de Notre pays, des nombreuses familles ont, une fois encore, été durement éprouvées par la perte des êtres chers, emportés par des accidents et des maladies pourtant curables ou fauchés à la fleur de l'âge par les baïonnettes insensées de quelques fils égarés.

En cet instant où Nous méditons sur Notre passé récent et sur les perspectives qui s'offrent à Notre pays, ayons une pensée pieuse pour ces victimes innocentes de la jeunesse de nos institutions et de la folie meurtrière de certains d'entre Nous.

Par la même occasion, faisons preuve de compassion fraternelle pour les familles qui ont tant souffert et, rendons un hommage mérité aux sages-femmes, aux infirmiers, aux médecins, aux travailleurs humanitaires nationaux et étrangers, ainsi qu'aux éléments de la Police Nationale Congolaise, des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de la Mission de l'Organisation des Nations Unies au Congo,bref, à tous les compatriotes et amis de Notre pays dont les sacrifices quotidiens ont contribué à alléger la souffrance de Notre peuple, sinon à la prévenir.

La patrie leur restera à jamais reconnaissante.

Chers Compatriotes,

2007 n'aura pas été qu'une année de malheurs. Elle a aussi été celle de la consolidation des bases pour la construction d'un Congo réellement prospère.

Les actions urgentes et à moyen terme en vue du changement voulu dans nos villes et campagnes ont ainsi été planifiées, et les montages financiers pour leur mise en ?uvre conclus, annonçant ainsi une année 2008 marquée par le lancement effectif des grands travaux de reconstruction sur l'ensemble du pays.

En effet, dès la fin du prochain trimestre au plus tard des grands chantiers vont progressivement s'ouvrir partout à travers la République. Kinshasa, Bas - Congo, Bandundu, Katanga, Maniema, Equateur, Province Orientale, Kasaï Occidental, Kasaï Oriental, Nord Kivu et Sud Kivu, aucune province ne sera en reste !
De la même manière, et toujours au courant de l'an 2008, chacune de ces provinces sera appelée à vivre le parachèvement du processus électoral et la consolidation de la démocratie avec l'organisation des élections municipales, communales et locales.

Je lance donc un appel pressant à toutes les congolaises et à tous les congolais pour que, par leur travail, dans l'ordre et la discipline, ils s'impliquent activement dans l'exécution de ces divers chantiers et prennent une part tout aussi active au choix de ceux qui, demain, auront la charge de diriger nos villes, communes et secteurs.

Pour chacun de nous, c'est un devoir civique. C'est aussi un service à soi - même, à sa progéniture et plus largement aux générations futures.

Il est clair que sans paix durable partout, sur Notre territoire, ces bonnes perspectives deviendront illusoires. C'est pour cette raison, et pour garantir une égale chance de reconstruction et de développement à toutes Nos Provinces que Nous avons pris l'initiative de convoquer en cette fin d'année, une Conférence sur la Paix, la Sécurité et le Développement dans les Provinces du Nord et du Sud Kivu. Les travaux préparatoires en ont été lancés le 27 Décembre dernier Goma. Très prochainement, l'ouverture officielle aura lieu dans la même ville.

Voulue et annoncée depuis plus d'un an, cette conférence n'a pas pour objet un quelconque partage du pouvoir ; encore moins, la réouverture des débats sur des questions déjà tranchées par le peuple congolais à l'occasion du dernier référendum constitutionnel.

Comme en toute démocratie, dans notre pays, le pouvoir se conquiert désormais par les urnes. Les élections d'il y a un an y ont adéquatement pourvu dotant le pays d'institutions légitimes, parce qu'animées par des hommes et des femmes démocratiquement élus. De même, comme dans tout Etat de droit, la République Démocratique du Congo a le devoir de sécuriser tout le monde par la stabilité et la stricte observance de ses lois et des décisions de justice.

Cette conférence n'est pas non plus un procès d'une partie de la nation contre une autre, ni une négociation entre des institutions légitimes et ceux qui ne le sont pas. Et le fait que son succès postule une grande ouverture d'esprit chez tous les participants ne signifie nullement qu'il faille envisager d'excuse absolutoire pour quiconque, ni des concessions attentatoires à la souveraineté nationale.

La Conférence n'est pas non plus un procès d'une partie de la nation contre une autre, ni une négociation entre des institutions légitimes et ceux qui ne le sont pas. Et le fait que son succès postule une grande ouverture d'esprit chez tous les participants ne signifie nullement qu'il faille envisager d'excuse absolutoire pour quiconque, ni des concessions attentatoires à la souveraineté nationale.

La Conférence sur la Paix, la Sécurité et le Développement dans les Provinces du Nord Kivu et du Sud Kivu se veut donc plutôt une chance supplémentaire donnée à la paix, à la réconciliation et à la stabilité dans cette partie encore troublée de Notre pays. Elle a pour vocation d'être un moment de communion confraternelle de tous les frères et sœurs du Kivu, en présence de leurs compatriotes d'autres horizons, avec pour seuls et uniques objectifs de débattre des problèmes qui déchirent leurs provinces depuis des années, et de dégager des solutions à mettre en œuvre à leur propre niveau, ou à se soumettre, pour dispositions utiles, aux institutions compétentes, provinciales ou nationales selon le cas.

A cette fin, Je compte sur la maturité, le patriotisme de tous.

Sur cette note d'espoir, et fort de l'espérance renouvelée à l'occasion de la récente célébration de la nativité du Christ, à vous tous et à chacun, Je souhaite à nouveau: succès, prospérité et bonheur ; mieux : une année 2008 faite d'abondantes bénédictions divines.

Je vous remercie.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.