Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Jean Pierre Bemba pourra retourner dans le pays en mars

Article précédant | Suivant
XINHUA - 7 février 2008

Le sénateur Jean Pierre Bemba,  président du MLC (Mouvement de Libération du Congo, opposition),  en séjour au Portugal depuis le 11 avril 2007, pourra retourner à Kinshasa en mars 2008, a déclaré mardi au cours d'une interview à  la radio Top Congo, M. Valentin Gerengbo, vice-président fédéral  du MLC, chargé des finances.

   KINSHASA, 5 février (Xinhua) -- Le sénateur Jean Pierre Bemba,  président du MLC (Mouvement de Libération du Congo, opposition),  en séjour au Portugal depuis le 11 avril 2007, pourra retourner à Kinshasa en mars 2008, a déclaré mardi au cours d'une interview à  la radio Top Congo, M. Valentin Gerengbo, vice-président fédéral  du MLC, chargé des finances. 

     M. Gerengbo qui réagissait aux rumeurs faisant état du  retour de J.P. Bemba le 12 février 2008, a indiqué qu'au sein  du MLC, on ignorait cette date .  

     Cependant, le sénateur Bemba profiterait des vacances  parlementaires comme ses collègues pour revenir en RD Congo à la  mi-mars pour participer à la session parlementaire du mois de  mars qui s'ouvre le 15 mars. J.P. Bemba séjourne au Portugal avec  l'autorisation du Sénat après les affrontements meurtriers des 22  et 23 mars entre les éléments de l'armée régulière et ceux de sa  garde rapprochée.  

     En septembre dernier, le premier vice-président du Sénat,  Mokolo wa MPombo , avait dans sa réaction aux propos du président de la République Joseph Kabila selon lesquels J.P. Bemba aurait  des problèmes avec la Justice et le Sénat, indiqué « n'avoir  jamais reçu jusqu'ici de la part de la justice une demande de la  levée de son immunité parlementaire et que sa situation n'avait  pas encore énervé le Sénat ».  

     Par ailleurs, M. Gerengbo a au cours de la même interview,  indiqué que le MLC boycottera les élections locales, municipales  et urbaines prévues en août prochain au cas où il relèverait  quelques anomalies sur la loi sur la CENI (Commission électorale  nationale indépendante) appelée à remplacer la CEI (Commission  électorale indépendante) qui a supervisé les élections  présidentielle, législatives et provinciales de 2006. 

     Pour M. Gerengbo , c'est au niveau de la CEI qu'il y a eu  tricherie pour les élections de 2006, et il faut qu'au niveau de  la CENI « tout soit clair pour éviter les erreurs du passé ».




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.