Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Visite d'Alan Doss à Bukavu et Goma

Article précédant | Suivant
MONUC - 11 février 2008

Alan Doss, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) et chef de la MONUC, la Mission de maintien de la paix des Nations unies dans ce pays, a effectué sa première visite officielle à Bukavu les 8 et 9 février 2008, en compagnie du Commandant des forces de la MONUC, le Général Babacar Gaye.
Kinshasa, le 11 février 2008 - Alan Doss, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC) et chef de la MONUC, la Mission de maintien de la paix des Nations unies dans ce pays, a effectué sa première visite officielle à Bukavu les 8 et 9 février 2008, en compagnie du Commandant des forces de la MONUC, le Général Babacar Gaye.

Le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) à tenu à marquer sa solidarité et sa compassion à l’égard de la population victime du tremblement de terre du 3 février dernier et se rendre compte, personnellement, de l’aide que lui apportent les agences des Nations unies et leurs partenaires humanitaires.

M. Doss a rencontré les responsables de la MONUC pour le Sud-Kivu, afin de leur exprimer tout son appui à leur travail ainsi que ses encouragements pour les tâches à venir. Au cours d’une réunion rassemblant l’ensemble du personnel MONUC de Bukavu, ainsi que celui des Agences de l’ONU œuvrant dans le Sud Kivu, Alan Doss a exprimé sa sympathie et sa solidarité à ceux ayant été affectés par le tremblement de terre et a déploré le décès d’un membre du personnel civil de la MONUC lors de ce violent séisme.

Abordant le suivi du processus de paix, le Représentant spécial a évoqué les Actes d’engagement signés à Goma le 23 janvier, auxquels ont adhéré tous les groupes armés des Kivu, soulignant les défis se posant à la MONUC et les responsabilités des Nations unies dans l’appui à la mise en application de ces Actes: «Un accord de paix ne fait pas nécessairement la paix. C’est ce qui suit qui est important». Parlant du Communiqué conjoint de Nairobi et de la sécurité et la stabilité à l'est de la RDC, le RSSG, a souligné le problème des groupes armés étrangers qui doivent également mettre fin à leurs exactions contre les populations locales.

M. Doss a insisté sur la nécessité de travailler conjointement avec les autorités civiles et militaires locales et la Police nationale, afin de créer les meilleures conditions pour atteindre les objectifs retenus à Nairobi et Goma. «Il appartient à chacun d’entre nous de contribuer à la concrétisation de ce processus, à travers notre performance professionnelle, ainsi que par le maintien d’une conduite exemplaire envers la population à laquelle nous devons le plus grand respect».

Poursuivant sa visite par des réunions avec les autorités locales telles que le Gouverneur ad intérim du Sud-Kivu, Bernard Watunakanza, et les membres de son Cabinet; le président de la société civile et son bureau; et le Commandant ad intérim de la 10ème Région militaire, le Général Pacifique Masunzu et son État-major; le Représentant spécial a réitéré que la MONUC ferait tout son possible pour assumer ses responsabilités dans les domaines civils et militaires de son ressort.

Ainsi, sur le plan militaire, le quartier général de la Division Est a déjà été transféré de Kisangani à Goma, sous le commandement du Général Singh; le nombre de bases opérationnelles mobiles est augmenté et l’on procède au renforcement des effectifs au Nord comme au Sud-Kivu, pour mieux contribuer au respect du cessez-le-feu et accroitre la stabilisation de la paix. Un dispositif civil a aussi été mis en place à Goma pour assurer le suivi des dispositions des Actes d’engagement dévolues à la MONUC.

«Nous sommes en train d’augmenter notre présence civile et nos activités afin que les populations puissent bénéficier des dividendes de la paix, la prospérité étant la meilleure défense contre la guerre et les conflits ». Alan Doss a souligné que « cela sera possible grâce au retour de l’état de droit car l’autorité de l’État reste encore absente dans de nombreuses localités de la province du Sud-Kivu».

Le Représentant spécial ayant noté que la phase d’appel du procès sur l’assassinat de Serge Maheshe, membre du personnel de la MONUC et journaliste de Radio Okapi avait commencé le 6 février, s’est adressé lors de ses entretiens, à l’Auditeur supérieur militaire et au président de la Cour militaire de Bukavu, rappelant que le Rapport de la MONUC sur la première phase du procès avait été adressé à la Cour militaire et que la mission onusienne escomptait une totale transparence et exemplarité dans la conduite du procès.

Au cours de la deuxième journée de sa visite à Bukavu, M. Doss a rencontré Monseigneur François Maroy l'archevêque catholique de Bukavu. Il a souligné le rôle important que l'Église joue dans le processus de paix tandis que l’archevêque, tout en louant la contribution de MONUC à la paix, a beaucoup insisté sur le redressement économique et social comme un élément essentiel pour la stabilisation de la région.

Le Représentant spécial a ensuite rencontré M. Vital Kamerhe, Président de l’Assemblée nationale de la RDC, qui a fait le point sur le soutien du gouvernement à la réhabilitation des écoles touchées par le séisme afin que les élèves puissent poursuivre leur scolarité. M. Doss a aussi abordé avec lui le sujet des Actes d'engagement de Goma et expliqué les mesures civiles et militaires prises par la MONUC dans ce contexte. M. Vital Kamerhe a, en retour, exprimé son adhésion à ces mesures.

Le RSSG s'est aussi entretenu avec le Chef du Bureau de Coordination humanitaire de l’ONU (OCHA) pour le Sud-Kivu, le Chef du Bureau de l'UNICEF, le Coordonnateur de l'Agence canadienne pour le développement international (ACDI) ainsi qu'avec des responsables d'ONG œuvrant dans le domaine de la protection des femmes contre les violences sexuelles. À l'issue de ce dernier entretien, M. Doss a déclaré que «Le retour à l’état de droit et la lutte contre l’impunité sont indispensables à l’éradication de ce fléau qui ronge l’Est de la RDC».

C’est en se rendant à l'hôpital de référence de Panzi, où il a eu des échanges avec le médecin directeur et tenu à visiter les patients victimes du récent séisme, que le Représentant spécial a terminé sa visite à Bukavu avant de s’envoler pour Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu.


GOMA

La visite du RSSG à Goma avait pour but de faire le point sur le suivi de la Conférence sur la paix, la sécurité et le développement dans les Kivus, en particulier sur le respect du cessez-le-feu par les signataires de l’Acte d’Engagement pour le Nord-Kivu et les mesures prises par la MONUC afin de veiller au respect de ce dernier sur le terrain.

Ces questions, ainsi que la mise en œuvre du Communiqué conjoint de Nairobi, ont été au cœur de ses entretiens successifs avec les composantes civiles et militaires de la MONUC-Goma; le Commandant de la Division Est des forces de la MONUC, le Général Singh; le Gouverneur de province, M. Julien Paluku à qui il rendait une visite officielle pour la première fois depuis son arrivée en RDC – et, enfin, avec une délégation de représentants de la facilitation internationale des processus de Goma et de Nairobi, composée de l’Envoyé spécial de l’Union européenne dans les Grands lacs, M. Roland van de Geer, ainsi que des représentants de la Grande-Bretagne et des États-Unis à Goma.

Au cours d’un point presse avant son retour à Kinshasa, interrogé sur les avancées accomplies dans le cadre du suivi de la Conférence de Goma, le Représentant spécial a qualifié de positive l’évolution du processus en cours. Il a notamment souligné la mise en place d’un mécanisme temporaire de surveillance du cessez-le-feu, dont la MONUC est le Point focal; le renforcement de la présence des Casques bleus sur le terrain, ainsi que le transfert du quartier général de la Division Est des forces de la MONUC de Kisangani à Goma.

M. Doss a, par ailleurs, saisi l'occasion de cette rencontre avec les médias pour renouveler son appel aux groupes armés, afin qu’ils respectent les engagements qu’ils ont contractés au terme de la Conférence de Goma et en particulier, s’agissant du cessez le feu, dans l’attente de la mise en place de tous les organes de suivi de la Conférence.


Autres articles


  1. Vital Kamerhe condamne la dispersion de la marche des opposants (26 mai 2016)
  2. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  3. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  4. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  5. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  6. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  7. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  8. La Cour suprême de justice se saisit du dossier Vital Kamerhe contre Wivine Moleka (28 janvier 2015)
  9. Loi électorale: l'Opposition lance l'opération d'identification des morts et blessés (28 janvier 2015)
  10. Recensement: un moyen pour prolonger le mandat de Kabila, selon Kamerhe (2 décembre 2014)
  11. Marche de l'opposition contre la révision de la constitution (27 septembre 2014)
  12. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)
  13. Vital Kamerhe exige «un calendrier qui donne toutes les étapes des élections jusqu'à 2016» (21 juin 2014)
  14. Elections : le recensement, « une astuce » pour jouer à la prolongation, estime Vital Kamerhe (31 mai 2014)
  15. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  16. 45e anniversaire de la mort de Joseph Kasa-Vubu, premier président de la RDC (24 mars 2014)
  17. Kinshasa: le retour de Kamerhe émaillé d'agitations (7 mars 2014)
  18. L'UNC de Vital Kamerhe accuse la police d'avoir interpellé à tort ses militants à Kinshasa (6 mars 2014)
  19. Clément Kanku appelle à l'unité de l'opposition (3 mars 2014)
  20. Constitution : les doutes relancés après des entraves aux actions des opposants (26 février 2014)
  21. Pétition contre Malumalu: le député Martin Fayulu interpellé par la police (24 février 2014)
  22. Vital Kamerhe déplore les incidents de Bukavu (21 février 2014)
  23. Sud-Kivu : la police disperse un rassemblement de l'UNC à Bukavu, des blessés (20 février 2014)
  24. Pétition contre Malumalu : la police tente de bloquer «Sauvons la RDC» (19 février 2014)
  25. Vital Kamerhe rend hommage aux victimes de la guerre de l'Est (18 février 2014)
  26. Vital Kamerhe peut à nouveau voyager à l'intérieur du pays (13 février 2014)
  27. Démocratie en péril en RDC : l'appel de l'Union européenne sera-t-il entendu ? (12 février 2014)
  28. L'Union européenne s'inquiète « des entraves et des restrictions de déplacement » de Vital Kamerhe (11 février 2014)
  29. Vital Kamerhe empêché à nouveau de voyager pour Goma (9 février 2014)
  30. Interdiction de voyager pour Vital Kamerhe: Lambert Mende parle de mensonges (7 février 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.