Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Avec l'appui des investisseurs privés : Gizenga lance le chantier de la réhabilitation d'Inga

Article précédant | Suivant
L'Observateur - 18 février 2008

La réhabilitation du barrage hydroélectrique d'Inga
La réhabilitation du barrage hydroélectrique d'Inga est le tout premier chantier de la République qui va être réalisé avec l'appui d'un partenaire privé, le sud-africain Mag Energy. La décision a été prise lors du dernier conseil des ministres tenu sous la direction du président de la République Joseph Kabila et du Premier ministre Antoine Gizenga. Le partenariat conclu avec la SNEL concerne la viabilisation du groupe G23, les travaux d'urgence, et touche également la ré­habilitation de 4 groupes de la centrale d'Inga IIB. Pour des raisons liées à la sen­sibilité de la question, face aux exi­gences de la bonne gouvernance, la mise en exécution de la Con­vention signée le 15 septembre 2007 par les deux partenaires n'a jamais connu un début d'exécu­tion.

Le préjudice consécutif à ce retard ne pouvait donc pas laisser indifférentes les autorités gouver­nementales. Ainsi, durant le Conseil des Mi­nistres du 19 octobre, il a été dé­cidé que la Convention soit exa­minée par la Commission écono­mique et financière(ECOFIN), que pilote le ministre d'Etat Mobutu Nzanga. Les conclusions de cette struc­ture gouvernementale ont con­vaincu l'ensemble du gouverne­ment sur la nécessité d'accélérer le processus, eu égard au danger qui se profile à l'horizon. Selon un membre de la Commission éco­nomique et financière qui s'est confié à L'Observateur, la relance des travaux de réhabilitation d'Inga vise surtout à éviter des coupures intempestives observées depuis plusieurs mois dans les villes de Kinshasa et Brazzaville et leurs environs.

Beaucoup ont encore en mémoire les coupures observées lors de la dernière phase finale de la Coupe d'Afrique des nations ainsi que d'autres activités fami­liales. Visiblement, le Premier minis­tre Antoine Gizenga et le ministre d'Etat Mobutu Nzanga, qui dirige l'ECOFIN se sont concertés après la réunion du gouvernement et ont conclu que l'heure n'était plus à la tergiversation et qu'il fallait tout de suite lancer le chantier de ré­habilitation de 4 Groupes à Inga
IIB.

L'Urgence du problème

De son côté, le ministre près le Premier ministre, Gode froid Mayobo, tenant compte de l'ur­gence du problème, a compris l'étendue de la gravité ainsi que les conclusions de la commission gouvernementale du 29 novembre 2007. Et,  au nom du Chef du gouvernement, il a confirmé le ca­ractère exécutoire et urgent de la convention. D'une part, la continuité des operations et des travaux engagés sur le terrain à Inga II B est un gage de sécurité pour éviter aux popu­lations d'autres souffrances. Bien plus, une visibilité du chantier de l'électricité est de nature à rassu­rer la population, face aux incerti­tudes diverses.

Déjà, Mag Energy a déboursé, à la date d'aujourd'hui, 30 millions de dollars américains. Cette position est également de nature à rassurer les autres par­tenaires sur le sérieux de la RDC à respecter la signature de ses plénipotentiaires dans les accords « gagnant-gagnant », signés avec les privés notamment. De même, la SNEL doit négocier les amélio­rations et adaptations du dossier contractuel. Et le partenaire privé a aussi l'obligation d'assouplir cer­taines dispositions pour rendre plus aisée son applicabilité.

De l'avis de plusieurs observa­teurs, la correspondance du mi­nistre près le Premier ministre est de nature à rassurer des investis­seurs étrangers. Ceux-ci atten­dent des acteurs politiques con­golais des signaux forts afin de ré­pondre, eux également à l'effort de la reconstruction nationale. Le projet de réhabilitation du barrage hydro électrique d'Inga fait d'ailleurs partie d'une des phases les plus importantes du Nouveau partenariat de l'Afrique pour le Dé­veloppement (NEPAD). Il devra permettre à la SNEL de repartir sur des nouvelles bases et de faire jouer pleinement à la RD Congo son rôle de super puissance éner­gétique au c?ur de l'Afrique.

Luc-Roger Mbala Bemba/L'Obesvrateur




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.