Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Un Observatoire de la parité en RDC

Article précédant | Suivant
MONUC - 6 mars 2008

A l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, célébrée chaque 8 mars, un Observatoire de la parité en RDC a été lancé cette semaine. Cet observatoire a pour mission d'assurer un suivi permanente des progrès de la parité au niveau du pouvoir social, économique et politique en surveillant et en stimulant la mise en ?uvre effective du genre.

A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, célébrée chaque 8 mars, un Observatoire de la parité en RDC a été lancé cette semaine. Cet observatoire a pour mission d’assurer un suivi permanente des progrès de la parité au niveau du pouvoir social, économique et politique en surveillant et en stimulant la mise en œuvre effective du genre.

L’Observatoire de la parité veut, selon sa directrice, Espérance Mawanzo, servir de cadre de suivi et d’évaluation de l’impact des politiques visant à réduire les disparités entre les hommes et les femmes en RDC».

«Dès à présent, a-t-elle expliqué, on peut trouver sur le site de cette ONG (www.observatoiredelaparite.org) des statistiques sur la participation des femmes à la vie politique et plus précisément si les femmes ont les mêmes possibilités que les hommes d’occuper des postes de responsabilité».

Les statistiques de l’Observatoire indiquent qu’au niveau des institutions nationales, il y a 6 femmes parmi les 45 membres du gouvernement, soit 13 %, tandis qu’au parlement, les femmes occupent seulement 55 sièges sur le total de 653, soit 8,4%. Par ailleurs, dans les institutions provinciales, il y a 2 femmes parmi les effectifs du gouvernorat et 11 femmes parmi les 61 députés provinciaux, soit 18%.

L’Observatoire de la parité dispose également d’un bulletin d’évaluation du respect des engagements pris par le gouvernement. C’est à travers un «Tableau de bord» qui permet de mesurer l’efficacité des politiques nationales de genre et de mise en œuvre de la parité dans des institutions nationales, provinciales et locales et leur impact sur la démarginalisation des femmes.

Pour la directrice de l’Observatoire de la parité, ce Tableau de bord indiquera les domaines dans lesquels le gouvernement aura réalisé des progrès et les domaines de mise en œuvre dans lesquels il existe des lacunes. «L’Observatoire de la Parité publiera périodiquement les résultats de cette évaluation et mettra également en évidence les meilleures pratiques», a-t-elle dit.

Cependant, l’objectif de l’Observatoire ne se limite pas à faire l’état des lieux sur les disparités entre les hommes et les femmes, a fait savoir Mme Mawanzo. Il entend faire de plaidoyer visant à l’insertion dans les lois particulières des dispositions mettant en œuvre la parité et la promotion des nominations de femmes dans les institutions.

L’Observatoire veut également, selon la directrice de l'ONG, sensibiliser le public aux questions liées à l’égalité entre les sexes en présentant des alternatives sous forme de bonnes pratiques tant nationales qu’internationales. En plus, il permettra aux femmes de s’exprimer sur les questions d’inégalités entre les sexes en matière de participation politique, économique, sociale ainsi que de répartition des rôles masculin et féminin dans l’éducation et dans la vie familiale et sociale.

L’Observatoire travaille en partenariat avec l’organisme national chargé de la promotion féminine ou des questions de genre (CONFIDA), l’Institut national des statistiques, des ONGs de promotion des droits de la femme, la Commission électorale indépendante ainsi que les agences des Nations Unies dont, UNIFEM, PNUD, UNICEF, UNFPA, BNUDH et l’Unité Genre de la MONUC.



TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.