Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Audience publique pour viol sur mineur à Lukala dans le Bas-Congo

Article précédant | Suivant
MONUC - 3 avril 2008

Le Tribunal militaire de Garnison des Cataractes et de la Lukaya à Mbanza-Ngungu, siégeant en matière répressive au premier degré, a tenu une audience foraine le 1er avril 2008 à Lukala, à environ 150 km de Matadi, dans un dossier de viol avec violence sur mineurs.
©

Le Tribunal militaire de Garnison des Cataractes et de la Lukaya à Mbanza-Ngungu, siégeant en matière répressive au premier degré, a tenu une audience foraine le 1er avril 2008 à Lukala, à environ 150 km de Matadi, dans un dossier de viol avec violence sur mineurs.

Les faits

Charlotte - appelons-là ainsi par souci d'anonymat - participe avec ses parents à une fête dans une église de Lukala. Elle ressent un besoin physiologique pressant et s'éloigne d'une trentaine de mètres environ pour le satisfaire. Malheureusement pour elle, chemin faisant, elle tombe sur un agent de police. Il s'agit de Miandambu Kalume, de la Police Nationale Congolaise (PNC) affecté au poste de garde de la radio de la Société d'Exploitation Pétrolière du Congo (SEP) de Lukala. Il braque son arme sur elle et lui déclare qu'elle est en état d'arrestation. Il lui intime alors l'ordre de le suivre au poste de police.

A environ 800 mètres de son poste de garde où il était seul, l'agent Kalume entraîne Charlotte dans la brousse, la fouille et lui prend les 1.700 francs congolais qu'elle a sur elle. Il lui arrache ensuite violement ses vêtements, la bâillonne avec sa chemise et la viole. Charlotte n'a que 14 ans. Elle saigne abondamment. Elle vient de perdre sa virginité.

Son agresseur la menace de mort si elle révèle son viol. Audacieux et sans scrupules, il l’a raccompagne jusqu'au lieu où il l'a trouvée, à proximité de l'église. Il tombe nez à nez sur les parents de Charlotte qui étaient déjà activement à la recherche de leur fille.

Plus tard, la mère voyant sa fille saigner, la conduit à l'hôpital. Le médecin diagnostique un traumatisme génital post sexuel. La mère de Charlotte, sous le choc, parle avec sa fille, puis décide de porter plainte pour viol sur son enfant.

Entre temps, l'agent Kalume est arrêté par son supérieur pour abandon de poste. Interrogé après la plainte, il affirme qu'il était parti chercher des cigarettes et est tombé sur une dame à qui il a proposé une relation sexuelle.

Le plaidoyer

Pour la défense, la preuve de la minorité de la victime n'est pas établie car aucune pièce d'identité n'a été présentée devant le tribunal, même si la victime paraît jeune. Par ailleurs, elle indique que c'est plutôt le présumé qui aurait remis 650 francs congolais à la victime après le rapport sexuel en payement de l'acte alors que celle-ci exigeait 1.500 francs. Enfin, la défense se plaint du défaut d'un acte de l'état civil qui pourrait établir le lien de filiation entre la plaignante et la victime.

Le verdict

Après le délibéré des juges, l'agent Kalume, conformément à la constitution de la RDC et aux différentes dispositions du code militaire et civil, est condamné à 18 ans de servitude pénale pour viol et vol avec violence assortis d'un renvoi de la police et d'un payement de dommages et intérêts d'un montant de 10.000 dollars US à la victime.

Le condamné a 5 jours pour formuler un recours en appel.

Pour le Président du Tribunal, la justice militaire a lancé une campagne pour décourager les viols d'une manière générale, et plus particulièrement, ceux commis par les forces de l'ordre et de sécurité. Le processus va donc se poursuivre dans d'autres localités.

Ce qu'en pense la population

Selon plusieurs témoins, l'agent Kalume n'est pas à son premier forfait, tout comme d'autres policiers et militaires violeurs qui sont toujours en liberté. Pour les habitants de Lukala, le tribunal a prononcé un bon jugement qui débarrasse la localité d'un bourreau.

Près de 1000 personnes ont assisté à ce procès ouvert au public. Une affluence qui va sans doute permettre aux nombreuses victimes encore silencieuses d'avoir le courage de dénoncer leur bourreau.


Autres articles


  1. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  2. La Cour suprême de justice valide l'élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale (3 janvier 2013)
  3. La RDC veut sortir Matadi de la liste des « ports les plus chers du monde » (14 novembre 2012)
  4. Le mot de grève d'Etienne Tshisekedi n'a pas été suivi à Matadi (30 janvier 2012)
  5. Les enseignants du secteur public en grève dans la province du Bas-Congo (10 janvier 2012)
  6. Joseph Kabila affirme être « le seul président jusqu'à l'élection du 28 novembre » (26 novembre 2011)
  7. 19.497 candidats vont se disputer les 500 sièges à l'Assemblée nationale (26 septembre 2011)
  8. Joseph Kabila visite les nouveaux engins de génie civil de l'Office des routes et de l'OVD (31 mars 2011)
  9. Joseph Kabila: « Si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à mes oeuvres » (9 décembre 2010)
  10. Le taux moyen de prévalence du VIH/Sida à 3,24% en RDC (1 décembre 2010)
  11. Procès Chebeya: John Numbi identifié comme témoin, prochaine audience le 3 décembre prochain (12 novembre 2010)
  12. Bas-Congo: le port flottant à Banana coûtera 133 millions de dollars (11 octobre 2010)
  13. Affaire Chebeya: John Numbi entendu par la justice militaire (19 août 2010)
  14. Bas-Congo: La CEI poursuit la révision du fichier électoral dans certains centres (17 août 2010)
  15. Kinshasa: arrêt de travail à l'Onatra (16 août 2010)
  16. La rentrée scolaire 2010-2011 fixée au 06 septembre 2010 sur toute l'étendue de la RDC (9 août 2010)
  17. Le ministère de l'Economie et les importateurs en guerre (9 août 2010)
  18. Le corps de Floribert Chebeya retrouvé sans vie à Mitendi (2 juin 2010)
  19. Le gouvernement confirme la tenue des élections en 2011 (27 avril 2010)
  20. Les vérités de Mbatshi Batshia sur la gestion du Bas-Congo (23 mars 2010)
  21. La HAM suspend le journal télévisé en Lingala facile (18 mars 2010)
  22. Pont Kinshasa-Brazzaville : les experts à pied d'œuvre à Brazzaville (14 février 2010)
  23. Mbatshi Batshia écoeuré de l'acquittement des huit Ukrainiens accusés d'avoir jeté 5 jeunes congolais dans le fleuve (2 février 2010)
  24. Nouveaux engagements des armées congolaise, rwandaise et burundaise pour renforcer la sécurité dans les Grands Lacs (21 janvier 2010)
  25. Révocation du ministre Botswali, Kabila doit aller plus loin (11 janvier 2010)
  26. Insécurité grandissante à Muanda au Bas-Congo (8 janvier 2010)
  27. Les questions électorales et sécuritaires au centre d'une réunion interinstitutionnelle à Mbuji-Mayi (26 novembre 2009)
  28. Caf - Mazembe-Heartland FC : la fièvre monte, monte encore... à Lubumbashi (6 novembre 2009)
  29. Jean Claude Vuemba dénonce le jeu caché de l'Angola (26 octobre 2009)
  30. RDC-Angola : la trêve (13 octobre 2009)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.