Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Des casques bleus ''ont armé des rebelles''

Article précédant | Suivant
BBC News - 28 avril 2008

Des casques bleus de la Monuc
Des soldats de la Monuc, accusés de corruption
Après une enquête d'un an et demi, la BBC a obtenu la preuve que des soldats de la Monuc, la force de maintien de la paix au Congo, ont armé des milices opérant dans l'est du pays.

Selon des témoignages recueillis par la BBC, des soldats des contingents pakistanais et indiens ont profité de leurs positions pour leur échanger des armes et des munitions contre de l'or.

L'année dernière, les Nations Unies avaient ouvert une enquête sur ces accusations mais Jean Marie Guéhenno, secrétaire général adjoint de l'ONU, avait affirmé que les recherches n'avaient mis en évidence aucun trafic d'armes et avait déclaré l'incident clos.

Mais il s'est avéré que l'enquête onusienne n'était pas allée au fond des choses.

La BBC a voulu en savoir plus et a envoyé une équipe de journalistes à Mongbwalu, en Ituri, où se trouvent des gisements d'or.

En quelques jours, ils ont rassemblé des preuves montrant que des armes et des munitions avaient été passées aux FNI, une milice qui contrôlait la ville et que la Monuc était supposée désarmer.

Kung Fu et Dragon, les deux commandants de la milice, en prison à Kinshasa, ont confirmé dans leurs dépositions que les casques bleus pakistanais leur avaient procuré des armes.

"Oui c'est vrai, ils nous ont donné des armes. Ils nous ont dit qu'ils le faisaient pour la sécurité de la région. Ils ne voulaient pas que les habitants s'enfuient une nouvelle fois dans la forêt. Alors, ils nous ont dit que nous les aiderions à prendre en charge cette zone.?? a même affirmé Kung Fu par téléphone depuis sa cellule.

Joël Bisubu, de l'ONG de défense des droits de l'homme, "Justice plus", a déclaré à la BBC qu'au cours d'une mission, lui et ses collègues ont été témoins de transactions illicites à l'aéroport.

Alan Doss, le représentant spécial du Secrétaire général, reconnaît que "toute forme de corruption porte préjudice à la réputation de l'organisation et que l'Onu doit y faire face.''

 



TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.