Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
186 millions Usd pour l'accroissement de la capacité du courant d'Inga vers l'Afrique australe

Article précédant | Suivant
ACP - 14 mai 2008

La  Banque mondiale vient d'augmenter de 300 à 500 MW la capacité du transit du corridor d'exportation d'électricité de la République Démocratique du Congo vers les pays de l'Afrique australe pour un montant total de 186  millions de USD, a-t-on appris.
La durée du projet est de 7 ans, soit du 17 mai 2004 au 31 décembre 2011. La  Banque mondiale vient d'augmenter de 300 à 500 MW la capacité du transit du corridor d'exportation d'électricité de la République Démocratique du Congo vers les pays de l'Afrique australe pour un montant total de 186  millions de USD, a-t-on appris.

L'accord de crédit 3831-RDC concerne la partie B de la phase 1 du SAPMP (projet de marché d'électricité d'Afrique australe). L'objectif du projet SAPMP , rappelle-t-on, est de promouvoir un marché énergétique régional efficace au sein de  la communauté de développement de l'Afrique, accroître la concurrence et favoriser l'intégration économique régionale. La durée du projet est de 7 ans, soit du 17 mai 2004 au 31décembre 2011. Le  projet comprend dix composantes et 90% du  volume de ses activités. La passation des marchés des travaux est en cours.  L'exécution du projet est estimée à 5%.

Un financement de la BM en faveur des enfants du cycle primaire d'ici 2015

Un montant variant entre 252 et 852 $ US sera alloué trimestriellement à toutes les écoles de la RDC sur un laurée de cinq ans, dans le cadre du projet PURUS (Projet d'urgence de réhabilitation urbaine et sociale) avec un financement de la Banque mondiale, a-t-on appris le week-end auprès de l'EPSP (Enseignement primaire, secondaire et professionnel)/Bas-Congo I.

Selon le chef de division provincial de l'EPSP/Bas-Congo, Mbadu-Muanda Laurent qui a livré l'information à l'ACP, l'objectif de ce projet consiste à permettre aux enfants de terminer leur cycle primaire d'ici 2015. S'adressant aux opérateurs pédagogiques au cours d'une séance de travail dans la salle Saint Antoine de Boma, Mbadu Muanda a souligné que le financement de la Banque mondiale visait à alléger les charges des parents et à améliorer la qualité des enseignements, car, a-t-il renchéri, «  sans argent, la pédagogie est sans vie ». Le montant de l'enveloppe qui sera alloué à chaque école dépendra de la taille de celle-ci et des options organisées en son sein.

Ce projet du gouvernement central, entre dans le cadre des cinq chantiers du Président de la République et de la politique gouvernementale prônant la réduction des frais de scolarité, voire la gratuité de l'enseignement primaire. Le chef de division a attiré l'attention des chefs d'établissements sur une gestion saine des fonds qui seront mis à leur disposition dans ce cadre.

ACP



TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.