Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La MONUC, l'armée congolaise détruisent cinq camps de rebelles dans le parc des Virunga

Article précédant | Suivant

KINSHASA, le 1 novembre (IRIN) - La MONUC et l'armée congolaise ont détruit cinq camps de rebelles lors d'une opération conjointe menée lundi dans le parc national des Virunga, a déclaré le major Hans Reichen, un porte-parole militaire de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUC).

« Au début de l'opération, des coups de feu ont été échangés entre l'armée congolaise et les miliciens », a-t-il précisé. « Les miliciens ont résisté longtemps puis se sont enfuis. »

Aucune victime n'a été déplorée lors de l'opération baptisée « Cordon and Search ». Quelque 500 casques bleus du contingent indien et 2 000 soldats de l'armée congolaise ont participé à cette opération de « bouclage et de fouille » dans le parc, dans la province du Nord Kivu.

Selon le major Reichen, la MONUC a déployé quatre hélicoptères de transport, trois hélicoptères de reconnaissance et trois autres de combat ainsi que des engins blindés.

Cette opération fait suite à l'ultimatum lancé par le général Gabriel Amisi, le commandant de la 8ème région militaire. L'ensemble des groupes rebelles locaux ou étrangers devait quitter le parc où ils avaient élu domicile avant le 27 octobre dernier.

Cet ultimatum visait essentiellement les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) et les différentes milices congolaises Mayi-Mayi qui opéraient dans la région.

Toujours selon le major Reichen, la MONUC et l'armée congolaise ont mis en place un centre d'opération conjoint en vue de démanteler les camps de rebelles.

Au cours de l'opération, les troupes de la MONUC ont encerclé la zone, les soldats congolais ont, quant à eux, fouillé le terrain.

L'opération doit durer plusieurs jours, et vise à supprimer toutes les armes présentes dans la région.

120 combattants Mayi-Mayi se sont rendus la semaine dernière, a déclaré le major Reichen.

« Aucun groupe armé, que ce soit les FDLR ou les Mayi Mayi, n'est censé rester dans parc », a-t-il souligné.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.