Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Jean Pierre Bemba reste en prison à Bruxelles

Article précédant | Suivant
L' Avenir - 29 mai 2008
Jean-Pierre Bemba

La justice belge a rejeté la demande de relaxation de Jean-Pierre Bemba. Ce qui signifie que l'ancien vice-président de la République devait, dans les prochains jours, être transféré à la Haye pour répondre des griefs formulés contre lui devant la Cour pénale internationale. La Chambre du Conseil de Bruxelles a siégé à huis clos mercredi 28 mai au Palais de justice de Bruxelles située au sous-sol pour exami­ner le dossier de l’ancien vice-président de la République dé­mocratique du Congo et prési­dent national du Mouvement de Libération du Congo (Mlc), Jean-Pierre Bemba Gombo.

Au sortir de cette audience intervenue dans la soirée, la justice belge a décidé de maintenir en détention provi­soire l’ancien vice-président et Sénateur de la République dé­mocratique du Congo. Car, ce dernier est réclamé par la Cour pénale Internationale (Cpi).

Au cours de cette pre­mière audience, le prévenu Bemba a demandé à la justice belge de le remettre en liberté, tout en se disant prêt à collabo­rer avec la Cour Pénale Interna­tionale (Cpi) à l’origine de son arrestation.

La décision de la cham­bre du conseil de Bruxelles sur le maintien en détention préven­tive de M. Bemba, interpellé samedi dans la capitale belge sur mandat de la Cpi, était annoncé par son avocat conseil, Me Aimé Kilolo Musamba.

Selon le droit belge, indi­que l’avocat de Bemba, cette ju­ridiction d’instruction et d’extradition a pour tâche d’examiner la conformité de la procédure, sans se prononcer sur le fond de l’affaire. Pour lui, un appel de cette décision est possible de la part du parquet et de M. Bemba.

De la Belgique, nous ap­prenons que les avocats de M. Bemba ont présenté à la cour de cette juridiction « certains griefs ». Il s’agit, notamment de l’absence d’un avocat lors du premier interrogatoire par un juge d’instruction.

Pour ce faire, ils ont, au cours de cette audience à huis clos mercredi matin, réclamé de la justice belge l’obtention de la remise en liberté « pure et simple » de Jean-Pierre Bemba.

Selon l’avocat conseil de Bemba, ils vont maintenant poursuivre la procédure pour ten­ter d’obtenir une remise en liberté provisoire, qui serait assortie d’une caution ou d’autres garanties.

Il sied de rappeler que Jean-Pierre Bemba, actuelle­ment sénateur, est poursuivi par le procureur de la Cpi pour deux chefs d’accusation de cri­mes contre l’humanité et qua­tre chefs d’accusation de cri­mes de guerre. C’est ce qui ressort de l’enquête du Procu­reur de la Cpi sur les crimes commis à grande échelle en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003.

A en croire le même pro­cureur de la Cpi, indique l’Agence France presse, les membres de son Mouvement de Libération du Congo (Mlc) sont accusés d’avoir commis, dans le cadre d’une attaque systématique généralisée con­tre la population civile, des viols, des actes de torture, des atteintes à la dignité de la per­sonne, des traitements dégra­dants et des pillages entre oc­tobre 2002 et mars 2003.

« On aurait pu l’interroger sans prendre de mesure de pri­vation de liberté, puisqu’il dit qu’il veut donner des éléments qui ne sont jusqu’ici pas connus du pro­cureur de la Cpi, a déclaré à la presse Me Kilolo Musamba.

Selon notre source, nous apprenons qu’une demi-dou­zaine de partisans de l’ancien vice-président de la République congolais a été maintenue à distance de la salle d’audience par la police sans pouvoir aper­cevoir M. Bemba, présent à l’audience.

Détenu à la prison de Saint-Gilles, dans l’aggloméra­tion bruxelloise, l’opposant con­golais « Se porte très bien » et a « le moral bon », selon ses con­seils. Pour que le transfert à La Haye soit possible, la Cpi devra encore transmettre à la justice belge le mandat d’arrêt définitif en vue d’une remise du prison­nier, au lieu du simple mandat d’arrêt provisoire nécessaire pour son arrestation. Ensuite, il faudra une nouvelle décision de la justice belge pour autoriser son extradition, qui pourrait ainsi ne pas avoir lieu avant « un à deux mois, selon le parquet fédéral belge.

Mardi, un millier de mili­tants du Mlc avaient manifesté à Kinshasa pour exiger la libéra­tion de leur leader.

Stéphane Salikoko/L’Avenir


Autres articles


  1. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  2. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  3. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  4. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  5. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  6. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  7. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  8. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  9. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  10. Un nouveau paysage politique se dessine après les lêgislatives de 2011 (3 février 2012)
  11. Joseph Kabila réélu président de la République démocratique du Congo (9 décembre 2011)
  12. Vital Kamerhe désapprouve la stratégie de candidature unique de l'opposition (19 novembre 2011)
  13. Tshisekedi-Kengo-Kamerhe: des intérêts divergents (6 octobre 2011)
  14. Les présidentiables en croisade à l'étranger (5 octobre 2011)
  15. Tshisekedi et Kengo plaident pour une candidature commune de l'opposition (30 septembre 2011)
  16. Etienne Tshisekedi rencontre Jean-Pierre Bemba à La Haye (29 septembre 2011)
  17. Douze candidats dans la course à la présidentielle de novembre (12 septembre 2011)
  18. Présidentielle 2011: Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe déposent leurs candidatures (7 septembre 2011)
  19. Présidentielle 2011: Etienne Tshisekedi dépose sa candidature (6 septembre 2011)
  20. Tshisekedi prend de vitesse Kengo et Kamerhe (31 août 2011)
  21. Candidature commune de l'opposition, Kamerhe disposé à rencontrer Tshisekedi et Bemba (9 août 2011)
  22. Le MLC renouvelle sa confiance à Jean-Pierre Bemba (25 juillet 2011)
  23. Clément Kanku invite Tshisekedi et Kamerhe à fumer le calumet de la paix (21 juin 2011)
  24. Crise au MLC: François Muamba intente une action en justice (5 mai 2011)
  25. Schisme au MLC (20 avril 2011)
  26. François Muamba déchu, Thomas Luhaka désigné secrétaire général du MLC (19 avril 2011)
  27. Joseph Kabila révoque Mobutu Nzanga du gouvernement (11 mars 2011)
  28. Attaque sur la résidence du président Kabila, coup d'Etat ou coup de théâtre? (1 mars 2011)
  29. Présidentielle 2011: les candidatures de l'opposition affluent (24 février 2011)
  30. Présidentielle 2011: le MLC décline l'offre de Tshisekedi (22 février 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.