Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Peine de mort requise par le ministère public contre Kutino Fernando

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 5 juin 2008
Kutino Fernando

Le ministère public a prononcé ses réquisitoires devant la Cour militaire de la Gombe à Kinshasa dans le procès en appel où comparaissent "l'archibishop" Fernando Kutino et comparses, en réclamant la peine capitale contre tous les prévenus dans la cause. Mercredi 4 mai, l'audience du procès qui oppose le ministère  public et le pasteur Ngalasi Aggery à l'archbishop Kutino Fernando a été consacrée à la dernière partie des plaidoiries de la partie civile, ainsi qu'au réquisitoires du ministère public. L'organe de la loi a prié la Cour militaire de dire établies infractions d'association de malfaiteurs et de tentative d'assassinat mises à charge de l'archbishop Kutino Fernando et consorts. pour les préjudices subis, la partie civile Dr Ngalasi Aggrey a demandé un franc congolais symbolique de  dommages et intérêts.

Dans ses réquisitions. L'auditeur militaire supérieur Ntambwe s'est prononcé en ces termes : ? par ces motifs, vu le Code de procédure pénal, vu le code pénal ordinaire,  vu le Code civil Congolais, vu le code judiciaire militaire, vu le code pénal militaire. Requérons qu'il plaise à la Cour de dire d'établir toute les préventions retenues contre le prévenus.  Et mes condamné comme suit : Kutuno Fernando à la peine capitale pour association de malfaiteurs, peine capitale pour tentative d'assassinat, de deux cent quarante  mois pour détention illégal d'armes de guerre. Bompere Mbo à la peine capital pour association de malfaiteurs, de deux cent quarante mois pour tentative d'assassinat. Ngandu junior à la peine capital pour l'association de malfaiteur, peine capital pour tentative d'assassinat, deux cent quarante mois pour extorsion et une amande de 50.000 Fc ?.        

Il faudrait retenir que les peines réclamées contre Ngandu junior ont été aussi retenues contre les prévenus Patou et Freddy Monsango qui sont en cavale. Pour terminer, le ministère public a dit ceci à la Cour :  ? Vous ne prononcez que la peine la plus forte, c'est- à dire la peine de mort. Déclarer aussi l'action civile recevable, et y faire droit ?.

Avant de prononcer ses réquisitions, le ministère public a d'abord fait la relation des faits, avant d'aborder la discussion en droit ou analyse juridique. La troisième partie de son réquisitoire était consacrée à la participation' criminelle et la personnalité des prévenus. Il a peint l'archbishop Kutino comme un personnage or­gueilleux et menteur. Ce qui n'est pas bon pour  un homme de Dieu.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.