Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le rapport d'enquête de la MONUC sur les événements de février 2008 au Bas-Congo

Article précédant | Suivant
MONUC - 14 juin 2008


© MONUC
Kinshasa, le 13 juin 2008 - Une équipe multidisciplinaire menée par le Bureau des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, a été déployée au Bas-Congo du 17 au 28 mars 2008, pour enquêter sur les violents incidents ayant opposé la Police nationale congolaise (PNC) et le Bundu Dia Kongo (BDK)* au Bas-Congo en février et mars 2008.

Depuis le mois d’octobre 2007, des tensions ont été enregistrées entre les membres du BDK et les autorités locales dans plusieurs villes et villages du Bas-Congo. Le 28 février 2008, le Gouvernement a lancé des opérations pour restaurer l’autorité de l’État dans l’ensemble de la province. Ces opérations policières ont été effectuées par une force importante de la Police d’intervention rapide (PIR) et de l’Unité de police intégrée, envoyée de Kinshasa pour répondre à une série d’actes criminels commis par le BDK dont des meurtres, des coups et blessures volontaires et l’usurpation de l’autorité de l’État dans certaines zones du Bas-Congo.

L’enquête a conclu qu’au moins 100 personnes, principalement des partisans du BDK, ont été tuées pendant les opérations de la PNC lancées le 28 février 2008 dans la province du Bas-Congo.

La PNC s’est rendue responsable de la destruction de plus de 200 édifices (églises, maisons des partisans du BDK, ainsi que des maisons de civils n’ayant aucun lien avec le BDK) dans plusieurs villages du Bas-Congo et de pillages de nombreuses maisons dans la province. Plus de 150 partisans du BDK ont été arrêtés lors de ces évènements et plusieurs d’entre eux ont été victimes de torture ou de traitements cruels et dégradants.

La MONUC recommande que des mesures soient prises par le Gouvernement congolais pour que la PNC soit suffisamment équipée et formée pour gérer des situations telles que celles survenues au Bas-Congo.

La MONUC recommande aussi que les autorités judiciaires congolaises ouvrent une enquête sur les crimes et les violations graves des droits de l’homme présentés dans le rapport d’enquête afin que les auteurs présumés de ces actes criminels soient jugés et condamnés conformément à la loi.

Le rapport est disponible en français et en anglais sur le site web de la MONUC.

http://www.monuc.org/downloads/RapportSpecial_BasCongo.pdf (version française)
http://www.monuc.org/downloads/SpecialReport_BasCongo.pdf (version anglaise)

*******************

*Bundu dia Kongo (BDK) : Mouvement politico-culturel, créé en juin 1969. Présent en majorité dans la province du Bas-Congo en République démocratique du Congo, Bundu dia Kongo déclare «lutter pour la défense, la protection et la promotion des droits et des intérêts du Peuple Kongo à travers le monde».




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.