Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La MONUC désavoue les propos personnels de l'un de ses commandants d'unité au Nord-Kivu

Article précédant | Suivant
MONUC - 11 juillet 2008

MONUC
Kinshasa, le 10 juillet 2008 – La MONUC a reçu des éléments de preuves difficilement réfutables selon lesquels, à la mi-avril 2008, juste avant la fin de son service en République démocratique du Congo (RDC), un officier du contingent indien, commandant une base de Casques bleus au Nord-Kivu, aurait fait, en public, à Kitchanga, une déclaration dans laquelle il exprimait sa sympathie personnelle envers un groupe armé, le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) et son leader, Laurent Nkunda.

Par cette déclaration inacceptable et tout à fait contraire à l’esprit et à la lettre du mandat des soldats de la paix des Nations unies, ce Casque bleu a, de manière flagrante, failli à son devoir d’impartialité et agi en contradiction totale avec les résolutions du Conseil de sécurité relatives à la MONUC et son mandat.

Sa démarche comme il l’a reconnu lui-même dans ses propos a été menée totalement à l’insu de son commandement et de la hiérarchie de la Mission des Nations unies en RDC.

Sitôt ces faits connus, la MONUC a demandé l’ouverture immédiate d’une enquête par le Bureau des services de contrôle interne de l’ONU. Elle a aussi contacté les plus hautes autorités de la République démocratique du Congo afin d’exprimer, de la manière la plus ferme, son désaveu total des déclarations et du comportement personnels regrettables de cet officier.

La MONUC a également réitéré aux autorités de la RDC l’engagement des Nations unies, à continuer d’œuvrer sans relâche, à leurs côtés, à la restauration de la paix et de la sécurité dans toutes les provinces du pays.

La MONUC entend prendre toutes les mesures nécessaires, en cas de confirmation des faits qui lui ont été rapportés, afin que cet officier soit sanctionné, conformément aux procédures en vigueur, pour ses manquements graves en sa qualité de soldat de maintien de la paix, ayant outrepassé l’autorité qui lui a été déléguée.

Elle tient aussi à réaffirmer, avec la plus grande fermeté, sa détermination à garantir le strict respect, par tous les membres de son personnel, des principes d’éthique et d’impartialité dans l’exercice de leur mandat.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.