Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
MONUC : 26 prisonniers morts de faim dans une prison de Mbuji Mayi

Article précédant | Suivant
UN News - 21 juillet 2008

Au moins 26 prisonniers ont trouvé la mort des suites de malnutrition sévère et aiguë dans une prison de Mbuji Mayi en République démocratique du Congo (RDC) depuis février 2008, déplore lundi la Mission de l'Organisation des Nations Unies en RDC (MONUC).
Au moins 26 prisonniers ont trouvé la mort des suites de malnutrition sévère et aiguë dans une prison de Mbuji Mayi en République démocratique du Congo (RDC) depuis février 2008, déplore lundi la Mission de l'Organisation des Nations Unies en RDC (MONUC).

« Dans cette prison de Mbuji Mayi (Kasaï Oriental) qui abrite 425 prisonniers au lieu de 200 conformément à sa capacité initiale, une nouvelle série de décès dans la nuit du 13 au 14 juillet est venue s'ajouter au bilan. Quatre détenus sont encore morts de faim, et le nombre total de morts depuis un mois dans cet établissement est de 10 », rapporte un communiqué de la MONUC.

Informée de ces décès, la section des droits de l'Homme de la MONUC a effectué une visite à la prison pour s'enquérir de la situation. Elle a exprimé son profond mécontentement aux autorités provinciales sur les conditions de vie des détenus.

«L'inquiétude de la MONUC est encore plus grande quand on constate parmi ces décès que beaucoup d'entre eux sont des prévenus, donc bénéficiant de la présomption d'innocence. Ils ne sont pas jugés à cause des lenteurs de la procédure judiciaire», a dit Assiongbon Tettekpoe, officier des droits de l'Homme de la MONUC à Mbuji Mayi.

Les quatre prisonniers qui viennent de décéder font partie d'une liste de 30 détenus dont l'état de santé avait été jugé préoccupant et nécessitant une prise en charge médicale appropriée.

Selon la MONUC, il y aurait encore une vingtaine de détenus entre la vie et la mort, incapables de bénéficier de soins médicaux du fait de leur pauvreté.

En attendant qu'une solution durable soit trouvée par les autorités centrales et locales et qu'elles se décident à prendre en charge convenablement les prisonniers, la MONUC pourvoit chaque semaine la prison en eau. Elle a, en outre, acheminé du maïs par deux fois, entre janvier et mai 2008, pour ces prisonniers.

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire du 16 juillet, la MONUC a rappelé qu'il est de la responsabilité première des autorités congolaises de tout mettre en ?uvre pour assurer des conditions de détention décentes aux détenus de la prison centrale de Mbuji Mayi et à ceux des autres centres pénitentiaires de toute la République démocratique du Congo.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.