Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Nzanga Mobutu assume l'intérim du Premier ministre Gizenga parti en vacances en Chine

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 23 juillet 2008
Mobutu Nzanga Ngbangawe Francois Joseph

Beaucoup de problèmes exigeant un traitement d'urgence secouent l'Etat congolais en cette période des vacances que prennent aussi les responsables des institutions comme c'est le cas avec le Premier ministre parti prendre repos en Chine en laissant assumer son intérim par le ministre d'Etat Nzanga Mobutu. L’insécurité bat son plein aussi bien à l’Est qu’à l’Ouest. La grogne des agents et fonctionnaires de l’Etat est en gestation. La sécurité alimentaire a du mal à se mettre en place. Autant d’urgences pour une nation désireuse d’amorcer sa reconstruction. Mais, le constat fait ces derniers jours contraste avec la réalité des urgences : on roule au ralenti comme si la Nation était en vacan­ces.

“ La nature a horreur du vide ”, enseigne un adage. Or, ces deniers temps, beaucoup de ques­tions brûlantes attendent des réponses adéquates pour la bonne marche de la nation : l’insécurité, les arriérés de salaire des fonctionnaires, la crise alimentaire, les relations avec le FMI. On a besoin d’une action d’envergure  pour promouvoir des actions d’éclat.

Or, il y a des signes qui ne trompent pas. Depuis la clôture de la session extraordinaire 2008, les députés et les sénateurs ont pris des vacances parlementaires ; ils les méritent. C’est de leur droit légitime. Le Premier mi­nistre Antoine Gizenga séjourne, lui aussi, en Chine pour son congé annuel. Il est accompagné de son épouse et du ministre près le Premier ministre Godefroid Mayobo. En son absence, c’est Mobutu Nzanga, ministre d’état en charge de l’Agriculture et du Développement rural qui assume l’intérim tandis que Adolphe Muzito, mi­nistre du Budget, assumera l’intérim du ministre près le Premier ministre. Cette absence du Premier ministre ne doit pas blo­quer la bonne marche du gouvernement.

Et pourtant, l’on a l’impression qu’un “ vide ” béant est en train d’engloutir les actions du gouvernement. La dernière illus­tration, c’est l’absence du Conseil des ministres vendredi dernier. Les cas à traiter ne manquent pas, mais on fait croire au peuple que tout va bien.

L’insécurité persiste

La situation sécuritaire est préoccupante, malgré les appels au calme et tous les effort visant à instaurer la paix. La partie à l’est, surtout elle, demeure incontrôlable jusqu’à mi-mandat du quinquennat AMP et alliés. Human Rights Watch vient d’établir un constat accablant : “  l’accord de paix de Goma n’a pas mis fin aux meurtres de civils ”. Cette thèse se confirme dès lors que des sources concordantes enregistrent actuel­lement 120.000 hommes armés – FARDC et autres groupes confon­dus dans les deux Kivu. Fait cu­rieux, c’est que, malgré cette “ pléthore ” des effectifs, la situa­tion à l’Est de la RDC reste in­changée. Le Kivu tend à devenir une  “ bombe à retardement ” pour la République.

D’ailleurs, quoique minimi­sant la gravité, les différents comp­tes-rendus des Conseils des mi­nistres ne s’en cachent pas : “ la situation du pays est calme, hormis quelques proche d’insécurité dans les deux Kivu ”. C’est juste “ quelques poches ” ! Mais qu’attend les pouvoirs de Kinshasa pour les éradiquer complètement et de rétablir totalement l’autorité de l’Etat ?

Le Spla empêche le déminage

Dans la province Orientale, une équipe de démineurs accompagnés de Casques bleus de la Monuc a été interdite d’accès, le vendredi 18 juillet par des éléments de l’ancienne rébellion du Sud-Sou­dan, SPLA, à une zone où des engins explosifs devaient être iden­tifiés pour être détruits. Cette zone est située à Kengezi base, une lo­calité du territoire d’Aru, à la fron­tière avec l’Ouganda.

Selon les sources, les éléments de l’ex-SPLA ont empêché à l’équipe de démineurs, escortée par quatre Casques bleus népalais de la Monuc, d’emprunter la route qui mène  à la zone congolaise con­cernée par les travaux d’identifi­cation des engins explosifs.

Les ex-rebelles sud-sahariens qui ont érigé une barrière sur cette voie ont exigé de cette équipe une lettre des autorités congolai­ses autorisant la présence des mi­litaires onusiens dans la région. Face à l’incompréhension, la dé­légation a dû rebrousser chemin.

Impuissant et perplexe de­vant la gravité des faits, l’administrateur intérimaire du territoire d’Aru n’a fait que condamner l’at­titude des ex-rebelles du Sud-Sou­dan. D’après lui, les accords si­gnés en février dernier, à Kaya, une ville du Sud-Soudan, entre les autorités de deux pays (RDC et Soudan), ont restitué totalement à la RDC l’administration de Kengezi base, localité congolaise restée pendant dix ans sous l’em­prise de l’ex-SPLA.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.