Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La musique congolaise en deuil : Wendo Kolosoy s'est éteint

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 29 juillet 2008


L'artiste musicien Wendo Kolosoy est décédé lundi à Kinshasa, vers 17h40, aux Cliniques Ngaliema où il avait été conduit suite à un malaise. Chanteur et auteur de plusieurs ?uvres musicales, des experts en musique lui attribuent la paternité de la Rumba congolaise, indique radiookapi.net

Natif de Mushie en 1925, dans la province de Bandundu, Antoine Kolosoy, c'est son vrai nom, a débuté sa carrière de chanteur vers les années 40, à Léopoldville (Kinshasa), dans l'orchestre Victoria Kin. Très vite, il prit le sobriquet de "Windsor", en référence, sans doute, au Duc de Windsor. Très rapidement aussi, ce sobriquet se transforma " Wendo Sor " avant que le " Sor " tombe dans les oubliettes. En 1948, l'artiste connaît son premier succès avec Marie-Louise, tube sorti en 78 tours et qui franchit les frontières nationales pour devenir la première ?uvre musicale panafricaine.

La musique de Wendo Kolosoy est un mélange subtil d'ingrédients aux couleurs africaines : une rumba chaloupée, des notes de guitare qui s'égrènent avec une fausse langueur et, surtout, cette voix patinée par les années.

L'une des figures de proue de la musique congolaise de tous les temps, Wendo Kolosoy qui quitte la terre des hommes à 83 ans, a vu jouer au moins cinq générations. Et au soir de sa carrière, il ne s'est pas empêché de monter sur le même podium avec Bébé Tshanda, celui-là même que l'on peut considérer comme l'un de ses arrières arrières petits fils.

Jeannot Bombenga pleure "un père"

« Wendo fut un père pour moi. Je vivais avec lui, je me promenais avec lui, et il m'appelait souvent pour qu'on cause, et on mangeait ensemble. J'ai chanté avec lui ensemble dans la chanson Tokufwa mpo na Congo. C'est un être cher que j'ai perdu. L'homme comme Wendo fut pour moi comme un père que je n'oublierai jamais », a témoigné le musicien Jeannot Bombenga, patron de l'orchestre Vox Africa.

" Très authentique par rapport à Kallé "

Autre témoignage, c'est celui de Léon Tsambu, sociologue de musique populaire urbaine. Pour lui, Wendo Kolosoy avait un style particulier par rapport aux autres virtuoses de la musique congolaise moderne. Wendo est à la source congolaise moderne et se trouve être le parangon, le modèle de longévité musicale en RDC, dit-il. Par rapport aux autres grands de cette musique, tels Kallé Jeef et Rochereau influencés par la musique cubaine, l'auteur de Marie Louise est resté très authentique et très traditionnel dans le style de chant, a souligné le sociologue Tsambu.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.