Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Pour une MONUC efficace et credible

Article précédant | Suivant
EurAc - 28 septembre 2008
Alan Doss

Depuis le 28 août 2008, le CNDP de Laurent Nkunda a lancé plusieurs offensives contre les positions des FARDC, violant ainsi l'Acte d'engagement à la paix qu'il a signé en janvier 2008. Ces attaques ont aggravé la situation humanitaire au Nord-Kivu, entraînant notamment le déplacement de 100.000 personnes supplémentaires. A force d'accumuler souffrances et frustrations, la population de l'est du Congo a développé des sentiments très négatifs et a même manifesté sa colère à l'encontre de la Monuc, par qui elle ne sent pas protégée. Elle doute de la sincérité avec laquelle la Monuc réalise son mandat et elle ne croit pas en l'efficacité des Accords de Goma.

EurAc continue de croire que les résultats de la Conférence de Goma, avec la signature le 23 janvier 2008 par l'ensemble des protagonistes congolais d'Actes d'engagement à la paix pour le Nord- et le Sud-Kivu permettaient d'espérer une sortie de la crise. En effet, avec l'Accord de Nairobi du 9 novembre 2007 entre le Rwanda et le Congo sur une approche commune à l'égard de la menace posée à la stabilité et la sécurité dans la région par les FDLR et les Interahamwe, les Accords de Goma semblaient un élément indispensable d'un seul processus.

Pourtant, les hostilités n'ont jamais cessé. Deux ans après les élections et huit mois après la signature de l'accord de Goma, les milices continuent à recruter, y compris des enfants. Une bonne partie des signataires des Accords de Goma s'affrontent, pillent et violent.

Avec la dégradation de la situation sur le terrain, les Accords de Goma et de Nairobi subissent une pression énorme qui risque de briser la fenêtre d'opportunités de janvier et d'anéantir l'ensemble du processus de paix.

En vue d cette situation alarmante, les membres d'EurAc lancent un appel à la communauté internationale, plus particulièrement aux Etats-membres de l'Union européenne qui siègent au Conseil de sécurité, afin de:

1) Sauvegarder le cadre des Accords de Goma et de Nairobi parce qu'il n'existe pas actuellement d'alternatives crédibles pour résoudre les conflits dans la région

A ce titre, EurAc demande aux Etats-membres de l'Union européenne qui siègent au Conseil de sécurité de :

a) exiger un cessez-le-feu immédiat et l'abandon des positions récemment conquises par le CNDP de Nkunda, lequel doit se retirer sur ses positions d'avant le 28 août.

b) exercer une pression réelle (y compris une dissuasion militaire) sur les signataires des Accords de Goma et de Nairobi, et les accompagner dans la concrétisation de leurs engagements.

c) exercer une pression réelle sur le Rwanda pour qu'il empêche tout appui, venant de son territoire, à Nkunda.

d) débloquer et mettre à disposition les moyens engagés en vue de la mise en œuvre du Programme Amani

e) soutenir des actions de vulgarisation avec la société civile sur le processus Amani auprès de la population dans l'entièreté du Congo

2) Rendre la Monuc efficace et crédible

EurAc estime que la Monuc reste un acteur important sur le terrain et qu'elle aura, certainement à court terme, un rôle indispensable à jouer pour protéger le processus de paix et de démocratisation.

C'est pourquoi, EurAc demande aux Etats européens qui siègent au Conseil de Sécurité de faire en sorte que soient levés les blocages politiques qui empêchent la Monuc d'exécuter entièrement son mandat, tel que défini par le chapitre VII, à l'encontre des parties qui ne respectent pas les Accords de Goma et de Nairobi et de passer à leur désarmement volontaire ou forcé, en collaboration avec les FARDC.

Pour rappel, ce mandat permet à la Monuc de protéger la population et lui accorde le droit d'imposer la paix, entre autre par le désarmement des milices. La Monuc ne l'a fait que dans une période très brève en Ituri, après l'assassinat de neuf casques bleus bangladeshi en février 2005.

De plus, pour que la Monuc joue ce rôle de manière crédible, il est important qu'elle :

a) contrôle les appuis externes/ internes que reçoivent les groupes armés en RDC et développe une stratégie adéquate pour combattre le trafic d'armes transfrontalier

b) s'investisse dans une communication beaucoup plus claire et efficace sur son mandat, ses objectifs, son fonctionnement et ses actions ;

c) dispose d'effectifs bien formés, entraînés, équipés et encadrés. Le fait que certains soldats onusiens soient originaires de pays où l'armée joue un rôle problématique dans le processus de démocratisation diminue la crédibilité de la Monuc ;

d) maintienne la tolérance zéro vis-à-vis de tout comportement répréhensible de son personnel, surtout dans les domaines de l'exploitation sexuelle et du pillage de ressources naturelles, et veiller strictement au respect du code de conduite.

3) Accélérer les réformes du secteur de sécurité (RSS) qui sont l'épine dorsale de la sécurité durable en RDC

EurAc considère les RSS comme des élément-clés dans la réhabilitation de l'Etat congolais et de ses instruments, nécessaires à la restauration d'un Etat de droit. Il appelle les Etats-membres de l'Union européenne qui siègent au Conseil de sécurité à:

a) Renforcer la cohérence entre l'approche européenne et l'approche onusienne en matière de RSS. EurAc plaide pour l'adoption d'un plan unique d'accompagnement de la part de la communauté internationale pour le rétablissement de la sécurité au Congo. Ce plan devrait se fonder sur une vision à long terme, une division claire des tâches et une complémentarité entièrement capitalisée entre l'UE et l'ONU. Un plan de retrait graduel de la Monuc à moyen terme doit s'inscrire dans ce plan d'action à long terme ;

b) Renforcer les efforts pour la mise en place d'une police crédible et pour la réhabilitation de la justice congolaise.

4) Eurac plaide auprès de l'Union européenne et ses Etats-membres de prendre en considération, vu l'état précaire dans lequel le processus de paix se trouve et vu la situation humanitaire catastrophique, le déploiement à très court terme d'une mission militaire pour contribuer à la sécurisation de l'est du Congo en complémentarité avec la Monuc et les FARDC.

Pour plus d'informations :

Kris Berwouts
Rue des Tanneurs, 165 B - 1000 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 (0)2 213 04 00
Mobile: +32 (0) 485 070 852
@: kris.berwouts@EurAc-network.org
www.EurAc-network.org

EURAC est le Réseau Européen d'ONG pour l'Afrique Centrale. EurAc se compose de 46 organisations membres de 12 pays européens AEDH, Alboan, ATOL, Broederlijk Delen, Brot für die Welt, CAFOD, Caritas France / Secours Catholique, CDI-Bwamanda, CCFD Christian Aid, CIMADE, CISS, CNCD, Commission Justice et Paix/francophone, CORDAID, COSI, RéFAC, Danchurchaid, Diakonia, Entraide et Fraternité, Fastenopfer / Action de Carême, Federacion de Comités de Solidaridad con el Africa Negra, Foncaba/KBA, Fondation Damien, Frères des Hommes/France, GRET, GRIP, ICCO, Institut Panos Paris, Kansalaisjärjestöjen ihmisoikeussäätiö, Louvain Développement, Manos Unidas, MEMISA, MISEREOR, Norwegian Church Aid, Solidarité Mondiale/Wereldsolidariteit, Solidarité Protestante, Solidarité Socialiste, SOS – Faim, Trocaire, Vredeseilanden, 11.11.11., Pax Christi International. Membres associés : Coopi, IRC Belgium, Ipis, Réseau Oecuménique de l'Afrique Centrale, Rete Pace per il Congo.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.