Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
C'est le Palu !

Article précédant | Suivant
La Prospérité - 6 octobre 2008
Adolphe Muzito

L’AMP s’est finalement rendue à l’évidence. Le Premier ministre viendra du Palu en respect des accords qui ont porté Joseph Kabila au pouvoir en octobre 2006. Le parti de Gizenga devait faire sa cuisine interne pour dégager un consensus autour d’un seul nom.
L’ouragan s’est transformé en une tempête tropicale qui s’est essoufflée en début de week-end. Le calme est revenu au sein de la coalition majoritaire après des empoignades sans gants qui ont suivi la démission, le 25 septembre dernier, du Premier ministre Gizenga Antoine. Les caciques de l’AMP, famille politique du Président Kabila, ont, apparemment, compris qu’ils ne sauraient imposer un choix au Chef de l’Etat. Celui-ci, d’après des sources dignes de foi, aurait fait remarquer aux membres de l’AMP qui voulaient le voir, pour discuter de la succession de Gizenga Antoine à la Primature, que la coalition ne se résumait pas à l’AMP. La coalition comprend le Palu, l’Udemo et l’Amp. Le Président de la République, selon les mêmes sources, aurait demandé à ses lieutenants de faire la paix avec toutes les composantes de la coalition. Comprenne qui pourra. La réponse de Joseph Kabila a été interprétée comme un soutien voilé aux accords du 30 septembre 2006 qu’il avait signés avec Antoine Gizenga (Palu) et Nzanga Mobutu (Udemo). Cela dit, il reste au Palu d’assouvir les appétits gloutons de ses cadres. Ça s’appelle la gestion des ambitions. Pourtant, les ambitions personnelles immédiates étant, généralement, en contradiction avec les intérêts du groupe à court, moyen et long termes. Deux noms sortent du lot au Palu : Godefroid Mayobo et Adolphe Muzito. De Mayobo on dit qu’il a travaillé avec Gizenga dans le traitement des dossiers à la Primature. Sa nomination, selon ses supporters dans l’entourage du Président, devait s’inscrire dans la logique de la continuité. Mais si Mayobo peut vanter l’expérience qu’il a acquise aux côtés du Patriarche, cela peut également se retourner contre lui. Dans la mesure où les politiques s’accordent à dire que Gizenga a échoué. Même si on peut justifier l’échec proclamé du Premier ministre démissionnaire par l’hyper activité du fameux gouvernement parallèle, il ne reste pas moins que dans l’opinion l’échec de Gizenga est perçu comme l’échec personnel de Godefroid Mayobo. C’est Mayobo, en effet, qui était l’homme à tout faire. Dans certains milieux, notamment au Palu, on accuse Mayobo d’avoir rendu le ‘‘Vieux’’ imperméable. Les cadres de son parti, qui l’ont dernièrement exclu, ont formulé plusieurs griefs contre lui. C’est ce qui fait dire à plus d’un observateur que la candidature de Mayobo aura du mal à passer. Pas du côté de la Présence de la République, mais à l’intérieur du Palu. Politiquement, quel intérêt il y a à gagner avec un politicien vomi par la branche radicale de son parti ? Le deuxième nom cité est celui du ministre du Budget, Adolphe Muzito, très emphase avec les militants de son parti qui ne seraient pas déçus de le voir gravir les marches de la Primature. Il s’est fait une bonne réputation après plus de 20 mois passés au Budget. Affaire à suivre.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.