Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila implique la SADC face à l'agression

Article précédant | Suivant
Forum des As - 23 octobre 2008
Joseph Kabila

Outre le soutien diplomatique et humanitaire, la Communauté pour le développement des Etats de l’Afrique australe opte pour le renforcement des capacités de défense de la RDC
Une fois de plus, face au silence jugé complice et même coupable de la Communauté internationale, c’est la Communauté de développement des Etats de l’Afrique australe (SADC) qui vient à la rescousse de la RDC en proie à une agression portant la signature du Rwanda.L’organisation sous-régionale précitée entend mettre les bouchées doubles pour éviter que l’agression à laquelle fait face la RDC ne contribue à destabiliser toute la région. Pendant ce temps, révélation pour révélation, le plan de dépeuplement des populations de l’Est, à l’instar des Palestiniens face aux Israéliens en 1948, a été mis à nu.

On en sait un peu plus sur la fameuse guerre dite de Nkunda à l’Est de la RDC. Au cours du sommet de la Troïka de l’organe politique, défense et sécurité de la SADC, lundi dernier au Swaziland, la Communauté de développement des Etats de l’Afrique australe a clairement affiché sa solidarité et son appui face à l’agression dont est victime le Congo-Kinshasa. Car, au delà de l’insurrection de Nkunda et consorts, la vérité a éclaté au grand jour: c’est bel et bien le Rwanda qui agresse la RDC. La voix de la RDC a donc été entendue, Joseph Kabila ayant convaincu ses pairs de la SADC en leur expliquant, carte sur table, que ce qui arrive à la RDC est comparable à un cancer qui peut se propager dans la région. Eu égard à sa position géostratégique au coeur du continent, les effets en RDC peuvent se ressentir dans la région. Autrement dit, si la RDC entre dans un cycle de déstabilisation, cela aura des effets multiplicateurs dans la région alors que les pays africains n’ont qu’un seul ennemi, à savoir la faim, la pauvreté.

UN PLAN DE DEPEUPLEMENT DES POPULATIONS DE L’EST DE LA RDC MIS A NU
La catastrophe humanitaire en RDC frise un génocide qui ne dit pas son nom depuis le déclenchement des hostilités par Laurent Nkunda et son sponsor, c’est-à-dire le régime rwandais.. Voilà qui a indigné la SADC. Mais, au delà d’une simple agression, il existerait tout un plan de déstabilisation des populations de l’Est de la RDC. Selon notre consoeur Colette Braeckman du journal belge «Le Soir», on assisterait à une stratégie empruntée à l’implantation forcée de l’Israël en territoire palestinien en 1948. Les Congolais sont forcés à quitter leur milieu de vie, leurs champs pour être amenés ailleurs sans champ ni assistance et donc condamnés à une mort certaine, explique la journaliste belge. Mais, malheureusement, révèle-t-il, cette stratégie d’extermination se fait à huis clos, la Communauté internationale tardant toujours à réagir. La consoeur belge, dont on ne peut soupçonner d’être sentimentalement impliquée dans la crise de l‘Est, a tiré la sonnette d’alarme dans sa livraison du 15 octobre dernier.
Allant même plus loin, Colette Braeckman a comparé le peuple du Kivu chassé de ses terres aux Palestiniens et a déploré le silence complice de la Communauté internationale qui ne reconnaît pas encore l’agression du Rwanda, exactement comme lors de la guerre de 1998 où la main du Rwanda était pourtant visible à travers la guerre dite de libération. Bien entendu, cette ignorance voulue vise à ne pas permettre à la RDC de se défendre face à l’agression et à ne pas bénéficier du soutien des alliés. Au finish, le plan en question viserait à revoir les frontières congolaises à l’Est comme ce fut le cas pour Israël en Palestine. Pourtant, déplore-t-on, les faits seraient bel et bien connus de tous, y compris de la Communauté internationale qui feindrait de tout ignorer.

LE SOUTIEN DIPLOMATIQUE, MILITAIRE ET HUMANITAIRE DE LA SADC A LA RDC
Révoltée par une énième agression du Rwanda face à la RDC, le sommet de Mbabane n’y est pas allé par le dos de la cuillère. Au plan diplomatique, tous les pays de la SADC apportent leur soutien à la RDC et cette organisation sous-régionale se dit disposée à appuyer le Congo-Kinshasa pour sa stabilité et donc contre toute forme de déstabilisation. C’est pourquoi, le président de l’organe politique, défense et sécurité a été chargé de prendre toutes sortes de contact pour le retour de la paix en RDC. Au plan militaire, la SADC s’est prononcée pour le renforcement des capacités de défense de la RDC en renforçant, notamment, la capacité des Fardc qui sont confrontées à une guerre injuste. Au plan humanitaire, avec environ un million cinq cents mille déplacés internes, le drame à l’Est de la RDC a atteint le niveau de catastrophe humanitaire. Voilà qui a poussé la SADC à s’engager à impliquer les différentes structures pour mettre fin à cette catastrophe. Comme on le voit, la SADC a pris conscience du danger qui guette la RDC et l’ensemble de la sous-région. FDA


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.