Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Massacre de Kiwanja : le gouvernement condamne le CNDP, la Monuc enquête

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 7 novembre 2008
MONUC enquete sur le massacre de Kiwanja

Le gouvernement congolais condamne ce qu’il qualifie de comportement criminel du CNDP, groupe armé de Laurent Nkunda. Selon le porte-parole du gouvernement, de tels actes ne doivent pas rester impunis. Le ministre Lambert Mende engage ainsi la Monuc à exécuter la partie de l’acte d’engagement convenu avec le CNDP. Pour sa part, la Monuc débute une enquête ce vendredi sur place à Kiwanja, rapporte radiookapi.net

« Le gouvernement de la République qui a reçu cette information au travers du premier ministre en tournée ici au Maniema, condamne de la manière la plus ferme ce comportement criminel de ce groupe armé, le CNDP de Laurent Nkunda, il estime que de tels crimes ne doivent pas rester impunis et engage la Monuc à exécuter la partie de l’acte d’engagement qui consiste à bien vérifier à ce que les signataires de cet acte d’engagement accomplissent leurs obligations » a déclaré le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende.

En l’espèce, le gouvernement demande à la Monuc de convaincre ou de contraindre le CNDP à respecter le cessez-le-feu qui a été convenu à partir du 28 août et qu’il n’a cessé de briser, entraînant aujourd’hui des morts d’hommes dans des conditions de cruauté indicible, a-t-il ajouté.

La Monuc enquête ...
Une équipe de la Monuc débute son enquête ce vendredi sur place à Kiwanja pour rétablir les responsabilités dans le massacre des populations civiles la semaine dernière. Selon le porte-parole de la Monuc, Madnodje Mounoubai, il y a eu des combats entre le CNDP et peuple et des éléments Maï Maï du mouvement des Patriotes résistants congolais (Pareco), entre le 4 et le 6 novembre 2008, dans cette localité, à 5 kilomètres de la base de la Monuc. Celle-ci a protégé tous les civils qui étaient autour de sa base.

« Nous avons commencé une enquête pour déterminer d’abord qui sont ou qui est à la base de ce massacre afin d’en déterminer la responsabilité », annonce Madnodje Mounoubai. Il ajoute qu’une équipe de la Monuc quitte Goma ce vendredi pour se rendre sur place à Kiwanja, après le report d’hier jeudi pour mauvais temps. Qu’a fait la Monuc pour éviter ce massacre ? Le porte-parole de la Monuc répond : «La Monuc a fait quelque chose pour protéger la population civile, en ce sens que quand les combats ont commencé, la population civile, en masse, est venue trouver refuge autour du camp, autour de la base de la Monuc. Donc, la première des choses que la MOnuc a faite, c’était de s’assurer que ces personnes qui arrivaient autour de sa base recevaient protection et sécurité. C’est ce que la Monuc a fait »

Pour rappel, des combats ont opposé la semaine dernière les rebelles du CNDP aux FARDC, forces loyalistes, à Kiwanja, localité située à quelques kilomètres de Rutshuru-centre. Plusieurs civils ont été tués lors de ces affrontements.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Le passeport semi-biométrique n'offre pas de garantie sécuritaire, selon le gouvernement (17 septembre 2017)
  3. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  4. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  5. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  6. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)
  7. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  8. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  9. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)
  10. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  11. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  12. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  13. Elections en RDC: Barack Obama insiste sur le respect de la constitution (1 avril 2015)
  14. Plusieurs activités perturbées à Kinshasa dans les manifestations contre la loi électorale (19 janvier 2015)
  15. Joseph Kabila confirme la tenue d'élections provinciales en 2015 (1 janvier 2015)
  16. Louis Koyagialo est décédé en Afrique du Sud (14 décembre 2014)
  17. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  18. Le G.14 juge le remaniement du gouvernement inopportun (10 décembre 2014)
  19. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  20. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  21. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  22. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  23. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  24. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  25. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  26. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  27. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  28. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  29. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  30. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.