Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Message de voeux de Son Excellence Monsieur le Président de la République

Article précédant | Suivant
Presse Présidentielle - 31 décembre 2005

Mes Chers Compatriotes,

Nous voici à la fin de l'année 2005, qui a été riche en événements marquants de l'histoire de notre pays, et au seuil de l'année 2006 que nous voulons année de paix, de justice, d'accomplissement de tous les souhaits de notre peuple et de récompense pour les sacrifices endurés par l'ensemble de 'la population en vue de la mise en place des institutions démocratiques.

A cette occasion, je vous présente, au nom du Gouvernement et au mien propre, nos voeux les meilleurs pour l'année nouvelle.

Chers Compatriotes, il ne s'agit pas, pour moi, du respect d'un rituel, mais plutôt de l'expression de ma volonté de communier avec vous tous, Congolaises et Congolais, et de vous remercier pour votre patience.

Je ne voudrais pas, ce soir, dresser le bilan des actions politiques réalisées ni vous parler de celles à venir. Je ne voudrais pas, non plus, vous attrister par le rappel de la série des malheurs que la République a connus dans sa longue marche vers la récupération de la dignité nationale.

L'année 2005 a été celle de la liberté, car le peuple congolais, longtemps privé de ses droits politiques, a été consulté pour approuver ou désapprouver le projet de Constitution appelé à régir la nouvelle République.

Les résultats du référendum constitutionnel ne doivent pas être interprétés comme la victoire d'un groupe sur un autre, mais plutôt comme l'expression de la volonté de l'ensemble du peuple congolais de doter le pays des institutions démocratiques et stables.

Aussi, c'est avec une joie renouvelée que je vous adresse mes vives et chaleureuses félicitations pour votre participation massive d'abord aux opérations d'identification et d'enrôlement des électeurs et ensuite au référendum constitutionnel.

Cette participation constitue, pour moi, la preuve irréfutable de votre volonté de mettre fin à cette longue et pénible Transition qui dure depuis 1990.

Chers Compatriotes,

C'est dans cette optique que j'adresse mes voeux les meilleurs ainsi que mes vives félicitations aux membres de l'Assemblée Nationale et du Sénat qui, dans des conditions parfois difficiles, ont élaboré les instruments Juridiques ayant permis de faire avancer le processus de transition.

Mes félicitations vont également à toutes les autres institutions de la transition qui se sont acquittées honorablement de la mission qui leur a été assignée dans le cadre du processus électoral.

Je voudrais également féliciter les forces de l'ordre et de sécurité qui ont pu, avec maîtrise, assurer l'encadrement des populations en cette période agitée et sensible.

A la communauté internationale, j'exprime les remerciements du Gouvernement et du peuple congolais pour son implication positive dans le processus de la transition.

Au moment où commence une nouvelle année, porteuse d'espoir pour notre pays, j'ai une pensée particulière pour toutes les femmes et tous les hommes retenus dans leurs lits de malades ainsi que pour tous ceux qui ont connu divers malheurs au cours de l'année qui s'achève. Qu'ils trouvent ici l'expression de ma profonde compassion. Je vous convie également ce soir à avoir une pensée pieuse pour ceux qui nous ont quittés, particulièrement pour ceux qui sont morts pour la défense de la souveraineté et de l'intégrité du territoire national.

Chers Compatriotes,

L'année 2006 sera celle des diverses compétitions électorales, a savoir: l'élection présidentielle ; les élections législatives, provinciales, communales et locales. Il y a plus de quarante ans que notre peuple a été privé de son droit fondamental d'élire, en toute liberté, ses dirigeants. C'est pour vous dire toute l'importance politique et historique de l''année qui commence.

J'invite par conséquent les acteurs politiques et le peuple congolais à exercer leurs droits en toute sérénité, dans le respect de l'ordre public, de bonnes moeurs et de la loi.

J'en appelle à leur sens élevé de patriotisme, de civisme et de solidarité, afin de sauvegarder la cohésion nationale et de réaliser I'ultime objectif de la transition qui est l'organisation des élections libres, démocratiques et transparentes.

Enfin, j'exhorte les responsables de toutes les confessions religieuses de consacrer leurs prières à la bonne fin du processus électoral que le peuple congolais a soutenu avec beaucoup de sacrifices.

Quant à moi, je réaffirme ma détermination inébranlable de conduire, jusqu'à son terme, le processus de transition.

Pour terminer, je réitère mes meilleurs voeux de bonheur, de santé et de prospérité à l'ensemble de notre peuple.

Puisse I'année 2006 répondre à toutes nos attentes sur le plan politique, économique, social et familial.

Que Dieu bénisse et protège notre pays.

Je vous remercie.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.