Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Quand le RCD/Goma passe la main à Nkunda pour l'exploitation du coltan

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 4 décembre 2008
Coltan

Le CNDP de Nkunda se bat pour conserver ses avantages. Notamment exercer la mainmise sur la mine de niobium (coltan) héritée du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD/Goma). Exploité par Krall Metal, une firme australienne, ce gisement, situé à Lueshe dans le Masisi, province du Nord Kivu, constitue la principale source de financement de la guerre du général rebelle. Global Whitness le révèle dans l’extrait ci-après de son rapport.

Le coltan est un minerai à partir duquel sont extraits les métaux précieux que sont le columbium (également appelé niobium) et le tantale. Le tantale entre surtout dans la fabrication de condensateurs pour appareils électroniques tels que les téléphones portables et les ordinateurs.

La RDC dispose de gisements considérables de coltan et, lorsque la demande internationale et les cours sont montés en flèche en 2000, diverses factions militaires n’ont pas tardé à utiliser le commerce du coltan pour financer leurs activités. De nombreux rapports très documentés ont été rédigés sur ce problème et des recommandations ont été faites sur la façon de séparer les ressources du pouvoir. Peu de ces recommandations ont cependant été mises en oeuvre, et le commerce a fini par ralentir, non pas suite à une quelconque action tangible de la part du gouvernement de la RDC ou de la communauté internationale, mais simplement en raison de la chute du cours du coltan. 64 % des réserves mondiales de coltan connues se trouvent en RDC.

Bien que l’Australie soit actuellement le plus grand producteur de coltan, il est estimé que l’Afrique possède 80 % des réserves mondiales, dont 80 % se trouveraient en RDC.

On trouve également des gisements de coltan au Canada, au Brésil, en Thaïlande, en Malaisie et en Chine.

La consommation mondiale de coltan a augmenté brusquement en 2000 pour atteindre environ 2 268 tonnes, une augmentation de 38 % par rapport à l’année précédente, dopée principalement par la croissance du secteur de l’électronique. Les prix ont culminé à 164 dollars le kilo en novembre 2000 et la population de l’est de la RDC a soudain été entraînée dans une ruée sans précédent vers le coltan. En 2002, les États-Unis étaient la principale destination des exportations de coltan de la RDC.

Les mineurs congolais travaillaient à l’extraction du minerai tandis que les négociants rwandais (et parfois ougandais) en faisaient le commerce. L’activité était très organisée et coordonnée centralement depuis un organisme administratif connu sous le nom de Bureau du Congo, situé au ministère rwandais de la Défense. Pendant toute la guerre, le Rwanda a profité directement de l’exploitation du coltan dans l’est de la RDC, et l’on a laissé entendre qu’entre fin 1999 et fin 2000, l’armée rwandaise avait à elle seule encaissé des revenus d’au moins 20 millions de dollars par mois. Ce phénomène a débuté lorsque le RCD s’est emparé du pouvoir au Kivu en août 1998.

Les leaders du RCD ont commencé à piller les réserves de coltan avec leurs partenaires rwandais. Peu après la mise en place du nouveau gouvernement rebelle du RCD, le parti s’est mis à prélever ses propres taxes sur les exportations de coltan. Par exemple, de 1998 à 2000, le RCD a contraint chaque poste ou comptoir d’échange opérant sur son territoire à verser 15 000 dollars pour obtenir un permis de 12 mois. Les comptoirs sous licence ont également dû payer une taxe estimée à 8 % de la valeur totale des exportations. La société SONEX a été fondée en mars 1999 à Kigali par le RCD-G afin de servir de bras financier de l’organisation et d’établir un processus applicable au transfert des ressources comme le coltan entre le RCD et Kigali. Cette situation a changé le 20 novembre 2000 avec la création d’une autre société, la SOMIGL, à laquelle le RCD-G aurait accordé le monopole de toutes les exportations de coltan provenant des territoires détenus par les rebelles. Le monopole, mis en place pour financer l’effort de guerre du RCD-G, constituait une réponse directe à la montée brutale des cours du coltan.

La SOMIGL aurait permis au RCD de financer sa propre armée pour la première fois. Sous le contrôle de Nestor Kiyimbi, le ministre des Mines du RCD, l’argent du coltan aurait servi à entretenir une armée du RCD forte de 40 000 hommes. Cependant, les cours ont chuté considérablement fin mars 2001 (atteignant un niveau plancher en octobre 2001 représentant moins du tiers de leur niveau le plus élevé) et la direction du RCD a décidé d’abandonner le monopole de la SOMIGL, en libéralisant de nouveau le marché. En plus du contrôle de l’exploitation du coltan par l’armée rwandaise et le RCD, il a été rapporté que des groupes Maï-Maï prélevaient des taxes sur les mineurs de coltan dans des endroits tels que Ntoto dans la zone de Masisi, au Nord-Kivu.

La paix sous tension: Dangereux et illicite commerce de la cassitérite à l’Est de la RDC / Global Witness (Washington DC - Etats-Unis) – 2005.


Autres articles


  1. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  2. Konde Vila-Kikanda accuse le Rwanda de « véritable casus belli » avec les obus tirés sur Goma « à partir de Rubavu » (27 août 2013)
  3. Goma: la méfiance contre la MONUSCO s'installe (5 août 2013)
  4. Kabila doit « casser autour de lui, au-delà du déclic Amisi Tango Four » (24 novembre 2012)
  5. Kinshasa confirme la présence des Rwandais au sein du M23 (10 juin 2012)
  6. Human Rights Watch: Le Rwanda doit cesser d'aider le criminel de guerre présumé Bosco Ntaganda (4 juin 2012)
  7. Les FARDC récupèrent 25 tonnes d'armes dans la ferme de Bosco Ntaganda (9 mai 2012)
  8. Nord-Kivu: les localités de Masisi et Rutshuru sous contrôle de l'armée (6 mai 2012)
  9. Les groupes armés poursuivent l'exploitation illégale des minerais à l'est (16 février 2011)
  10. L'ONU sanctionne des leaders FDLR et un commandant CNDP intégré aux FARDC (2 décembre 2010)
  11. Nord-Kivu: kidnappings en série, la société civile décrie le silence des autorités (30 août 2010)
  12. Lubumbashi: rapatriement des 58 ex FDLR au Rwanda (19 août 2010)
  13. Lambert Mende: «Le gouvernement contrôle la situation sécuritaire à Dongo et au Kivu» (30 décembre 2009)
  14. Goma : Joseph Kabila reçoit les ex-groupes armés avant de regagner Kinshasa (20 décembre 2009)
  15. Nord Kivu : Kimia 2, les FARDC lancent des attaques contre les FDLR sur plusieurs fronts (15 décembre 2009)
  16. Alain Le Roy : « En aucun cas le soutien global à Kimia II n'est mis en cause » (2 novembre 2009)
  17. Ocha observe une légère amélioration de la situation humanitaire dans l'Est (4 septembre 2009)
  18. Menaces sur 2010 et 2011, FDLR et LRA incontournables à l'Est (23 juin 2009)
  19. FDLR et FARDC au banc des accusés (30 avril 2009)
  20. Les troupes rwandaises se retirent de Masisi, Rutchuru, Lubero et Walikale (24 février 2009)
  21. John Numbi: « Les opérations militaires conjointes ont produit des résultats positifs » (12 février 2009)
  22. 335 ex-combattants FDLR rapatriés au Rwanda par la MONUC (5 février 2009)
  23. Des éléments du CNDP boycottent la cérémonie d'intégration des troupes (29 janvier 2009)
  24. Opération contre les FDLR : dix localités de Masisi sous contrôle des FARDC (29 janvier 2009)
  25. Entrée des troupes rwandaises au Kivu : Kinshasa piégé (21 janvier 2009)
  26. Vainqueur Mayala et Bosco Ntaganda à Mushaki, fief du CNDP (19 janvier 2009)
  27. Goma : le Pareco rejoint la position du CNDP Bosco Ntaganda, l'UJPS espère qu'il n'y a pas d'agenda caché (18 janvier 2009)
  28. James Kabarebe à Kinshasa (9 janvier 2009)
  29. Extrait du rapport de l'ONU: Appui reçu par le CNDP du Gouvernement rwandais (14 décembre 2008)
  30. Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies condamne les exactions (1 décembre 2008)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.