Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ne parviennent pas à un accord sur l'envoi de troupes en RDC

Article précédant | Suivant
XINHUA - 8 décembre 2008
Bernard Kouchner
Bernard Kouchner

Les ministres des  Affaires étrangères de l'Union européenne (UE) n'ont pas réussi  lundi à se mettre d'accord pour envoyer des troupes dans l'est de  la République démocratique du Congo (RDC) avant que des renforts  des Casques bleus n'y arrivent. 

     Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a demandé à l'UE de fournir une "force de liaison" alors que l'ONU se  prépare à déployer 3 000 Casques bleus supplémentaires. 

     Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, s'est dit frustré par le manque de consensus parmi les Etats  membres de l'UE sur ce sujet. 

     "Si l'Europe, (avec) ses 500 millions d'habitants, qui sont les populations les plus riches du monde (...), ne peut pas trouver  une réponse à une situation qui est tellement cruelle pour tous  les Congolais et pour les personnes qui regardent cette situation  à la télévision, qu'est-ce que l'Europe sera ?" s'est interrogé M. Kouchner lors d'une conférence de presse. 

     Aucun pays de l'UE ne veut diriger une telle mission,  l'Allemagne et la Grande-Bretagne étant même catégoriquement  opposées à toute intervention militaire de l'UE en RDC. 

     Les ministres des Affaires étrangères ont demandé au chef de la diplomatie de l'UE, Javier Solana, ainsi qu'à la Commission  européenne de donner une réponse à la demande de Ban Ki-moon en  "termes politiques et techniques", selon M. Kouchner. 

     M. Solana a indiqué à la presse que la réponse initiale serait  connue d'ici à la fin de la semaine. Il a affirmé que la lettre de Ban Ki-moon ne mentionnait aucune demande précise et qu'il avait à analyser cette lettre. Pour sa part, M. Kouchner a indiqué que le  secrétaire général de l'ONU demandait 3 000 soldats pour assurer  temporairement la sécurité sur le terrain jusqu'à l'arrivée des  renforts de Casques bleus. 

     Les Nations Unies, qui disposent en RDC d'une mission de  maintien de la paix forte de 17 000 personnes, envisagent  d'envoyer 3 000 Casques bleus supplémentaires dans l'est de ce  pays, où les rebelles se battent avec les troupes régulières.  L'ONU a besoin de quatre mois pour déployer les renforts.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.