Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Début des négociations de paix de la RDC à Nairobi

Article précédant | Suivant
XINHUA - 8 décembre 2008

Nairobi - Kenya
Nairobi
Les négociations de paix entre  le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) ont débuté lundi à Nairobi, capitale du Kenya. 

     La délégation du gouvernement congolais est conduite par par le ministre de la Coopération internationale et régionale Raymond  Tshibanda et celle du CNDP par le vice-secrétaire exécutif du  mouvement Serge Kambasu Ngeve. 

     Le ministre kenyan des Affaires étrangères Moses Wetangula a  appelé les deux parties belligérantes à "mettre de côté leur  différend" et à "réaliser que vous avons un seul Congo, et que la  communauté internationale est ici avec vous pour vous encourager  et aider". 

     Pourtant le gouvernement congolais a rejeté les appels pour des négociations directes avec le CNDP du général déchu Laurent Nkunda, lesquelles constituent pourtant une condition des rebelles pour  mettre fin au conflit de quatre ans dans l'est de la RDC. 

     L'ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, désigné envoyé  spécial de l'ONU pour la RDC, a indiqué que la solution militaire  ne doit pas être une option, appelant les deux parties à ne pas  perdre cette opportunité de négociations. 

     Il a déclaré que les pourparlers visaient à établir un cessez- le-feu durable pour permettre aux agences humanitaires d'apporter  leur aide aux régions touchées par les combats. 

     "Ces négociations donnent une opportunité au gouvernement et au CNDP pour une cessation finale des violences et des hostilités", a- t-il dit. 

     Les forces du CNDP ont déclaré un cessez-le-feu après avoir  avancé jusqu'aux portes de la ville de Goma, chef-lieu de la  province du Nord-Kivu en octobre dernier. Si un calme relatif est  revenu dans la province, des accrochages n'ont pas cessé d'être  signalés entre le CNDP, la milice Maï-Maï, et les rebelles hutus  rwandais. 

     M. Obasanjo a indiqué que les pourparlers de paix n'étaient  fermés ni à personne ni à aucun groupe puisque ce qui est  important est d'instaurer la paix dans la région troublée. 

     Nkunda demande que les négociations portent sur la sécurité et  la situation des minorités ethniques, alors que Kinshasa insiste  pour que le CNDP revienne autour de l'accord de paix signé entre  le gouvernement et plusieurs groupes armés. 

     Le Rwanda et le CNDP accusent tous deux le gouvernement  congolais de ne pas faire assez pour réprimer les rebelles hutus  rwandais. 

     Selon des observateurs, il est possible que le gouvernement  congolais accepte, durant les pourparlers de Nairobi, d'engager  des actions contre les rebelles hutus rwandais en échange de  l'engagement du Rwanda pour qu'il utilise son influence sur Nkunda dans le but de mettre fin au conflit dans l'est de la RDC. 

     250.000 personnes ont été déplacées par les combats entre les  hommes de Nkunda et les forces gouvernementales congolaises depuis le mois d'août dernier, dans la province du Nord-Kivu.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.