Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le MLC dénonce l'arrestation de ses militants à Kinshasa

Article précédant | Suivant
Forum des As - 9 décembre 2008
Thomas Luhaka

L’arrestation de certains sympathisants du Mouvement de libération du Congo (MLC) a fait l’objet d’une mise au point du secrétaire général a.i de ce parti de l’opposition. Dans un document qui porte la signature de Thomas Luhaka, le parti de JP Bemba donne les motivations de la distribution des affiches à l’effigie du leader du parti. Selon ce document émanant du MLC, il ne s’agissait pas de tracts, mais bien d’une communication politique signée MLC. Cette communication, li-t-on, fait suite à la situation actuelle du président national et visait la sensibilisation de l’opinion publique. Selon ce communiqué, le MLC pense que ces arrestations corroborent les conclusions du dernier rapport de l’ONG Human Right Watch sur le musellement de l’opposition en RDC.

Communiqué du MLC
Le bureau du Comité Exécutif National tient à informer l'opinion tant nationale qu'internationale que dans la nuit du 07 au 08 décembre 2008 et le lundi 08 décembre 2008, des éléments de la police nationale congolaise, en général et ceux des services spéciaux en particulier ont procédé à des arrestations massives des cadres, militants et sympathisants du Mouvement de Libération du Congo, soit disant pour distribution des tracts.
A ce sujet, Ie Mouvement de Libération du Congo fait la mise au point suivante:
1. Une opération d'information et de sensibilisation de l'opinion publique a été prévue par la direction du parti sur la situation du Sénateur Jean Pierre BEMBA, Président National du Mouvement de Libération du Congo, à l'occasion de l'audience de confirmation des charges qui devait avoir lieu ce lundi 08/12/2008.
2. A cet effet, des affiches avec l'éffigie du Président National du Mouvement de Libération du Congo portant la mention « libérer Jean Pierre BEMBA GOMBO, prisonnier politique », devaient être distribuées au public par les cadres du parti; il ne s'agit donc pas des tracts, mais bien d'une communication politique signée MLC.
3. Le document distribué, ni par sa forme moins encore par son contenu, ne porte atteinte à l'ordre public et aux bonnes mœurs.
De ce qui précède, le Mouvement de Libération du Congo dénonce:
1. les arrestations arbitraires des militants et sympathisants du parti; lesquelles arrestations corroborent les conclusions du dernier rapport de Human Right Watch sur le musellement de l'opposition en République Démocratique du Congo;
2. la brutalité policière, les extorsions des biens des personnes, victimes de ces arrestations;
3. la volonté politique de la majorité au pouvoir de compromettre la consolidation de la démocratie et l'avènement d'un Etat de droit en violant de façon récurrente la constitution et les lois de la République

Le MLC exige:
1. la libération immédiate et sans condition des compatriotes victimes de ces arrestations arbitraires.
2. l'interpellation et les sanctions à l'encontre des auteurs de ces actes illégaux.
3. la restitution des biens extorqués par les éléments des forces de l'ordre.
Thomas LUHAKA LOSENDJOLA




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.