Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Discours sur l'état de la nation: le MLC prend acte de l'aveu d'impuissance du Chef de l'Etat

Article précédant | Suivant

Forum des As - 17 décembre 2008

Thomas Luhaka

Le dernier discours du Président Joseph Kabila devant le Congrès a suscité la réaction du Mouvement de libération du Congo, MLC. Par la signature du secrétaire général intérimaire, le député Thomas Luhaka Losendjola, le parti cher à Jean-Pierre Bemba décortique, point par point, l’adresse du Raïs congolais devant les deux chambres du Parlement.

COMMUNIQUE DE PRESSE
Le Mouvement de Libération du Congo, a suivi attentivement le discours sur l’état de la Nation, prononcé devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, ce Samedi 13/12/2008, par le Président de la République. Bien que ce discours ne donne pas lieu à un débat au sein du Congrès, conformément à l’article 77 de la Constitution, le MLC, conscient du rôle à jouer par l’opposition républicaine pour la refondation d’un ordre démocratique, porteur du bonheur et de la prospérité pour tout le peuple congolais, fait les remarques suivantes:
1. Le MLC prend acte de l’aveu d’impuissance du Chef de l’Etat, lorsqu’il reconnaît que le Congo traverse une crise persistante dans les domaines sécuritaires et socio-économiques. Ce qui confirme, une fois de plus, les constats dressés par l’opposition dans sa déclaration du 25 /11 /2008, sur le bilan à mi parcours de la législature.
2. En dépit des déclarations des bonnes intentions et des embellies rhétoriques, le ML C note que la paix et la sécurité pour lesquelles les compatriotes de l’Est s’étaient massivement mobilisés aux élections, demeurent une illusion, et tendent à confirmer ce que l’opposition qualifie de «menace certaine» de la balkanisation du Territoire national.
3. Le MLC fait observer que la crise financière internationale ne peut être considérée comme la justification de la non réalisation des promesses électorales du chef de l’Etat. Elle est juste un facteur exogène qui est venu marcher sur les dépouilles d’un Congo en déliquescence, résultat d’une gestion calamiteuse.
4. Après deux ans d’exercice dû pouvoir, le MLC constate que les quelques réalisations dans le cadre du 5 chantiers présentées avec triomphalisme pour justifier le lent et timide démarrage du contrat électoral, ne sont pas à la hauteur des attentes du peuple, malgré tous les matraquages médiatiques et toute la propagande idéologique qui les entourent. A titre d’exemple: au delà de la distribution des kits scolaires, offerts gènéreusement par la Communauté Internationale, la population attend la réalisation de l’article 43 alinéa 5 de la Constitution qui prévoit le caractère obligatoire et gratuit de l’enseignement primaire
5. Le MLC s’étonne du fait que, depuis le début du mandat jusqu’a ce Jour, le pouvoir ne fait que dénoncer, à travers des discours génériques, la corruption et l’impunité qui gangrènent dangereusement l’appareil d’Etat, sans jamais sanctionner ni préconiser des mesures courageuses capables de vaincre ces fléaux. Est-ce un aveu d’impuissance ou une complicité objective ?
6. Devant l’échec patent d’un exercice militariste et partisan du Pouvoir, le MLC fait observer que l’appel à la cohésion nationale, lancé par le Président de la République, en vue de relever les défis multiples de la RDC, passe par la relance du dialogue politique, tel que l’exige l’opposition depuis 2007. Et non pas par des arrestations arbitraires, les intimidations et la stigmatisation des compatriotes proches de l’opposition ou originaires des certaines provinces.
7. Le MLC note, qu’en ce moment où la RDC a besoin des énergies et des intelligences de toutes ses filles et de tous ses fils, la réconciliation nationale doit se dérouler dans un cadre de tolérance mutuelle. Avec Dieu nous vaincrons.

Fait à Kinshasa, le 16 Décembre 2008
LUHAKA LOSENDJOLA


Autres articles


  1. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  2. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  3. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  4. Un nouveau paysage politique se dessine après les lêgislatives de 2011 (3 février 2012)
  5. Joseph Kabila réélu président de la République démocratique du Congo (9 décembre 2011)
  6. Vital Kamerhe désapprouve la stratégie de candidature unique de l'opposition (19 novembre 2011)
  7. Tshisekedi-Kengo-Kamerhe: des intérêts divergents (6 octobre 2011)
  8. Les présidentiables en croisade à l'étranger (5 octobre 2011)
  9. Tshisekedi et Kengo plaident pour une candidature commune de l'opposition (30 septembre 2011)
  10. Etienne Tshisekedi rencontre Jean-Pierre Bemba à La Haye (29 septembre 2011)
  11. Douze candidats dans la course à la présidentielle de novembre (12 septembre 2011)
  12. Présidentielle 2011: Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe déposent leurs candidatures (7 septembre 2011)
  13. Présidentielle 2011: Etienne Tshisekedi dépose sa candidature (6 septembre 2011)
  14. Tshisekedi prend de vitesse Kengo et Kamerhe (31 août 2011)
  15. Candidature commune de l'opposition, Kamerhe disposé à rencontrer Tshisekedi et Bemba (9 août 2011)
  16. Le MLC renouvelle sa confiance à Jean-Pierre Bemba (25 juillet 2011)
  17. Clément Kanku invite Tshisekedi et Kamerhe à fumer le calumet de la paix (21 juin 2011)
  18. Crise au MLC: François Muamba intente une action en justice (5 mai 2011)
  19. Schisme au MLC (20 avril 2011)
  20. François Muamba déchu, Thomas Luhaka désigné secrétaire général du MLC (19 avril 2011)
  21. Joseph Kabila révoque Mobutu Nzanga du gouvernement (11 mars 2011)
  22. Attaque sur la résidence du président Kabila, coup d'Etat ou coup de théâtre? (1 mars 2011)
  23. Présidentielle 2011: les candidatures de l'opposition affluent (24 février 2011)
  24. Présidentielle 2011: le MLC décline l'offre de Tshisekedi (22 février 2011)
  25. Présidentielle 2011: l'opposition prépare sa candidature unique, selon Jean Claude Vuemba (23 janvier 2011)
  26. Etienne Tshisekedi: « le Tshisekedi d'hier n'est pas celui d'aujourd'hui » (21 décembre 2010)
  27. François Muamba : « le pouvoir en place ne mérite plus la confiance du peuple » (10 décembre 2010)
  28. Procès Bemba: les audiences reprendront le 11 janvier 2011 (6 décembre 2010)
  29. Procès Bemba: le double language de Moreno Ocampo (23 novembre 2010)
  30. Le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvre ce lundi (22 novembre 2010)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2014 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.