Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Kamerhe fixe les députés sur la durée des opérations conjointes RDC-Rwanda-Ouganda à l'Est

Article précédant | Suivant
Forum des As - 24 janvier 2009
Vital Kamerhe

Vital Kamerhe a fixé, hier vendredi 23 janvier 2008, les députés nationaux sur la durée exacte des opérations conjointes entre les troupes congolaises et rwandaises à l’Est de la RDC. C’était au cours d’une réunion d’information organisée au Palais du peuple. Pour le président de l’Assemblée nationale, la poursuite des éléments de LRA, dans la Province Orientale, devra prendre fin dans 21 jours à dater du 23 janvier 2008 tandis que celles conjointement menées par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de l’Armée rwandaise, dans les deux Kivu contre les FDLR, durera 15 jours à dater du déclenchement effectif de ces actions militaires.

COMMUNICATION DE VITAL KAMERHE
Depuis un certain temps, il se déroule des opérations conjointes FARDC-Unités de l’armée de l’Ouganda en Province Orientale. Ces opérations entraînent des dégâts collatéraux que les Honorables Députés, toutes tendances confondues, ont déplorés et condamnés à l’occasion. de plusieurs motions d’information au cours, d’abord de notre session ordinaire de septembre et en suite, de la session extraordinaire qui vient de s’achever.
Les Honorables Députés ont déploré aussi l’absence des mesures de protection des populations civiles livrées ainsi à la fureur des éléments de la LRA qui ont tué, indistinctement enfants, hommes, femmes, vieillards. Tel que l’indiqùe le bilan macabre en notre possession, plus 650 dé nos compatriotes vivant dans cette partie de la Province Orientale ont été ainsi sauvagement massacrés.
Alors que cette opération contre la LRA se poursuit, une autre vient d’être envisagée avec les unités de l’armée du Rwanda dans la Province du Nord-Kivu pour traquer les ex-FAR, Interahamwe et FDLR.
Au cours de diverses réunions dans leurs organisations informelles respectives, les Députés de la Province Orientale, du Sud-Kivu et du Nord-Kivu ont décidé de rencontrer le Premier Ministre pour lui dire leur inquiétude en rapport avec ces opérations qui exposent dangereusement nos populations civiles de cette partie de notre pays.
En effet, ces opérations ont soulevé beaucoup d’interrogations, notamment quant à leur durée exacte, le retour des unités des armées de l’Ouganda et du Rwanda dans leurs pays, ainsi que les mesures de protection des populations civiles qui devraient les accompagner.
Je voudrais vous informer que le Président du Sénat, le Premier Ministre et moi-même, venons ce jour, de prendre part «à une réunion interinstitutionnelle sous la Haute direction de Son Excellence Monsièur le Président de la République, Chef de l’Etat.
D’entrée de jeu, le Président de la République a commencé par nous expliquer brièvement le schéma choisi pour le rétablissement définitif de la paix dans la Province Orientale et dans le Nord-Kivu. Le Président de la République est conscient, comme tout un chacun, que le chemin vers la paix est toujours parsemé d’embûches èt d’obstacles de tout genre. Le plus important c’est de savoir comment les contourner pour atteindre l’objectif ultime de la paix.
Il nous a rappelé, par ailleurs, le long processus de la recherche de la paix depuis août 1998 jusqu’à ce jour, où nous sommes en quête des voies et moyens pour pacifier l’Est de notre pays. La présence des FDLR dans notre pays depuis 1994 a entraîné beaucoup de tueries, beaucoup de viols des femmes, des jeunes filles et de violations massives des droits de l’homme.
Plusieurs tentatives ont été envisagées aussi bien sur le plan politique que sur celui du dialogue permanent pour essayer de résoudre cette question. Ët toujours sans succès. Des moyens colossaux ont été mis à la disposition de la Conférence sur la Paix, la Sécurité et le Développement des Provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu en janvier 2008, mais le problème persiste, et cela en dépit de nombreuses résolutions et de la mise en place du Programme AMANI regroupant tous les protagonistes. Les pourparlers de Nairobi avec le CNDP ne sont pas en reste.
Le Président de la République nous a exhortés tous à dire la vérité à notre peuple sur les tenants et aboutissants de ces différentes opérations.
C’est ainsi que, concernant les principales questions que la plupart d’entre nous se posent, il y a lieu de noter ce qui’ suit, à l’issue de la réunion interinstitutionnelle susmentionnée:
De la durée des opérations:
- En ce qui concerne la Province Orientale avec les opérations conjointes des FARDC et des unités de l’armée de l’Ouganda contre les éléments de la LRA, celles-ci se poursuivent et prendront fin dans 21 jours à dater de ce jour. A l’expiration de ce délai, les unités de l’armée l’Ouganda devront retourner
dans leur pays;
- Quant aux mêmes opérations dans la Province du Nord-Kivu, des FARDC et des unités de l’armée du Rwanda contre les Ex-Far, Interahamwe et FDLR, leur durée est de 15 jours à dater du déclenchement effectif des opérations contre les FDLR. A l’issue du délai imparti, une évaluation devra être faite en vue du retour des unités de l’armée du Rwanda dans leur pays;
Les dispositions nécessaires sont prises en vue de la protection des populations civiles et du respect strict du droit international humanitaire en collaboration avèc la MONUC, et ce, conformément à la Résolution 1856 du Conseil de Sécurité de l’ONU.
Une campagne de sensibilisation et d’explication accompagnera ces mesures pour une meilleure information de l’opinion tant nationale qu’internationale.
Enfin, pour atteindre l’objectif ultime de la paix et de la sécurité dans la Région des Grands Lacs, les contacts amorcés vont se poursuivre sur le plan diplomatique avec l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies et celui de la Région des Grands Lacs. Et au plan diplomatique, pour la normalisation rapide des relations diplomatiques avec les pays voisins et le rétablissement de la coopération régionale conformément au Pacte sur la Paix, la Sécurité et le Développement de la Région
des Grands Lacs signé à Nairobi, ainsi la redynamisation de la CEPGL.
J’exhorte donc les Honorables Députés à prendre acte de ces
renseignements et d’en informer. correctement et fidèlement la population. Et dans le cadre de la séparation de pouvoir, de veiller à l’aboutissement heureux de ce processus.
Je ne saurais terminer mon propos sans recourir à la sagesse de la Sainte Bible. « Les yeux de l’Eternel sont en tout lieu-observant les méchants et les bons )J Proverbes 15 :3.
Et j’ajoute encore: «le nom de l’Eternel est une tour Forte, les justes sy réfugient et sy trouvent en sûreté. Proverbes 18 :10.
Que Dieu protège nos populations de l’Est de la République Démocratique du Congo en ces moments difficiles.Je vous remercie.
Vital KAMERHE


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Vital Kamerhe condamne la dispersion de la marche des opposants (26 mai 2016)
  5. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  6. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  7. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  8. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  9. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  10. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  11. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  12. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  13. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  14. La Cour suprême de justice se saisit du dossier Vital Kamerhe contre Wivine Moleka (28 janvier 2015)
  15. Loi électorale: l'Opposition lance l'opération d'identification des morts et blessés (28 janvier 2015)
  16. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  17. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  18. Recensement: un moyen pour prolonger le mandat de Kabila, selon Kamerhe (2 décembre 2014)
  19. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  20. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  21. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  22. Marche de l'opposition contre la révision de la constitution (27 septembre 2014)
  23. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  24. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  25. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  26. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  27. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  28. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  29. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  30. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.