Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Nkunda écroué, Kabila se libère, des villes, territoires et localités récupérées

Article précédant | Suivant
Forum des As - 24 janvier 2009
Joseph Kabila

*Nkunda neutralisé, des villes, territoires et localités récupérées, des barrières sur les routes de desserte agricole levées, des milliers des déplacés de guerre retrouvent leurs lits et cruches au lieu d’errer au bas de montagnes où ils étaient systématiquement livrés à des morsures des serpents et aux intempéries de tous ordres. Finalement, Joseph Kabila, en négociant directement avec le Rwanda, en vertu d’une résolution de l’Assemblée Nationale et de sa foi en la paix, gage du développement, récolte ainsi ses premiers fruits. Sa stratégie paie, en dépit du scepticisme des uns et autres, sur l’avenir de ces opérations militaires conjointes. Grâce à ses armes, pieds et poings, il s’escrimait à échapper, le jeudi, dans la soirée, à la furie de la coalition des forces armées rwando-congolaises lorsque sa cavale s’est essoufflée. Laurent Nkunda Mihigo, sérieusement scandalisé par la défection de ses principaux officiers militaires et compagnons de lutte constellés, depuis quelques années, au sein du Congrès National pour la Défense du Peuple, a désespérément tenté une résistance, avant qu’il ne prenne la poudre d’escampette. L’homme avait une double mise : trois bataillons et son dieu, pour fabriquer un miracle. Tout s’est passé aux abords de Bunagana, son fief du Rutshuru, où les deux armées engagées aux opérations conjointes de traque contre les Fdlr, ont dû camper, durant plusieurs heures, pour lui imposer la défaite cuisante. Mais, à l’impossible, dit-on, nul n’est tenu. Devant l’imminence d’une fin tragique, Nkunda n’avait de salut que dans la fuite, vers le Rwanda où il sera rattrapé, des heures plus tard, à Gisenyi, ville voisine à Goma, capitale du Nord-Kivu. Des sources croisées ont laissé croire qu’il aurait été placé en résidence surveillée, sur place à Gisenyi. D’autres encore ont même avancé qu’il serait détenu dans un des camps militaires rwandais. D’autres, enfin, ont dit, hier soir, que Laurent Nkunda serait gardé dans un lieu tenu jusqu’ici secret. Quoi qu’il en soit, l’essentiel reste cependant la confirmation de cette arrestation par John Numbi, l’Inspecteur Général de la Police Nationale Congolaise qui, à l’aube de ce vendredi 23 janvier, l’annonçait en ces termes : « L’Etat-Major conjoint Fardc (armée congolaise) et éléments RDF (armée rwandaise) informe l’opinion publique de l’arrestation du général déchu Laurent Nkunda ce jeudi à 22H30’ en cavale sur le territoire rwandais, après avoir opposé une brève résistance à nos militaires à Bunagana ». Ce communiqué, si laconique soit-il, offre une certitude : l’arrestation de Laurent Nkunda. Et maintenant, que va-t-il se passer ? Toute la question est là. Dans tous les salons ouatés, c’est cette interrogation qui s’est transformée en véritable exercice de mathématique. Dans les analyses, des équations à plusieurs inconnus ont vite fait d’ôter le sommeil aux patriotes. Chacun voulant, naturellement, en savoir un peu plus, sur la suite du feuilleton. Nkunda aux arrêts, c’est bien. Mais, après ? La question demeure entière. Et, avec elle, tout son mystère sur le contenu de l’accord conclu le 5 décembre 2008 entre le Rwanda et la RD. Congo. Dans la tête des congolais, une demande immanente réclame l’extradition de Laurent Nkunda au Congo, pour un jugement public. D’autres exigeraient aussi qu’il soit transféré à la Haye, à la Cour Pénale Internationale. Nombreux ont peut-être oublié, dans ces pertes en conjectures, que Kinshasa était engagé avec les hommes de Laurent Nkunda, à Nairobi, pour des négociations directes. Deux rounds sont passés. Un autre, le dernier, aux dires d’Obasanjo, était renvoyé à ce dimanche 25 janvier 2009. Des pourparlers qui culminaient, certes, vers une paix négociée. Une autre constance, reste sans conteste, cette préoccupation due aux séductions habituelles du Rwanda auxquelles Kinshasa est appelé à la vigilance. Le pays de Paul Kagame n’est-il pas capable d’autoriser l’arrestation de Laurent Nkunda, pour détourner l’attention des congolais sur ce qu’il se préparerait à puiser à l’Est ? La confiance n’exclut pas le contrôle.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.