Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Obasanjo reporte les négociations de Nairobi

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 26 janvier 2009
Les négociations gouvernement-CNDP prévues pour ce lundi 26 janvier à Nairobi sont reportées à une date ultérieure. Motif : arrestation de Laurent Nkunda au Rwanda.

Les négociations gouvernement-CNDP prévues pour ce lundi 26 janvier à Nairobi sont reportées à une date ultérieure. Motif : arrestation de Laurent Nkunda au Rwanda.

Les négociations politiques entre le gouvernement et le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) prévues pour ce lundi 26 janvier à Nairobi sont reportées à une date ultérieure. Et pour cause.

L’arrestation le mardi 20 janvier du général déchu Laurent Nkunda sur le sol rwandais. L’annonce a été faite, le vendredi 23 janvier à Nairobi par le bureau de la facilitation que dirige l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, cité par l’AFP.

Quelle est la suite réservée à ces négociations dès lors que Nkunda est aux arrêts, Ntaganda et ses hommes dans les rangs des Forces loyalistes?

Avis d’un analyste

Interrogé à ce sujet, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, pense : « C’est aux chefs d’Etat initiateurs de cette démarche et au facilitateur d’en déterminer la suite. Ce, par rapport aux récents développements de la situation sur terrain en RDC. C’est au facilitateur Obasanjo de réserver une suite ».

Avant de faire remarquer que ce dernier a décidé de ne pas convoquer cette rencontre ce lundi à Nairobi, en vue d’attendre l’intégration dans le dossier, de nouveaux développements et de faire rapport au sommet des chefs d’Etat qui s’étaient réunis à Nairobi et qui se réuniront à Addis-Abeba à la fin de ce mois, et alors les chefs d’Etat décideront de la suite qu’il faudra donner à leur initiative, rapporte la source.

De son côté, le Professeur Philippe Biyoya Makutu, analyste politique, a indiqué que l’enjeu de ces négociations n’existant plus, on conclut tacitement à un non lieu de négociations. A ses yeux, les circonstances qui y ont prévalu appartiennent au passé et l’objectif a été atteint, bien que sous d’autres auspices.

Et de préciser : « En droit international, on a un principe qui concerne les accords. Lorsque les circonstances pour lesquelles on a voulu convenir ou on a convenu d’un accord changent, l’accord cesse d’exister. Alors, ici, les négociations de Nairobi, l’objet en jeu était un cessez-le-feu entre le gouvernement et le CNDP ».

Dans le même registre, l’analyste a souligné : « Dès lors que le CNDP a implosé et puis s’est rendu au gouvernement, a signé un accord de cessez-le-feu dont le renoncement fait aux officiers militaires, et que le CNDP coopère militairement avec les forces gouvernementales dans une même coalition régionale et lorsque le CNDP qui a conclu avec le gouvernement a récupéré l’agenda politique que le CNDP de Nkunda présentait, je crois qu’on doit conclure à un non lieu, parce que les raisons pour lesquelles les parties devraient consentir à des compromis n’existent plus ».




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.