Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Alliance Militaire Congo-Rwanda: Antoine Gizenga se prononce

Article précédant | Suivant
La Prospérité - 26 janvier 2009
Antoine Gizenga

Le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) n’est pas resté indifférent face aux opérations militaires actuellement en cours dans la Province Orientale et au Nord Kivu contre les rebelles ougandais de la LRA et rwandais des FDLR. Dans une déclaration lue hier à la permanance du parti par Godefroid Mayobo en sa qualité de porte-parole, la direction politique de ce parti cher à Antoine Gizenga Fundji n’est pas allée par quatre chemins pour exprimer son soutien indéfectible aux initiatives prises par le Chef de l’Etat et le Gouvernement pour lancer une traque conjointe de ces rebelles avec les armées de l’Ouganda et du Rwanda en territoire congolais. «Ces opérations qui ne visent que le retour de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans ces régions, trop longtemps troublées, ne peuvent qu’être encouragées par le PALU car il fait confiance au sens élevé de responsabilité du leadership nationaliste de l’Exécutif National», déclare le PALU qui fonde sa prise de position sur ses convictions historiques, les informations obtenues des instances attitrées et sur le fait que «l’obédience résolument nationaliste et patriotique de ceux qui constituent ce leadership est une garantie pour la sauvegarde de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du pays malgré la présence des unités des armées étrangères aux côtés de celles des FARDC. Car, dans l’Histoire, il a existé bien des cas où des parties antagonistes se sont unies pendant un temps pour faire face à un danger commun.»
Tout en affirmant avoir noté «l’expression de nombreuses prises de position, parfois inutilement enflammées et excessives », le PALU invite les uns et les autres, acteurs politiques et sociaux ainsi que la communauté internationale, « à appuyer l’Exécutif Congolais dans le règlement rapide du problème de la présence nocive des miliciens ougandais et rwandais en RDC.» Dans ce sens, il recommande aux uns et aux autres d’aider l’Exécutif à rester maître de la situation et du processus sur le terrain.
Cette déclaration du PALU tombe à point nommé dans le contexte actuel marqué par un certain scepticisme sur les options levées par le Gouvernement. En effet, deuxième force politique au sein de la majorité au pouvoir, le PALU à l’avantage de son ancrage à Kinshasa et, d’une manière générale, dans la partie Ouest du pays où il a une influence significative sur l’opinion. Sa prise de position est donc de nature à recadrer l’opinion et rétablir, si besoin est, l’apaisement nécessaire à une suite attentive des événements pour apporter l’appui moral qui convient aux troupes en action. Ci-dessous la prise de position du PALU.

PRISE DE POSITION DU PALU RELATIVE AUX OPERATIONS MILITAIRES EN COURS DANS LES PROVINCES ORIENTALE ET DU NORD-KIVU DE LA RDC
L La Direction Politique du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) suit avec une très grande attention la situation relative aux opérations militaires que mènent actuellement les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans la Province Orientale et dans la Province du Nord-Kivu.
Dans ces opérations, les FARDC sont appuyées par des unités de l’Armée ougandaise, en Province Orientale, et celles de l’Armée rwandaise, au Nord-Kivu.
A ce sujet, la Direction Politique du PALU a noté l’expression de nombreuses prises de position, parfois inutilement enflammées et excessives, de la part des uns et des autres.
Devant l’importance de ces actions, et étant donné leur caractère sensible vis-à-vis des intérêts vitaux de la Nation, la Direction Politique du PALU déclare ce qui suit:
1. Il convient de rappeler à l’opinion que les problèmes d’insécurité créés en Province Orientale et au Nord-Kivu par des groupes armés étrangers, irrégulièrement installés au Congo, sont une véritable plaie infligée injustement à la Nation Congolaise.
Elle empêche le Congo de reprendre rapidement le chemin du redressement après que le Peuple congolais ait pourtant résolu brillamment le problème récurrent de légitimité et qu’il se soit mis en droit d’attendre un avenir meilleur grâce à une paix durable consécutive aux élections démocratiques, libres et transparentes qu’il venait de réaliser en 2006.
Cette plaie est d’autant plus intolérable qu’elle se manifeste par d’innombrables et cruelles exactions subies chaque jour par d’innocentes populations congolaises sur le sol de leurs ancêtres.
Ces populations, qui n’ont dérangé aucun pays étranger, se retrouvent massacrées, condamnées à l’errance et à la disette par ces hordes de bandits qui abusent de l’hospitalité et de la pitié du Peuple Congolais.
Ces bandits sont les miliciens de la LRA, des ex-FAR, des Interhamwe et des FDLR.
Ils fournissent à leur pays d’origine, à savoir, l’Ouganda et le Rwanda, un prétexte facile pour vivre à couteaux tirés avec la RDC et pour présenter une image négative de celle-ci dans l’opinion internationale.
2. Face à cette situation qui n’a que trop duré et après de multiples tentatives d’organisation d’un retour pacifique et volontaire de ces indésirables miliciens ougandais et rwandais, l’Exécutif National Congolais, à savoir le Président de la République et le Gouvernement de la République, se devaient de prendre des mesures énergiques et déterminées pour mettre un terme à cet inadmissible état de choses qui ridiculise et discrédite le pays.
Ceci se justifie davantage lorsque l’on sait que les victimes des méfaits de ces hors-la-loi depuis longtemps ne sont que Congolais et sur le Territoire congolais.
3. C’est pourquoi, après avoir obtenu tous les éclaircissements en rapport avec le contenu et le contexte des actions militaires en cours en Province Orientale et au Nord-Kivu, le PALU annonce son fervent soutien aux initiatives engagées par le Président de la République et le Gouvernement de la République.
Ces opérations qui ne visent que le retour de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans ces régions, trop longtemps troublées, ne peuvent qu’être encouragées par le PALU car il fait confiance au sens élevé de responsabilité du leadership nationaliste de l’Exécutif National.
En effet, l’obédience résolument nationaliste et patriotique de ceux qui constituent ce leadership est une garantie pour la sauvegarde de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du pays malgré la présence des unités des armées étrangères aux côtés de celles des FARDC. Car, dans l’Histoire, il a existé bien des cas où des parties antagonistes se sont unies pendant un temps pour faire face à un danger commun.
Ce fut notamment le cas pour les Soviétiques et les Occidentaux contre le danger nazi de Hitler.
4. Ainsi donc, le PALU exhorte toutes les formations politiques et toutes les organisations sociales congolaises ainsi que la Communauté Internationale à appuyer l’Exécutif Congolais dans le règlement rapide du problème de la présence nocive des miliciens ougandais et rwandais en RDC.
Que tous aident aussi cet Exécutif, de manière constructive et positive, à rester maître de la situation et du processus sur le terrain.
5. En ce qui concerne la normalisation des relations de la RDC avec ses voisins, le PALU souhaite qu’elle intervienne rapidement mais sans précipitation inconsidérée.
En effet, pour tous les panafricanistes dont ceux du PALU, on ne choisit pas ses voisins. Et l’unité africaine à bâtir est la seule planche de salut pour le Continent.
Le peuple vaincra
Antoine Gizenga


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.