Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Affaire Nkunda: Un accord d'extradition existe bel et bien entre Kinshasa et Kigali

Article précédant | Suivant
Forum des As - 28 janvier 2009
Laurent Kunda

Extradera, n’extradera pas ? La question de la mise à la disposition de Laurent Nkunda aux autorités congolaises par le Rwanda ne cesse d’alimenter des débats en tous sens depuis l’arrestation du général insurgé au Rwanda dans la nuit du 15 janvier 2009. Kinshasa, on le sait, n’avait pas attendu pour demander son extradition, mais Kigali réserve encore sa réponse jusqu’à ce jour pour des raisons non expliquées officiellement.
Une thèse voudrait que Kigali refuse de « livrer » Laurent Nkunda avant que l’opération de traque des FDLR ne produise des fruits. Une autre soutient que le Rwanda craindrait, en livrant Nkunda, que ce dernier fasse des révélations accablantes à l’occasion du procès qui aurait lieu à Kinshasa. Une dernière, enfin, avance que Kigali n’est pas obligé de livrer le Général insurgé aux motifs qu’il n’existerait pas d’accord d’extradition entre la RDC et le Rwanda, et que Kigali, qui a aboli la peine de mort, craindrait un sort capital à son ancien protégé en cas de procès à Kinshasa.
On ignore, à ce jour, le niveau d’évolution des échanges qui se dérouleraient actuellement entre les deux capitales dans le cadre des derniers accords passés début décembre 2008 pour le rétablissement de la paix en RDC, notamment à travers l’éradication des rébellions du CNDP et des FDLR. Une source bien introduite a rapporté à Forum des As que ces contacts seraient très avancés et que Nkunda pourrait être «livré» à la RDC le vendredi prochain, mais aucune source tierce n’a permis de le confirmer.
Toujours est-il qu’en réalité le Rwanda a une obligation judiciaire d’accéder à la requête de la RDC, car, contrairement à certaines allégations, Kinshasa et Kigali sont bel et bien liés par un accord pays à pays d’extradition. Cet accord avait été conclu en 1966. Les autorités congolaises ont déjà eu à le produire lors d’une réunion tripartite RDC-Rwanda-Burundi tenue à Washington à la suite de l’insurrection de Jules Mutebusi qui avait brièvement occupé Bukavu en juin 2004 avec l’appui du même Laurent Nkunda. La partie congolaise exigeait, à l’époque, que Kigali livre les deux insurgés ainsi qu’un groupe d’autres officiers qui les avaient accompagnés lors de leur retrait vers le Rwanda. Kinshasa ne put, cependant, pas obtenir gain de cause, les facilitateurs de l’époque ayant estimé que la question n’était pas prioritaire.
On fait savoir, par ailleurs, que cet accord va être l’objet d’échanges qui vont avoir lieu dans quelques semaines à l’occasion d’une réunion projetée à Bujumbura pour la relance de la CEPGL. Il s’agira, en fait, d’élargir cet accord au Burundi.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.