Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Adolphe Muzito: après l'Est, cap sur Kinshasa

Article précédant | Suivant
Forum des As - 16 février 2009
Adolphe Muzito

A la tête d'une suite ministérielle, Adolphe Muzito a fait le tour des sites dans l'optique de mla modernisation et de l'extension de la capitale
Au front depuis un peu plus de cent jours, Adolphe Muzito ne s’accorde aucun répit. Même le jour du Seigneur.
Hier dimanche, le Premier ministre a fait une véritable virée dans tous les sites concernés par la modernisation et l’extension de la capitale. Ainsi le chef du gouvernement a d’abord fait le tour du propriétaire à la Gombe. Il a commencé sa randonée avec la visite de l’imposant immeuble Congo futur. Cette tour futuriste qui fait la beauté du Boulevard du 30 juin servira de modèle aux constructions ultérieures. Après l’immeuble Congo Futur, le Premier ministre, Adolphe Muzito s’est arrêté dans la concession Affaires sociales. Située sur le boulevard du 30 juin en face de la Biac, ce domaine sera valorisé. Il en est de même du bâtiment abritant l’Institut géographique qui jouxte le siège Vodacom. Après le Boulevard du 30 juin, Adolphe Muzito s’est appésanti sur la caserne des sapeurs pompiers au croisement des avenues de la Justice et Libération. Ce site recevra un relifting. Le convoi du Premier ministre a mis, par la suite, cap sur l’ex Centre de commerce international du Congo ex CCIC. Ce building situé au bord du fleuve Congo et à quelques encablures du Grand Hôtel Kinshasa, figure sur les priorités d’Adolphe Muzito. Il sera restauré afin de répondre à sa vocation originelle.
Avant de quitter le Centre ville pour la banlieue kinoise, le premier ministre Muzito s’est arrêté à la concession Belle vue, en face du Super Marché GB. Construite selon les normes modernes, ce quartier est cité parmi les modèles dont le gouvernement va s’inspirer pour la modernisation de Kinsahsa.
Dans l’optique de l’extension de la capitale congolaise, le premier ministre a été jusqu’à la Cité de la N’Sele. Dans ce coin où les espaces verts sont encore à revendre, le gouvernement entend tout mettre en oeuvre pour décongestionner la vieille ville. Enfin, quoi de plus normale qu’Adolphe Muzito et sa suite s’offre un petit moment de gaieté dans le cadre féerique Nganda Yala. Là aussi, le travail a vite pris le dessus sur la détente puisque Nganda Yala a tout pour inspirer au chef du gouvernement des projets dans le domaine des infrastructures susceptibles de favoriser le tourisme.
Comme on peut le constater, pour important voire prioritaire, qu’ait été le réglèment de la crise à l’Est de la RDC, le front socio-économique n’échappe pas à l’attention du premier ministre.
Fort de la stabilisation progressive et remarquable à l’Est, et du réchauffement des relations diplomatiques avec la Belgique, le Chef du gouvernement congolais entend passer à la vitesse de croisière sur l’autre priorité qu’est le secteur socio-économique. Cela passe notamment par la modernisation et l’extension de grandes villes en tête desquelles Kinshasa.
Ce défi réquièrt la participation de l’Etat certes, mais aussi du secteur privé. Pour cela, la primature dispose de tout un plan dont l’objectif in fine est d’arriver, d’une part à moderniser et à étendre les grandes métropoles. Ce qui permettrait pour la ville de Kinshasa de délocaliser certaines entités de l’Etat. C’est le cas notamment de la délocalisation de l’administration centrale de l’Hôtel de ville et de certains camps militaires vers l’aéroport et la route de Bandundu. Ce plan permettrait aussi de décongestionner la vieille ville par la création des banlieues ou cités périphériques modernes. Au passage, la poblématique de logement trouverait une solution avec la nouvelle formule en ce que le locataire deviendrait propriétaire potentiel et le bailleur un vendeur des maisons en location.
Signe que le Premier ministre attache une importance particulière à l’extension et la modernisation de la ville, tous les ministres compétents étaient dans sa suite : Pierre Lumbi, des Infrastructures et Travaux publics, Athanase Matenda des Finances, Maj Kisimba des Affaires foncières, Laurent Muzangisa de l’Energie, Olivier Kamitatu du Plan, Générose Lushiku de l’Urbanisme et Habitat. Le gouverneur de la ville a été représenté par le plus compétent en la matière de ses ministres, à savoir M. Jean-Claude Muisa.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.