Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Les Députés pétitionnaires condamnent la dérive dictatoriale de l'AMP

Article précédant | Suivant
La Prospérité - 3 mars 2009
Parlement congolais

La dernière réunion du Comité Politique de l’AMP ayant décidé de procéder au changement des membres du Bureau de l’Assemblée Nationale n’a pas plu à tout le monde. Les Députés pétitionnaires, par la bouche de l’Honorable Okundji, voient en cette démarche la dérive dictatoriale de l’AMP qui, en tant que regroupement privé, prend des décisions qu’elle veut imposer aux Institutions de la République à l’instar du Comité Central du Mouvement Populaire de la Révolution de triste mémoire.
Découvrez, ci-après, l’intégralité de la déclaration des Députés pétitionnaires qui porte les griffes de l’Honorable Emery Okundji, membre de la coordination.

Déclaration Politique
Relativement à la situation qui prévaut à l’Assemblée Nationale, principalement celles ayant trait à la pétition et du Président de l’Assemblée Nationale, la Coordination des Députés Nationaux signataires de la pétition visant la Convocation de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale constate que :
1. Le Comité Politique de l’Alliance de la Majorité Présidentielle, AMP en sigle, s’est réuni sous la présidence de son Autorité Morale, en l’occurrence S.E Monsieur Joseph Kabila, Président de la République le 22 février 2009.
2. Au terme de cette réunion, il a été décidé entre autres de procéder au changement des membres du Bureau de l’Assemblée Nationale mis en place sur proposition de l’AMP en 2007.
3. Conformément à cette décision, affirme un communiqué de presse émis à cet effet, 5 membres sur les 7 qui composent le Bureau ont démissionné avec effet immédiat, privant ainsi l’Assemblée Nationale de son organe de direction et de gestion.
Consécutivement à ces faits, la Coordination des Députés Nationaux signataires de la pétition sus-indiquée :
1. Dénonce haut et fort le fait que le comité politique de l’AMP affirme que 5 membres du bureau de l’Assemblée Nationale ont démissionné avec effet immédiat de leurs fonctions, car il viole les articles 111 alinéas 2 de la constitution et 8 point 5 du règlement intérieur de cette Assemblée qui posent le principe de l’élection de ces membres par la plénière comme l’unique voie à travers laquelle on peut occuper une de ces fonctions. Ainsi en vertu du principe du parallélisme des formes et de compétence, seule cette plénière est habilitée à recevoir, pour en prendre acte ou non, toute démission formulée par un membre du Bureau de l’Assemblée Nationale.
2. Condamne avec la dernière énergie l’intention manifeste et délibérée de l’AMP de vouloir bloquer le fonctionnement harmonieux de l’Assemblée Nationale dans sa mission de contrôler l’Exécutif. En effet, au courant de la pétition des Députés pour la convocation d’une session extraordinaire sur la question de l’entrée des armés Ougandaise et Rwandaise en RDC, l’AMP entend par un stratagème illégale de démission à effet immédiat, empêcher le Bureau de l’Assemblée Nationale de se réunir conformément à l’article 27 du règlement intérieur de cette dernière pour décider de la convocation de cette session ;
3. Affirme que le fait pour le Président de la République, en sa qualité d’Autorité Morale de l’AMP, de présider une réunion au terme de laquelle des décisions violant la Constitution, les lois et règlements de la République ont été prises, cristallise sa participation délibérée à la violation de ces textes légaux ; ce qui le place ainsi dans les conditions de Haute Trahison prévues à l’article 165 alinéas 1 de la constitution ;
4. Condamne sévèrement la dérive dictatoriale de l’AMP, par cela en tant que regroupement privé, elle prend des décisions qu’elle veut imposer aux Institutions de la République à l’instar du Comité Central du Mouvement Populaire de la Révolution ;
5. Prend à témoin la communauté internationale sur ces agissements dignes d’un régime autoritaire de Parti-Etat et donc de nature à saper tous les efforts consentis pour faire de la RDC une République réellement démocratique ;
6. Demande au peuple Congolais de demeurer vigilant pour barrer la route aux velléités de nature à effacer les acquis de la démocratie obtenus de suite des plusieurs sacrifices.
Fait à Kinshasa, le 02/03/2009
Pour la Coordination
Honorable EMERY OKUNDJI
Député National




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.