Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Après la mort de 8 casques bleus en RDC, le commandant de la MONUC répond aux journalistes

Article précédant | Suivant
Centre de Nouvelles ONU - 24 janvier 2006

Le commandant adjoint de la Force des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC) a répondu aujourd'hui aux journalistes sur les circonstances de l'attaque, lancée par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) contre un détachement de troupes onusiennes, dans le parc national de la Garamba, qui a coûté la vie à huit casques bleus guatémaltèques.

À la question posée par un journaliste sur les circonstances dans lesquelles se sont déroulés les affrontements, le commandant adjoint de la Force, le général Cammaert, a répondu, lors d'une conférence de presse donnée aujourd'hui au siège de l'ONU à New York, que la Mission des Nations Unies en RDC (MONUC) menait encore des enquêtes.

? Retransmission de la conference de presse [16mins]

Le commandant a aussi indiqué que le contingent de casques bleus menait « une opération spéciale de reconnaissance », après que la MONUC eut été avertie de la présence présumée de combattants rebelles dans la zone du parc de la Garamba.

Voulant savoir ce qui justifiait ce type d'opérations, menées par des forces spéciales, des correspondants ont demandé si la MONUC avait décidé de sortir du « mode opératoire traditionnel de maintien de la paix » pour mener des opérations commando sur le mode « search and destroy » (opérations militaires de repérage et de destruction de l'adversaire).

« Le maintien de la paix de type traditionnel ne signifie pas que nous devons nous poser nous-mêmes des contraintes opérationnelles qui, en fin de compte, seraient un obstacle à l'accomplissement du mandat de la MONUC », a répondu le général Cammaert.

Quand des bandes meurtrières mettent en péril la stabilité d'une région et la sécurité des populations civiles, le mandat donné par le Conseil de sécurité nous permet de réagir de façon pertinente, a-t-il ajouté.

Rappelant à la presse les difficultés de terrain qui existent dans la zone d'opérations des alentours du parc national de la Garamba et qui permettent aux combattants rebelles de facilement s'y dissimuler, le commandant a dit que ces contraintes géographiques justifiaient l'usage d'hélicoptères de combat.

À la question d'un journaliste qui voulait savoir si la MONUC avait décidé d'utiliser des forces spéciales parce qu'elle voulait capturer des hauts cadres et des commandants de la LRA infiltrés sur le territoire de la RDC, le général Cammaert a répondu que ce n'était pas un objectif spécifique.

« S'il nous arrive cependant de tomber sur des individus très recherchés, nous les arrêterons », a-t-il précisé.

Au vu des nombreux trafics d'armes qui s'opèrent dans la région des Grands Lacs depuis de longues années, le ca indiqué que l'ONU n'avait aucune précision sur les types d'armement dont disposent les combattants de la LRA et d'autres groupes rebelles.

« C'est pour parer à toute éventualité que les unités spéciales de la MONUC se servent d'hélicoptères de combat, en l'occurrence des MI-17 opérés par des pilotes indiens, qui leur donnent de la mobilité, et qui disposent d'une bonne puissance de feu et peuvent transporter des forces spéciales », a-t-il expliqué.

Huit casques bleus guatémaltèques servant au sein de la MONUC ont trouvé la mort hier, suite à l'attaque lancée par des éléments présumés de la LRA, dans le parc national de la Garamba, situé dans l'est de la RDC, à environ 70 kilomètres de la frontière avec le Soudan (voir le communiqué de la MONUC, le message du Secrétaire général qui condamne ce meurtre et notre dépêche d'hier).

La LRA est un groupe armé connu pour ses activités particulièrement sanguinaires dans le nord de l'Ouganda, qui poursuit des incursions non seulement en RDC mais aussi au sud du Soudan.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.