Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Bureau de l'Assemblée Nationale: La mouture de l'AMP est là

Article précédant | Suivant
Le Phare - 9 avril 2009
Parlement congolais

Les tractations, sur fond de campagne électorale, vont bon train au sein des plates-formes politiques représentées au sein de l’Assemblée Nationale. L’enjeu de l’heure est connu : le renouvellement du Bureau de cette institution. Depuis hier, une mouture que l’on attribue à l’Alliance de la Majorité Présidentielle (AMP) et qui est présentée comme la composition de la future équipe dirigeante de la Chambre basse du Parlement, a fait le tour de quelques rédactions de la capitale.

A en croire sa configuration, la famille politique du Chef de l’Etat aurait résolu de concéder deux postes à l’opposition, à savoir la 2me vice-présidence et la questure adjointe. Le facteur géo-politique aurait également été pris en compte. Concrètement, le président du Bureau devrait provenir des rangs du PPRD, et l’oiseau rare du Grand Kasaï. Comme candidats potentiels, l’on cite Evariste Boshab, Barnabé Kikaya et même Gilbert Tshiongo. Mais, on indique que le Grand Kivu (Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema) voudrait s’accrocher au poste laissé vacant par Vital Kamerhe, à travers les candidatures du professeur Nyabirungu et de Kalema Losona.

A la 1ère vice-présidence, ce serait encore le PPRD, par le biais d’un représentant de la Province Orientale, que l’on voit en la personne de Yaghi Sitolo. Il semble que le « non inscrit » Idambituo serait aussi intéressé.

La 2me vice-présidence, poste réservé à l’opposition parlementaire, irait à l’Equateur, où Bofassa Djema serait au coude à coude avec Jean-Pierre Lisanga Bonganga et José Engwanda. Le MLC Bongo, dont le parti aurait décliné l’offre de faire partie du Bureau, aurait l’intention de brouiller les cartes.

Il y a aussi le Palu, auquel l’AMP aurait réservé le poste de Rapporteur, qui n’accepterait pas d’être rétrogradé. Naturellement, c’est le Bandundu qui aurait le contrôle du poste. Mais, il se raconte que Marc Mvuama pourrait s’aligner à la 2me vice-présidence, alors que son parti aurait jeté son dévolu sur Zémon Mukwakani Gahungu. Entre-temps, on prête à Mayobo l’intention de lancer dans l’arène un député de Bagata.

Le poste de Rapporteur Adjoint serait réservé au Grand Kivu, dont les candidats AMP (Kikaya, Nyabirungu, Bahati) ne seraient pas du tout contents de se retrouver à un étage inférieur à celui occupé par Kamerhe dans le Bureau sortant. Le Questeur devrait être de l’AMP/Katanga.

Quant au Questeur Adjoint, que devrait présenter l’opposition, il devrait être originaire du Bas-Congo. Le nom abondamment cité serait celui de Jean-Claude Vuemba, compte tenu de sa grande gueule lors des débats touchant à la gestion des fonds de l’Assemblée Nationale, mais aussi du charisme, de la probité morale, du radicalisme que lui reconnaissent nombre de ses pairs. Dans son entourage, on se demande si, au regard de ses ambitions politiques, l’homme accepterait d’occuper la dernière case du Bureau de l’Assemblée Nationale et de passer ainsi, pour un simple faire-valoir.

Il faudrait peut-être des pressions des notables Kongo pour le contraindre à s’aligner au poste de Questeur Adjoint, afin de ne pas préjudicier le Bas-Congo, une province où des concurrents éventuels tels qu’Antoine Ghonda (PPRD) ou Gilbert Kiakwama ( candidat déclaré à la présidence du Bureau) sont non partants pour le poste.

Les observateurs s’étonnent du silence du député élu de Kasangulu au moment où des scandales financiers s’accumulent sur la table du Bureau sortant de l’Assemblée Nationale. La seule fois qu’il a ouvert la bouche, mardi dernier, c’était pour jeter des fleurs à Marc Mvuama, 2me vice-président démissionnaire. C’est bizarre que JC Vuemba, souvent avare de compliments, se soit permis de mettre le Palu à mal, car il se raconte que ce parti voudrait miser sur un autre cheval pour la 2me vice-présidence. Antoine Gizenga devrait y réfléchir par deux fois avant de mettre éventuellement une croix définitive sur Marc Mvuama. Car la main tendue implicite de l’opposition est là, interpellatrice, et peut-être annonciatrice de l’exhumation de l’ex-province de Léo (Bas-Congo, Kinshasa, Bandundu) à l’occasion de la bataille des urnes à l’hémicycle de Lingwala.

On signale aussi que la mouture de l’AMP aurait boosté des ambitions au sein de l’ODR (Ordre des Démocrates pour la République). Alors que le président de ce groupe parlementaire, Roger Lumbala, faisait état d’un total de sept candidatures au Bureau de l’Assemblée Nationale, d’autres sources avances le chiffre de 14, compte tenu de la présence en son sein d’une armée de présidents des partis, tous rongés par le virus d’une ascension politique.


Autres articles


  1. Lisanga Bonganga appelle l'opposition à s'unir autour d'Etienne Tshisekedi (28 juillet 2016)
  2. Vital Kamerhe condamne la dispersion de la marche des opposants (26 mai 2016)
  3. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  4. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  5. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  6. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  7. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  8. RDC-Côte d'Ivoire: les réactions des Léopards (5 février 2015)
  9. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  10. La Cour suprême de justice se saisit du dossier Vital Kamerhe contre Wivine Moleka (28 janvier 2015)
  11. Loi électorale: l'Opposition lance l'opération d'identification des morts et blessés (28 janvier 2015)
  12. Florent Ibenge publie la liste des 23 Léopards sélectionnés pour la Can 2015 (8 janvier 2015)
  13. Can 2015: Florent Ibenge publie la liste des 29 Léopards présélectionnés (29 décembre 2014)
  14. Recensement: un moyen pour prolonger le mandat de Kabila, selon Kamerhe (2 décembre 2014)
  15. Marche de l'opposition contre la révision de la constitution (27 septembre 2014)
  16. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)
  17. Vital Kamerhe exige «un calendrier qui donne toutes les étapes des élections jusqu'à 2016» (21 juin 2014)
  18. Elections : le recensement, « une astuce » pour jouer à la prolongation, estime Vital Kamerhe (31 mai 2014)
  19. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  20. 45e anniversaire de la mort de Joseph Kasa-Vubu, premier président de la RDC (24 mars 2014)
  21. Changement de la constitution : « un divertissement inutile », selon Jean-Claude Vuemba (19 mars 2014)
  22. Jean-Claude Vuemba conseille à la Majorité de choisir un dauphin à Joseph Kabila (18 mars 2014)
  23. Kinshasa: le retour de Kamerhe émaillé d'agitations (7 mars 2014)
  24. L'UNC de Vital Kamerhe accuse la police d'avoir interpellé à tort ses militants à Kinshasa (6 mars 2014)
  25. Clément Kanku appelle à l'unité de l'opposition (3 mars 2014)
  26. Constitution : les doutes relancés après des entraves aux actions des opposants (26 février 2014)
  27. Pétition contre Malumalu: le député Martin Fayulu interpellé par la police (24 février 2014)
  28. Vital Kamerhe déplore les incidents de Bukavu (21 février 2014)
  29. Sud-Kivu : la police disperse un rassemblement de l'UNC à Bukavu, des blessés (20 février 2014)
  30. Pétition contre Malumalu : la police tente de bloquer «Sauvons la RDC» (19 février 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.