Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La LRA et les FDLR : un danger permanent

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 8 mai 2009
Joseph Kony
Leader de la LRA Joseph Kony

L’ombre des rebelles de la LRA et des FDLR continue à planer sur la partie orientale de la RDC. La présence de ces forces négatives constitue un danger permanent pour les populations civiles.

La situation sécuritaire demeure encore préoccupante dans l’Est de la République démocratique du Congo. En dépit des efforts fournis par le gouvernement central pour traquer les forces négatives, les civils continuent à payer le lourd tribut dans certaines localités du pays. L’illustration éloquente de ce drame sévit dans les districts du Bas-Uélé et du Haut-Uéle (Province Orientale), où les populations vivent encore dans l’insécurité. Une situation qui, à en croire les députés provinciaux de cette partie de la RDC est l’œuvre des rebelles ougandais de la LRA.

Que faire pour rétablir l’autorité de l’Etat dans ces deux districts? Voilà une question qui mérite d’être posée, au regard de l’ampleur de la situation sur le terrain.

Pas plus tard qu’il y a deux jours, une délégation de députés provinciaux de la Province Orientale a été reçue par le Premier ministre, Adolphe Muzito. Dans leur déclaration, ces élus du peuple ont émis le vœu de voir le gouvernement central s’impliquer davantage dans la recherche d’une paix durable dans leur province. Pour eux, la présence des rebelles de la LRA dans les districts précités constitue un danger permanent pour les populations. Car ces hors-la-loi continuent à piller, tuer et enlever les paisibles citoyens. Cela, sans compter la destruction méchante des biens appartenant aux autochtones. Conséquence : les villageois ont peur de se rendre aux champs, par crainte de tomber dans les embuscades tendues par de rebelles.

Effort à fournir

Et pourtant, d’aucuns pensaient qu’après la traque conjointe des rebelles de la LRA et des FDLR par les FARDC et l’armée ougandais d’une part, et les FARDC et l’armée rwandaise d’autre part, la paix et la sécurité s’installeraient dans l’Est du pays. On s’aperçoit malheureusement que tous les hors-la-loi n’ont pas été mis hors d’état de nuire.

Dans les zones où sont basées les FDLR par exemple, les attaques et les menaces contre les civils ont dramatiquement augmenté ces dernières semaines. Dans les localités de Kachiri et Rumondo, plus d’une douzaine de villages a été pillée et des centaines de maisons incendiées. Sur l’axe Kigulube-Bulungu, dans l’Est du territoire de Shabunda, des éléments FDLR utilisent la violence et l’intimidation afin de forcer la population à leur fournir de la nourriture, renseigne radiookapi.net.

La même source indique : « Sans accès à leurs champs, et victime de vol de ses récoltes, la population risque de subir une sévère crise alimentaire, notamment sur l’axe Bunyakir-Hombo, dans le territoire de Kalehe ». C’est pourquoi, le gouvernement doit, une fois de plus, tout mettre en œuvre afin de rétablir l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

Pour y arriver, il doit corriger les erreurs du passé et envisager de nouvelles stratégies susceptibles d’en finir, une fois pour toutes, avec ces forces négatives qui ont pris des milliers de familles en otage pendant des années.

Actuellement, les Congolais ont un souci : celui de voir les rebelles de la LRA et les FDLR repousser hors du territoire national.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.