Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
L'avenir économique de la RDC au centre de l'entretien entre Joseph Kabila Kabange et Strauss-Khan

Article précédant | Suivant
ACP - 24 mai 2009
Strauss-Khan

L’avenir économique de la République Démocratique du Congo a constitué l’essentiel de l’entretien que le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a eu dimanche à Kinshasa avec le directeur général du FMI (Fonds monétaire international), Strauss-Khan.
« Lui et moi pensons qu’il y a beaucoup d’opportunités maintenant que la sécurité est rétablie, que la situation est plus facile sur ce front-là », a-t-il déclaré à l’issue de l’entretien, estimant que « le moment est venu d’avancer rapidement ».

Le directeur général du FMI s’est par ailleurs réjoui de constater que la RDC et le FMI ont fait des pas en avant dans le cadre de leurs relations bien qu’il reste encore, selon lui, quelques problèmes à résoudre.

« J’ai bonne conscience que nous pourrons trouver une solution dans les semaines qui viennent », a-t-il rassuré, avant de reconnaître l’existence de quelques questions techniques qui doivent être réglées afin que les choses se passent au mieux pour la RDC.

Les aspects techniques auxquels il a fait allusion ont trait notamment au programme de la RDC avec le FMI, à l’allègement de la dette, aux investissements étrangers et aux différents sujets qui sont étroitement liés. Dans la même optique, M. Strauss-Khan a exprimé la volonté d’arriver à la fois à développer les investissements étrangers, notamment dans le domaine minier et à procéder à l’allègement de la dette internationale de la RDC.

« Vous avez besoin des investissements étrangers et vous avez besoin de la lutte contre la dette », a-t-il poursuivi, précisant que « les deux sont parfois difficiles à mettre en place en même temps ». C’est pourquoi il faut y travailler. Je pense qu’il est possible d’y arriver ».

Toutefois, il a été optimiste quant à la possibilité de résoudre ces problèmes. « Je suis ambitieux. Je pense qu’on peut trouver ces solutions », a-t-il martelé.

En réponse à une question relative aux contrats conclus entre la RDC et la Chine, le directeur général du FMI a fait remarquer que ces contrats font partie des investissements étrangers sur lesquels il faut travailler.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.