Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila et Paul Kagame formels: la RDC et le Rwanda engagés pour la paix et le développement

Article précédant | Suivant
L'Avenir - 7 août 2009
Joseph Kabila et Paul Kagame à Goma

La ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu a accueilli le jeudi 6 août 2009, le sommet des chefs d’Etat du Rwanda et de la Rdc. Sur invitation de Joseph Kabila, Paul Kagame a foulé pour la première fois le sol congolais depuis que les deux pays ont officiellement mis fin à la guerre après l’accord de Pretoria. Alors qu’il se trouvait dans la partie Est de la Rdc pour lancer les travaux d’asphaltage de la nationale n°4, Joseph Kabila s’est retrouvé à Goma où, contrairement à ce que l’opinion - qui croyait à un déplacement improvisé - l’avait précédé le ministre de la Coopération régionale. Ce dernier, avec son collègue rwandais des Affaires Etrangères, préparaient ce sommet des chefs d’Etat. Joseph Kabila est arrivé à Goma le mardi dans l’avant-midi pour y attendre son collègue rwandais.

La cérémonie d’accueil a été prévue à la zone neutre, une bande de quelques cent mètres qui sert de frontière aux deux pays. Deux tentes jumelles ont été montées sur cette bande pour accueillir le point de presse et la lecture du communiqué conjoint. La bande, mieux, la zone neutre, est délimitée par deux barrières l’une du côté rwandais et l’autre du côté Rdc. Juste après la barrière, du côté congolais, un poste frontalier. Derrière cette bâtisse d’environ 2m2, on peut remarquer les bureaux de la Dgm et de l’Ofida. En face, un entrepôt que l’Ofida est en train de parachever.

Au fond, c’est le lac Kivu. Plus loin au-delà du lac, des collines, des maisons, c’est le Rwanda. C’est sur cette bande frontalière qu’est organisé l’accueil du président rwandais. Il est 12 heures 14 minutes, heure de Goma, lorsque le président Kagame arrive. La fanfare des Fardc entonne les hymnes nationaux de deux pays. La garde républicaine lui rend les hommages militaires avant qu’il passe les troupes en revue. Au bout du tapis rouge, en territoire congolais, l’attendait son homologue congolais. Poignée de mains. Chaude poignée de mains, les deux présidents et leur suite prennent - à pied - la direction de l’hôtel Ihusi, à au moins 500 mètres où est prévu le tête-à-tête entre les deux chefs d’Etat.

Une longue entrevue

Le tête-à-tête a été long, preuve que non seulement les deux chefs d’Etat avaient beaucoup de choses à se dire, mais aussi, ils ont pris le temps pour approfondir les questions abordées à cause de leur importance. Les deux Chefs d’Etat, accompagnés seulement de leurs ministres des Affaires étrangères pour le Rwanda et de la Coopération régionale, pour la Rdc, sont restés près de deux heures ensemble.

Renforcer la coopération et la sécurité

Après cette longue entrevue, les deux chefs d’Etat devraient répondre aux questions de la presse congolaise, rwandaise et internationale. Mais avant cela, le ministre congolais de la Coopération internationale et régionale a donné lecture du communiqué conjoint. Les deux présidents, peut-on lire dans le communiqué, ont abordé au cours de leur entretien, toutes les questions d’intérêt commun allant de la sécurité, à l’économie et au développement. En ce qui concerne le secteur de la défense et de la sécurité, les présidents ont apprécié le niveau des réalisations notamment en rapport avec les dernières opérations conjointes. Les deux pays, pour la sécurité de l’un et de l’autre, ont pris l’engagement de mettre fin aux groupes armés.

Au niveau politique et diplomatique, les deux pays ont échangé des ambassadeurs. Ils ont chacun désigné des responsables à la Cepgl. Plus important, les deux pays ont décidé de relancer la grande commission mixte Rdc-Rwanda gelée depuis 21 ans. Une importante session de cette commission mixte se tiendra ente octobre et novembre de cette année à Kinshasa. Les deux pays ont convenu de renforcer le commerce et les investissements, de favoriser le tourisme, de relancer la coopération scientifique, culturelle et technique et enfin de s’occuper de la question des réfugiés. La Rdc et le Rwanda ont enfin décidé d’œuvrer ensemble pour la stabilité non seulement de deux pays, mais aussi et surtout de la région des Grands Lacs. Le président rwandais a remercié son collègue congolais et le peuple congolais pour la chaleur de l’accueil qui lui a été réservé. Il a lancé à Joseph Kabila l’invitation de visiter le Rwanda.

L’affaire Nkundabatware

Après la lecture du communiqué conjoint, les deux présidents ont répondu aux questions de la presse. Le premier à subir ce jeu de questions-réponses, a été le président rwandais. D’entrée du jeu, la presse a voulu savoir à quand l’extradition de Laurent Nkundabatware, ancien chef rebelle du Cndp actuellement détenu au Rwanda. Le président rwandais s’est dit heureux de fouler le sol congolais. C’est un signe, a-t-il poursuivi, d’amitié et de stabilité entre les deux pays. Il a saisi l’occasion pour réaffirmer la volonté de son pays de créer les conditions de renforcement de la paix.

En ce qui concerne Nkundabatware, Paul Kagame a souligné l’évolution notable sur cette question qui a déjà été retiré de l’ancien contexte. Désormais, a-t-il fait remarquer, la question Nkunda se traite différemment de celle du Cndp. C’est pour dire que l’on ne doit plus lier le sort de Nkunda à celui du Cndp. Pour cela, a-t-il poursuivi, on n’est plus en présence d’une équation difficile. Il a enfin rassuré qu’entre lui et le président Kabila, les efforts sont poursuivis pour une solution à cette question. Pour conclure, Paul Kagame a donné sa parole en disant que le Rwanda son pays affirme, hautet fort que ni Nkunda ni le Cndp, plus personne ne comptera sur Kigali pour déstabiliser la Rdc.

Répondant à un journaliste, Paul Kagame a affirmé que ni Nkunda ni le Cndp, plus personne ne comptera sur Kigali pour déstabiliser la Rdc. La Grande commission mixte Rdc-Rwanda sera relancée après avoir été gelée pendant 21 ans. Une session est prévue entre le mois d’octobre et de novembre 2009 à Kinshasa.

Pourquoi le Rwanda avait-il fait la guerre contre la Rdc ?

A cette question, le président rwandais a tout simplement demandé que l’on ne se tourne pas toujours vers le passé. Il a fait savoir que s’il est venu en Rdc, ce n’est pas pour parler du passé, mais pour construire l’avenir. Il a insisté sur les efforts qui sont fournis justement pour construire l’avenir. Il faut donc se consacrer à redynamiser ces efforts. Quant à la question de savoir s’il était prêt à visiter un jour Kinshasa, Paul Kagame a dit que cela est possible. Il a fait remarquer que pour aller loin, il faut commencer par un premier pas. Ce qui est fait avec la visite à Goma est important. Il a promis de visiter Kinshasa dans la paix et la stabilité retrouvées entre les deux pays.

A la question de savoir ce que le Rwanda va faire pour poursuivre l’exploitation du gaz méthane du lac Kivu, le président rwandais a confirmé que son pays exploite déjà du gaz. C’est une opération difficile pour partir du gaz à la production de l’électricité. Il a fait savoir en plus que le lac n’est pas un problème politique, mais un don de Dieu aux deux pays. C’est pourquoi des échanges sont en cours pour que la Rdc et le Rwanda exploitent ensemble de gaz. Dans d’autres domaines, il a évoqué des efforts en cours dans différents ministères de deux pays. Pour Paul Kagame, ces efforts que les deux pays font pour coopérer n’est qu’un retour au passé. Car, les deux pays avaient jadis de très bons rapports et coopéraient sans problèmes.

Est-ce la fin de la présence des Fdlr en Rdc ?

Répondant à son tour aux questions de la presse rwandaise, Joseph Kabila devait répondre à la question de savoir quand la Monuc partira de la Rdc. Joseph Kabila a envoyé le confrère rwandais à poser cette question à la Monuc. En ce qui concerne les Fdlr, Joseph Kabila a fait savoir qu’elles sont actuellement en position de faiblesse. Depuis le début des opérations Umoja II, les Fdlr sont en débandade, a fait savoir le chef de l’Etat congolais. Leurs jours, a-t-il conclu, sont certainement comptés. Mais, il a précisé qu’il n’est pas question de donner une date fixe à laquelle cela pourrait finir. Cependant, d’ici la fin de l’année. Il a annoncé, a-t-il estimé, on aura avancé une évaluation d’ici la fin de l’année. Tout ce qu’il peut dire à présent, c’est que les résultats sont positifs.

A un journaliste rwandais qui semblait dire que la Rdc serait en train de jouer au cache-cache avec les Fdlr, Joseph Kabila lui a fait savoir, non sans indignation, que l’on ne peut pas faire les efforts en cours pour éradiquer ces criminels et connus par tous et d’autre part faire un quelconque jeu avec eux. Joseph Kabila est-il prêt à visiter Kigali ? Le chef de l’Etat congolais n’y verrait aucun inconvénient si une invitation dans ce sens lui est donnée. Quelles seront les étapes prochaines de ce programme de normalisation entre les deux pays ? Les ambassadeurs se mettront à pied d’œuvre. Cette étape d’échange d’ambassadeurs est donc la plus importante dans la poursuite de la coopération entre les deux pays. Après ce point de presse, les journalistes de deux pays ont pris ne photo de famille avec les deux présidents. Enfin, Joseph Kabila a surpris la population de Goma. Il est rentré à sa résidence à pied drainant sur tout le parcours une foule immense chantant et dansant ou encore brandissant les emblèmes de leurs partis politiques.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  4. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  5. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  13. Les internautes se mobilisent pour alerter sur les massacres des civils à Beni (13 mai 2016)
  14. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  15. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  16. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  17. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  18. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  19. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  20. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  21. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  22. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  23. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  24. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  25. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  26. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  27. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  28. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  29. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  30. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.