Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Assemblée nationale: Mwando Simba dresse un diagnostic sévère de l'armée congolaise

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 7 octobre 2009
Mwando Simba

Le projet de loi devant organiser des forces armées congolaises a été jugé, mardi, recevable par l’Assemblée nationale, après le débat général et la réplique du ministre de la Défense, Mwando Simba, aux préoccupations des députés. Celles-ci ont porté sur la structure des forces armées, la durée de la mise en œuvre de la reforme et du coût de cette opération, rapporte radiookapi.net

Ce projet de loi organique des FARDC a été envoyé à la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale pour examen approfondi. Pour Mwando Nsimba, le programme est vaste mais il y a des priorités. «Cette réforme est d’une importance capitale ; étant donné que c’est le fondement même de la nation et que ce sera la base de la solidité de notre défense. Donc, il s’agit-là d’une loi capitale», a estimé le ministre Mwando. S’agissant du coût exact de cette réforme, il a précisé : «Quand nous aurons à présenter la loi de programmation, en ce moment-là, vous connaîtrez le coût. Ce que nous faisons aujourd’hui c’est la stabilisation et le rajeunissement de nos troupes, la mise à la retraite, l’amélioration des conditions sociales du soldat, puis la stabilisation même de la situation sécuritaire du pays. Ça c’est la première phase. Et tout ceci sera repris dans la loi de programmation

Au cours de la même plénière à l’Assemblée nationale, le ministre a présenté le projet de loi relatif au conseil supérieur de la défense. Ce conseil est un organe technique important devant assister le chef de l’Etat, en sa qualité de commandant suprême des forces armées, dans la prise des décisions concernant le domaine de la sécurité et la défense.

Autopsie de l’armée congolaise

Dans son exposé, le ministre Mwando Nsimba a procédé à un diagnostic sévère de l’armée. Le manque d’une politique claire et ordonnée d’acquisition, de gestion et de maintenance des équipements, avec pour conséquences : les forces armées disposent de matériels insuffisants, vétustes, obsolètes et très souvent inadéquats. Les infrastructures militaires de base sont insuffisantes et délabrées, parfois même inexistantes à certains endroits. Le ministre de la Défense ajoute que le personnel est non seulement majoritairement vieilli, mais présente des carences profondes au niveau de l’instruction militaire, technique et morale.
En plus de cela, l’armée est hétérogènes composée des éléments issues des différentes ex fractions militaires et des groupes armés favorisant le déséquilibre géographique et ethnique des effectifs principalement au niveau des hommes de rang.

Les députés ont plutôt enfoncé le clou. Ils ont souligné que la solde est insignifiante et le payement irrégulier. Que la plupart des populations ont une image négative du militaire, qui représente plutôt une source d’insécurité au lieu de les sécuriser. Certains députés ont déclaré que l’armée compte plus d’officiers que d’hommes de troupes. La corruption et la mauvaise gestion ont gangrené l’armée, dont les éléments accusent surtout un manque criant de patriotisme, ont-ils ajouté.

S’agissant de la durée de cette reforme, Mwando Nsimba a estimé qu’elle devrait s'étendre sur près de 10 ans avec 3 grandes phases. Celle de la préparation, la montée en puissance des forces armées et enfin pour finir par la mise en place d’une armée dissuasive. A la fin de cette reforme, les forces armées compteront plus ou moins 76 généraux et 2.516 officiers supérieurs. Il a faut savoir que la reforme vaut ce que valent moyens financiers mis en jeu. Donc il faut une loi de programmation militaire qui demande des gros moyens. Puisque la reforme devra passer par le recrutement, la formation et le recyclage, l’équipement, l’encadrement et la mise en retraite honorable des éléments des forces armées. L’adoption d’une loi ensuite sa promulgation est une chose ; tandis que son application est une autre chose, a-t-il reconnu.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  5. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)
  6. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  7. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  8. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  9. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  10. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  11. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  12. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  13. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  14. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  15. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  16. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  17. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  18. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  19. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  20. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  21. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  22. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  23. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  24. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  25. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  26. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  27. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  28. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  29. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  30. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.