Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le chef de la MONUC demande des orientations claires au Conseil de sécurité

Article précédant | Suivant
UN News - 16 décembre 2009
Alan Doss

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) est confrontée à un « dilemme » du fait d'un mandat qui lui impose d'accorder la plus haute priorité à la protection des civils tout en travaillant avec les forces gouvernementales (FARDC), dont certains éléments commettent de graves violations des droits de l'homme, a déclaré mercredi le Représentant spécial du Secrétaire général en RDC et chef de la MONUC, Alan Doss, devant le Conseil de sécurité.

l n'y a pas de réponse facile à ce dilemme, a-t-il ajouté. Il a souhaité des « orientations claires de la part du Conseil de sécurité », notamment lorsque le mandat de la MONUC sera redéfini au printemps prochain.

M. Doss, qui présentait le dernier rapport en date du Secrétaire général sur la RDC, l'a actualisé en annonçant les derniers développements sur le terrain, à savoir la prise par les forces gouvernementales de la ville de Dongo dans la province d'Équateur (nord-ouest) et une augmentation des redditions de membres de groupes armés.

Il a ensuite déclaré que l'opération militaire Kimia II menée depuis plusieurs mois dans les deux Kivus (est du pays) par les forces gouvernementales, avec l'appui de la MONUC, s'achèverait au 31 décembre. Il a rappelé que Kimia II ne visait pas à démanteler complètement les rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) retranchées dans les Kivus depuis plus de 10 ans, et que ceux-ci demeuraient une menace potentielle.

M. Doss a réaffirmé que la menace des FDLR ne pourrait être éliminée que par une combinaison de mesures militaires, d'incitations à la reddition, d'un contrôle de l'État sur les différentes ressources et de procédures judiciaires contre les éléments expatriés qui continuent de financer et d'encourager ses activités.

Il a rappelé que le Conseil de sécurité avait stipulé que le soutien de la MONUC aux forces gouvernementales dépendait du respect par ces forces des droits de l'homme, du droit international humanitaire et du droit des réfugiés. Il a ajouté que la Mission avait adopté une politique en ce sens, déjà mise en œuvre et partagée par le gouvernement de la RDC qui applique l'initiative « zéro tolérance » du Président Joseph Kabila.

Les événements de ces derniers mois ont mis en relief les défis que la MONUC doit affronter pour remplir son mandat, a déclaré M. Doss. Pour lui, le premier d'entre eux reste la protection des civils, alors que les violations des droits de l'homme continuent, en particulier dans les Kivus où la situation humanitaire reste « précaire » et où les violences sexuelles se poursuivent. M. Doss a imputé ces actes aux groupes armés et à des « éléments incontrôlés des FARDC ».

Selon lui, le mandat actuel de la MONUC est multiple et complexe. Cette situation a donné à la MONUC de la souplesse mais a aussi suscité des espoirs qui vont bien au-delà de ressources et capacités de la Mission. Il a dit s'attendre à une évolution de la situation sur le terrain vers plus de clarté au premier semestre de 2010, ce qui devrait permettre au Département des opérations de maintien de la paix de proposer un « plan réaliste pour la MONUC et sa reconfiguration ».

De son côté, le Rapporteur spécial de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, Philip Alston, a appelé mercredi l'ONU à mettre fin à son appui aux opérations militaires des forces gouvernementales.

« Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU étudie le renouvellement du mandat de la MONUC, il devrait s'assurer qu'aucun soutien supplémentaire ne soit donné aux opérations militaires de l'armée congolaise commandée par des individus qui ont commis de sérieuses violations des droits de l'homme », a dit M. Alston dans un communiqué.

« La coopération des casques bleus de l'ONU avec une opération militaire menée par des individus qui sont accusés de crimes de guerre et de violations graves des droits de l'homme est en contradiction avec les principes de l'ONU », a ajouté l'expert indépendant.

M. Alston s'est rendu en RDC en octobre et a rassemblé des éléments de preuve concernant des massacres commis par toutes les parties, y compris des massacres de civils par le commandant de l'armée congolaise Innocent Zimurinda dans une zone appelée Shalio.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.