Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Mashako Mamba dénonce les antivaleurs en cours dans les universités congolaises

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 25 janvier 2010
Étudiants a l'Université de Kinshasa

Des bagarres entre professeurs, la débauche entretenue par les professeurs avec le phénomène des « points sexuellement transmissibles, la dissimulation des points des étudiants, autant des antivaleurs que le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Leonard Mashako Mamba, a dénoncées devant les responsables des établissements de ce secteur, au cours d’une cérémonie de présentation des vœux samedi à Kinshasa, à l’ISP/Gombe, rapporte radiookapi.net

Pour le ministre Mashako Mamba, les universités et instituts supérieurs du Congo sont à la dérive et ne constituent plus les milieux d’excellence qu’ils étaient par le passé. Et ce ne sont les exemples qui manquent pour soutenir sa thèse. « Il y a des scènes de violence qui commencent à se manifester de façon la plus scandaleuse. A l’Université de Kisangani, deux professeurs se sont bagarrés en pleine journée, devant les étudiants ; à l’Univesité de Kinshasa, deux professeurs se sont empoignés au cours d'un jury, devant le récipiendaire ; à l'ISC (Kinshasa), un chef des travaux a frappé une étudiante, chef de promotion. A ces scènes qui déshonorent les milieux universitaires, le ministre de l’ESU ajoute les harcelements sexuels courants dans les établissements du pays, un phénomène appelé « Points sexuellement transmissibles » qui consiste, pour les professeurs et les chefs des travaux, de donner des points non mérités aux étudiantes moyennant des relations sexuelles. Un phénomène qui est loin ‘être éradiqué, a souligné Mashako Mamba. « C’est une réalité que nous devons avoir le courage de regarder en face, et de ne pas tolérer », a-t-il lancé.
Et que dire de cette autre pratique, devenue elle aussi courante, qui consiste pour les professeurs de dissimuler les points des étudiants et de dire qu’ils sont perdus, pour contraindre ces derniers (étudiants) à rechercher les professeurs concernés dans les bistrots ou les hôtels. Le ministre Leonard Mashako Mamba a ainsi invité les responsables des établissements universitaires et supérieurs à s’employer pour sortir de cette dérive. Pour Mashako Mamba, l’année 2 009-2 010 doit être celle de la refondation de l’enseignement en RDC.



TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.