Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Camp Kokolo: des dizaines de familles des militaires jetées dans la rue

Article précédant | Suivant
Forum des As - 27 janvier 2010
Kinshasa - Congo carte

Des dizaines de familles militaires du camp lieutenant Kokolo, à Kinshasa, ont été déguerpies hier, mardi le 26 janvier et leurs maisonnées concentrées à pont Cabu, précisément sous un large panneau publicitaire placé non loin du carrefour Boulevard Triomphal et avenue Kasa Vubu, dans la commune de Kasa Vubu. L’opération a commencé tôt dans les quartiers I, II et V de ce grand camp militaire situé dans la commune de Bandalungwa, a confirmé un témoin sur place a Pont Cabu.
L’opération a été menée par des officiers de Police militaire (PM) qui ont utilisé de grands camions pour le transport des biens. C’est a 9h34 minutes locales que le premier véhicule a déversé le premier convoi, sous le regard interrogateur de nombreux curieux qui ont afflué sur les lieux pour en savoir plus.
Interrogé sur les principales motivations de cette décision, un officier PM a précisé que cette opération n’est ni ponctuelle ni fortuite.  «On a déguerpi les familles dont les enfants en âge de responsabilités se sont rendus coupables des actes de criminalité dans la ville», a-t-il déclaré.
Par ailleurs, une autre source militaire a laissé entendre que cette opération de déguerpissement s’inscrit dans le cadre des stratégies arrêtées par la haute hiérarchie militaire pour lutter contre la criminalité à Kinshasa et dont les auteurs, pour la plupart des fils des hommes en uniforme, proviennent des camps militaires.
Notre tentative d’obtenir le point de vue de quelques responsables des familles concernées s’est avérée infructueuse. Nos interlocuteurs nous regardait avec mépris. Enervés, ils étaient méfiant. L’important pour eux étant de repérer les biens de la famille mêlés avec ceux d’autres familles. Car, dans cette vague de déménagement collectif, des cas de perte ne sont pas forcément à exclure.
Mais la cause principale de l’inquiétude a été l’ignorance du destin, étant donné que toutes ces familles soudainement transformées en «sans abri», ne savaient pas immédiatement la direction a prendre pour trouver une nouvelle habitation.

LA JOIE DES KINOIS

De nombreux Kinois, témoins des vagues de débarquements de ces familles, n’ont pas caché leur joie. Dans la foule, on a entendu des réactions allant toutes dans le sens d’encourager et de soutenir l’autorité dans sa démarche. Les enfants des militaires, usant des armes a feu de leurs parents commettent impunément des actes criminels dans la population civile.
Les plus exposées sont les habitants des quartiers voisins des camps militaires. Les hommes en armes instaurent la terreur et créent un climat d’insécurité totale et permanente surtout à des heures tardives de la nuit.
«Depuis les années Mobutu par exemple, le tronçon de l’avenue de la Victoire devant la concession de l’ex IEM, a constitué un passage de la mort. Il en est de même de l’axe de l’avenue du 24 Novembre, compris entre l’avenue Kabinda, dans la commune de Lingwala et la station service de Moulaert a Bandalungwa», a déclaré un homme d une quarantaine d’années.
Un autre Kinois a montré un doigt accusateur sur le camp militaire Lufungula, dans la commune de Lingwala. «Ils opèrent, arme à la main, sur l’axe avenue des Huileries 24 Novembre ainsi que dans les environs du Grand Marché de la capitale. Après le camp Kokolo, l’autorité ferait aussi mieux d’organiser la même opération au camp Lufungula», a-t-on entendu dans la foule.

LA TRAQUE DES KULUNA

La pertinence du fond de cette opération de déguerpissement massif des familles, renseigne qu’on est dans la logique de la traque des brigands, connus sous le néologisme de «Kuluna» a Kinshasa. Ainsi donc, le vœu de Kinois est que ce genre d’opération ne puisse s’arrêter en si bon chemin, quelles qu’en soient les conséquences.
Au-delà de cet acte, plus d’un observateur pense que l’idéal aura été de décaserner, la ville de Kinshasa. Autrement dit, les camps militaires hérités des Belges doivent être délocalisés et aménagés en dehors de la ville. Pour certaines personnes, cette proposition, bien que pertinente dans le fond, pêche cependant par l’irréalisme. Car, il faudrait du temps et beaucoup de moyens financiers et matériels.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kinshasa : la Police libère les manifestants contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  3. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  4. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  5. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  6. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  7. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  10. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  11. Etienne Tshisekedi est rentré à Kinshasa (27 juillet 2016)
  12. Examen d'Etat: 64% de taux de réussite à Kinshasa (7 juillet 2016)
  13. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)
  14. Papa Wemba inhumé à Kinshasa (4 mai 2016)
  15. Kinshasa se transforme en Venise: spectaculaire inondation dans le quartier Des Marais (7 décembre 2015)
  16. Suppression du visa entre Kinshasa et Brazzaville (26 septembre 2015)
  17. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  18. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  19. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  20. Fosse commune de Maluku: le défi de la transparence (13 avril 2015)
  21. L'Assemblée nationale retire de la loi électorale l'alinéa controversé (24 janvier 2015)
  22. Sénat : le recensement et l'identification de la population élagués de la loi électorale (23 janvier 2015)
  23. Nouveaux incidents à Kinshasa entre policiers et groupes de jeunes (20 janvier 2015)
  24. Plusieurs activités perturbées à Kinshasa dans les manifestations contre la loi électorale (19 janvier 2015)
  25. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  26. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  27. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  28. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  29. La police étouffe une marche de l'opposition (3 novembre 2014)
  30. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.