Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le personnel congolais de la Monuc dénonce le mauvais traitement salarial

Article précédant | Suivant
L'Observateur - 4 mars 2010
Staff de la MONUC
Archive

Une foule en colère; composée du personnel national de la Mission d’observation des Nations Unies au Congo (Monuc), a fait hier mercredi 3 février Un sit-in au quartier général de la mission onusienne à Kinshasa pour exprimer son ras-le-bol sur le mauvais traitement salarial et autres injustices dont elle est son objet.

Les manifestants munis des écriteaux et des calicots sur lesquels étaient affichés certaines de leurs revendications et préoccupations, se sont fait entendre bruyamment au moyen des chants et sifflets, avec comme toile de fond, la régularisation de leur situation administrative par l’octroi des contrats de travail IC (individual contrat) après 10 ans sous le statut de journalier. Surtout qu’ils ne bénéficient pas des avantages sociaux. Ils exigent, en outres le départ de l’administrateur Amadou Camara, accusé d’être à la base de plusieurs disfonctionnements et autres discriminations à l’encontre du personnel congolais de la Monuc.

Une ambiance à la fois électrique et inhabituelle a donc régné à l’entrée principale du quartier général de la Monuc à Kinshasa. Les manifestants pour la plupart des journaliers ont extériorisé pacifiquement leur mécontentement, sous l’encadrement de la police de la Monuc mêlée aux éléments de la police nationale congolaise (PNC).

Un des manifestants s’exprimant sous l’anonymat à fustigé le manque de considération du personnel congolais de la part de l’instance dirigeante de la mission onusienne en RDC. « C’est un problème du staff national qui ne bénéficie pas du même traitement que le reste du personnel des Nations Unies. En fait, le grand problème concerne les journaliers. On a retenu des gens pendant plusieurs années. Il y en a même qui ont fait 10 ans de service. D’autres sont morts. Ils ont les premiers à parler du droit international, curieusement eux-mêmes ne l’appliquent pas ici en RDC, s’est-t-il indigné.

Apparemment très amère, notre source a soutenu que dans le système des Nations Unies, les journaliers n’existent plus. A la place, ils font signer un contrat IC (individual contrat) temporaire de 5 à 9 mois. Avec un traitement mensuel de 900 dollars américains. Mais que constate-t-on ici, on nous donne des miettes. Soit, 8 dollars américains par jour. Or ce salaire journalier n’existe pas ailleurs dans le monde. Ce que nous revendiquons, que l’on régularise notre situation. Que l’on nous donne des contrats IC (individual contrat) », a fait savoir notre interlocuteur.

Une indemnité de sortie dérisoire parmi d’autres raisons de la manifestation d’hier, il y a surtout le licenciement du personnel congolais de la Monuc moyennant une indemnité de sortie très dérisoire, frisant même l’humiliation, le manque d’égard pour des personnes ayant presté pendant plusieurs jours. L’inquiétude était grande d’autant plus que deux sites déjà des services de la Monuc ont fermé, notamment le site de CHANIMETAL et celui de l’AGETRAF. D’autres vont suivre dans le cadre du dégraissage prévu avant la fin du mandat de la mission onusienne en RDC.

Le désespoir de ces pères de famille bientôt au chômage était visible. Sur l’un des écriteaux on pouvait lire: « La Monuc la cause de la misère des congolais. 150 $ après 10 ans de travail, Mr Ama­dou Camara votre départ.

Dans l’entre temps, en utilisant la politique de partager pour mieux diriger, laisse-t-on entendre, la Monuc propose à quelques per­sonnes des contrats de 300 dollars par mois. « Ca nous le refusons », a réagi énergiquement un manifestant.

A en croire notre source, les négociations sont en cours entre la partie employé et la partie employeur. Seulement, la durée qu’elles prennent n’inspire pas confiance. « Ces négociations ont commencé il y a déjà deux ans, sans aucune solution adéquate », a lancé un manifestant.

Effectivement, ce n’est pas pour la première fois que les journaliers de la Monuc lèvent le ton pour demander le changement de leur statut. Au début de l’année 2009, une manifestation similaire a eu lieu. Dommage que plusieurs manifestants n’avaient pas eu gain de cause. Certains ont même été renvoyés sans gagner grand-chose.

Qu’est que le ministère du Travail, voire le gouvernement, fait pour protéger les Congolais? La réponse, c’est la déception. Au point de se demander si le gouvernement n’est pas complice de la misère de ces compatriotes. Son silence, mieux son mutisme est plus que révélateur.

Ce qui est reversant, à la Monuc comme ailleurs chez les autres employeurs étrangers des Congolais, le refrain est quasiment le même, le problème de salaire ne nous regarde pas. Il faut voir votre gouvernement. Allez y comprendre quelque chose.

Pire, saisi par cette situation, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies (RSSG), Alan Doss estime que la grève des journaliers congolais est inopportune. Sous prétexte que la Monuc assiste le gouvernement congolais dans l’exécution d’opérations militaires délicates pour la restauration de la paix. Et que les revendications des manifestants ne dépendent pas du ressort de la Monuc. Ce qui revient à dire que ces compatriotes n’ont pas droit à la vie. Dans tout cela que dit le bureau de droits de l’homme de la Monuc sur ce dossier ?

Ci-après la correspondance du représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies demandant d’asseoir la grève du personnel national de la Monuc.


Autres articles


  1. Ban Ki Moon pour la prorogation du mandat de la Monusco jusqu'en 2014 (10 janvier 2012)
  2. L'ONU sanctionne des leaders FDLR et un commandant CNDP intégré aux FARDC (2 décembre 2010)
  3. Arrestation d'un chef rebelle présumé responsable des viols de masse (5 octobre 2010)
  4. Joseph Kabila à Goma (7 septembre 2010)
  5. L'ONU dit avoir « échoué » lors des viols en masse au Nord-Kivu (7 septembre 2010)
  6. Nord-Kivu: Roger Meece promet de renforcer la présence de la Monusco (26 août 2010)
  7. Viols au Nord-Kivu: la MONUSCO défend son inaction, le gouvernement porté disparu (26 août 2010)
  8. Casques bleus tués au Nord-Kivu: deux suspects aux arrêts (20 août 2010)
  9. Trois casques bleus tués dans une attaque contre une base de la MONUSCO (18 août 2010)
  10. Roger Meece : « la protection des civils reste toujours notre première priorité » (9 août 2010)
  11. Plus de 20.000 déplacés à la suite d'affrontements dans le Nord-Kivu (14 juillet 2010)
  12. Ban Ki-moon inaugure la Monusco (1 juillet 2010)
  13. Ban Ki-moon assiste au cinquantenaire de l'indépendance de la RDC (29 juin 2010)
  14. Alan Doss confirme la présence de Ban Ki-moon aux festivités du 30 juin (24 juin 2010)
  15. Alan Doss optimiste sur le destin de la RDC (16 juin 2010)
  16. Un diplomate américain prend la tête de la mission de l'ONU en RDC (9 juin 2010)
  17. Le gouvernement et l'ONU devraient mener conjointement une enquête sur la mort de Floribert Chebeya (3 juin 2010)
  18. L'ONU demande une enquête sur le décès de Floribert Chebeya (3 juin 2010)
  19. Conseil de sécurité: la Monuc devient Monusco à partir du 1er juillet 2010 (28 mai 2010)
  20. Johnnie Carson estime que la situation dans les Grands Lacs s'améliore (26 mai 2010)
  21. Le Conseil de sécurité et la RDC d'accord pour la reconfiguration du mandat de la Monuc (16 mai 2010)
  22. Arrivée de la mission du Conseil de sécurité à Kinshasa (14 mai 2010)
  23. La visite du Conseil de sécurité en RDC confirmée pour le 14 et 15 mai (12 mai 2010)
  24. Retrait de la MONUC: Fortes pressions sur la RDC (19 avril 2010)
  25. Le Conseil de Sécurité de l'ONU annule sa visite en RDC (16 avril 2010)
  26. La MONUC refuse de partir (15 avril 2010)
  27. Plus de 2.400 combattants FDLR rapatriés au Rwanda (9 avril 2010)
  28. Ban Ki-moon: la MONUC doit définir une stratégie de sortie responsable (6 avril 2010)
  29. Les FARDC ont repris le contrôle de l'aéroport de Mbandaka (4 avril 2010)
  30. La ville de Mbandaka tombée sous le contrôle des insurgés Enyele (4 avril 2010)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.